Suivez-nous

Lifestyle

Pourquoi Netflix nous rend accros ?

Netflix continue de battre des records et de gagner beaucoup abonnés. Mais comment ça marche ? Plongée dans la machine à succès.

Il y a

le

Netflix ordinateur

La folle croissance de Netflix

Netflix gagne vraiment beaucoup d’abonnés. Il y a quelques jours, on apprenait que la plateforme de vidéo en streaming avait atteint les cinq millions d’abonnés en France. Un chiffre qui en fait un géant. Au niveau mondial, on compte 140 millions d’abonnés, avec un bond de 30 millions sur la seule année 2018.

Le chemin parcouru depuis les années 90 est bien sûr vertigineux. Mais comment l’entreprise s’est-elle bâtie un tel succès ? Une longue enquête de France Info se penche sur le sujet, pour comprendre les facteurs de l’addiction.

Plusieurs éléments se dégagent. Tout d’abord, la profusion de contenus originaux. Pas moins de 189 produits originaux en 2018. C’est plus que OCS et CanalPlay combiné. Et c’est en comptant uniquement les productions maison. Netflix adore mettre un autre chiffre en avant, celui des contenus exclusifs. On frôle là le millier.

Une addiction incontrôlable ?

Netflix s’est aussi approprié les codes d’Hollywood en adoptant des réalisateurs de très grand niveau comme Alfonso Cuaron avec Roma, les frères Cohen ou Scorcese.

Netflix a aussi compris qu’il fallait s’adapter aux goûts des abonnés. En faisant de la veille sur les sites de téléchargements illégaux et surtout en analysant les mots-clés de ses contenus. Un targeting très précis, basé sur plus de 100.000 mots clés. Certains sont associés à votre profil afin que la plateforme puisse vous proposer ce qui vous plaira et ainsi vous inciter à rester connectés encore plus longtemps. Les images mises en avant et même les bandes-annonces sont personnalisées selon vos goûts.

Enfin, Netflix a supprimé la plus grande frustration de ceux qui regardent des séries à la télévision. Plus besoin d’attendre une semaine pour l’épisode suivant. On peut désormais regarder tout une série à la chaîne au nom du « binge racing ».

Le pire dans tout cela ? Le terme d’addiction n’est vraiment pas à prendre à la légère. Au-delà du « simple binge-watching », en effet, il y a déjà quelques mois, un indien a été officiellement diagnostiqué pour addiction à Netflix.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests