Suivez-nous

Séries

Pourquoi la première série arabe de Netflix fait polémique en Jordanie

Netflix vient de lever le voile sur Jinn, sa première série arabe dont le récit se déroule en Jordanie. Mais le pays n’a pas apprécié le show, jugeant une scène en particulier.

Il y a

le

Netflix Jinn
Jinn © Netflix

Voilà de longs mois que Netflix évoque Jinn, sa première série arabe qui a finalement vu le jour sur sa plateforme de streaming il y a une dizaine de jours. Pour rappel, la première saison s’intéresse à un groupe de lycéens qui va se retrouver confronté à un bon jinn et un mauvais jinn au cours d’une sortie scolaire à Petra, en Jordanie. Ils devront alors se rassembler pour espérer combattre ce dernier.

Dans la mythologie islamique, un jinn est une créature surnaturelle qui peut prendre différentes formes pour, potentiellement, influencer les êtres humains.

Netflix se défend au nom de la représentation de la jeunesse arabe

Si la série Netflix s’annonce donc plutôt prometteuse, les autorités jordaniennes et une partie de la société n’a pas apprécié certaines scènes, dont une en particulier. En effet, dans un des épisodes de Jinn une jeune femme et un jeune homme s’embrassent à l’écran. Si c’est cette scène qui a provoqué le plus de vagues, d’autres passages montrent également certains membres du groupe d’adolescents en train de faire la fête, boire de l’alcool ou fumer des joints. Le vocabulaire utilisé est également assez cru et jugé parfois comme étant grossier.

Ces épisodes ont suscité une vive polémique, si bien que le quotidien du pays Al-Ghad a par exemple indiqué : « Il y a des scènes pornographiques et des mots inappropriés qui ne sont pas convenables dans une société comme celle de la Jordanie, en rupture avec ses us et coutumes et contraire aux préceptes de la charia ». De la même façon, le journal a indiqué que « des mesures légales drastiques » allaient être prises à l’égard des « responsables de tournage ». Des réunions parlementaire ministérielle ont été tenues afin de savoir si la série de Netflix devait être censurée ou non, une question qui ne semble pas avoir trouvé de réponse pour l’instant.

Pour sa part, Netflix s’est défendu en indiquant : « Jinn tente de représenter les problèmes auxquels la jeunesse arabe fait face à cet âge : l’amour, les brimades (bullying) et autres. Nous comprenons que certains spectateurs trouvent cela provocant, mais nous pensons que cela résonnera chez les adolescents du Moyen-Orient et partout dans le monde ».

Actuellement disponible sur Netflix, Jinn compte une première saison de 5 épisodes allant de 25 à 45 minutes.

Sur Netflix, voici les 5 séries d’intrigue à découvrir en juin 2019

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests