Suivez-nous

Smartphones

Pourquoi réparer l’iPhone 13 est plus difficile (et risqué) que jamais

Le spécialiste de la réparation iFixit a procédé à son traditionnel démontage des derniers iPhone. Mauvaise nouvelle : la réparation de l’iPhone 13 est difficile et risque même d’endommager Face ID.

Publié le

 
iphone 13 pro gamme
© Presse-citron

Après chaque sortie d’iPhone, le réparateur iFixit démonte les nouveaux modèles afin d’évaluer leur degré de réparabilité. Cette année est encore plus intéressante de ce point de vue puisque Apple a annoncé avoir réagencé les composants afin de réduire la taille de l’encoche nécessaire au bon fonctionnement de Face ID.

Visiblement, le géant américain n’a pas jugé bon de rendre la réparation plus facile que sur la génération précédente. Pire, réparer un iPhone 13 Pro est encore plus difficile qu’auparavant.

iFixit a en effet donné la note de réparabilité de 5/10, la pire dans l’histoire de l’iPhone. Deux éléments expliquent ce score peu glorieux. D’abord, Apple a créé un lien étroit entre le hardware (matériel) et le software (logiciel) ce qui complique considérablement la tâche des réparateurs.

Par ailleurs, le constructeur s’obstine à utiliser une flopée de vis de différentes tailles, différents formats et nécessitant un matériel bien précis. Là encore, cela complique le travail des réparateurs.

Réparer l’iPhone 13 peut désactiver Face ID

Si la réparation de l’iPhone 13 Pro est plus difficile que jamais, ce n’est pas les plus gros problème relevé par iFixit. Lors du démontage, le spécialiste a découvert que remplacer l’écran d’un des quatre iPhone 13 pouvait désactiver Face ID.

“A l’heure actuelle, si vous remplacez votre écran, Apple tue votre Face ID, sauf s’ils se chargent de la réparation” peut-on lire dans le rapport d’iFixit.

Selon un technicien agréé Apple, il ne s’agirait pas d’une volonté de l’entreprise mais d’un bug dans iOS sur lequel les développeurs sont en train de travailler. Une mise à jour d’iOS 15 devrait donc corriger ce problème pour le moins ennuyeux.

Quand les politiques s’en mêlent

Ces difficultés à réparer l’iPhone n’envoient pas un signal positif à l’heure où les questions écologiques s’invitent dans tous les débats politiques. Les entreprises de nouvelles technologies y sont souvent pointées du doigt, et les discours de green washing ne sont rien d’autre que l’arbre qui cache la forêt.

En Europe, un indice de réparabilité est désormais affiché de manière très visible lorsque l’on achète un produit électronique. Bientôt, l’Union Européenne ajoutera un indice de durabilité visant à informer les consommateurs de la durée de vie des appareils électroniques.

Aux Etats-Unis, Joe Biden voit d’un bon œil ces différentes mesures et prépare lui aussi la mise en place d’un indice de réparabilité. Ces différentes politiques s’inscrivent dans la création d’un “droit à la réparation” qui touchera tout l’écosystème.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Nashb

    28 septembre 2021 à 14 h 44 min

    Enfin un article critique d’Apple sur Presse citron !
    Cette société est effectivement spécialiste du greenwashing.
    Comme à peu près tous leurs concurrents c’est vrai mais eux donnent une (mauvaise) direction à toute l’industrie.
    La réparation c’est essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests