Suivez-nous

Sciences

Pourquoi des scientifiques implantent des gènes humains à des singes

En Chine, des scientifiques ont implanté des gènes du cerveau humain à des singes afin de tenter d’améliorer leurs fonctions cognitives.

Il y a

le

Singes gènes humains
© Flickr / Paul Asman and Jill Lenoble

Plusieurs chercheurs américains et chinois ont mené une étude incluant le fait d’implanter des gènes humains à des singes pour voir si une telle expérience pouvait rendre les primates plus intelligents. Il est prévu qu’un tel projet aide les chercheurs à en apprendre plus sur l’intelligence -humaine- et la gestion de certains troubles.

Une expérience sur des singes qui soulèvent des questions éthiques

Au total, ce sont onze macaques rhésus qui ont reçu le gène humain MCPH1, là où cinq d’entre eux seulement ont survécu à cette étape. Si le cerveau des singes concernés a mis plus de temps à se développer, les résultats semblent encourageants. En effet, il semblerait que les primates participant à l’expérience aient obtenu de meilleurs résultats à certains tests portant sur la mémoire à court terme et le temps de réaction. Lors des expériences, les singes devaient alors retenir des formes et des couleurs qui défilaient sur un écran.

Cette étude sur les singes semble donc assez prometteuse, si bien qu’elle a déjà obtenu une publication dans le National Science Review de Pékin. Outre les chercheurs chinois de l’Institut de zoologie de Kunming, des scientifiques de l’université de Caroline du Nord ont également collaboré à ce que cette expérience puisse être menée à bien jusqu’à ces résultats.

L’un des auteurs de l’étude, Su Bing, a déclaré au sujet de cette étude : « À long terme, ces recherches fondamentales fourniront des informations précieuses pour l’analyse de l’étiologie et du traitement des maladies du cerveau humain causées par un développement cérébral anormal tel que l’autisme ».

L’expérience menée par les scientifiques a été préalablement approuvée par un comité d’éthique et les normes internationales de respect des animaux ont été respectées. Néanmoins, cela n’empêche qu’une telle étude suscite une certaine controverse. Il y a quelques mois, la Chine avait déjà été la cible de vives critiques lorsqu’un chercheur avait annoncé qu’il avait contribué pleinement à la naissance de deux bébés génétiquement modifiés. À l’époque, une grande partie de la communauté scientifique avait fait part de ses problématiques éthiques et de son inquiétude.

Image

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests