Le Che Guevarra de la ligne de commande

Je suis un informaticien (comprendre utilisateur de l’informatique comme outil de production) moyen, très moyen. De ceux qui ont débuté sur Mac, puis appris le B-A BA du développement avec Windows et le web avec le bloc-notes et Dreamweaver, et des outils dits « grand public », et il est clair que et je ne passe pas

Je suis un informaticien (comprendre utilisateur de l’informatique comme outil de production) moyen, très moyen. De ceux qui ont débuté sur Mac, puis appris le B-A BA du développement avec Windows et le web avec le bloc-notes et Dreamweaver, et des outils dits « grand public », et il est clair que et je ne passe pas mes nuits à taper du code just for the fun of it.
Vous voyez le genre.
Bien sûr ceci m’incite à une certaine modestie et à une grande prudence dans mes opinions car l’informatique reste encore un grand mystère pour moi, même si c’est aussi devenu une passion.
A ce titre je crois ne faire partie d’aucune secte, et je m’en garde bien.
C’est pour ces raisons que je suis assez souvent effaré par l’attitude parfois hermétique, et pour tout dire assez prétentieuse arrogante des tenants de la Grande Confrérie du logiciel libre et de l’Open Source réunis.
Je n’ai rien contre tout cela (la question ne se pose pas en ces termes d’ailleurs : être contre quoi ?), je pense même que tout ce qui peut aiguillonner un peu les grands groupes et générer un peu de concurrence ne peut qu’être bénéfique à tous. J’utilise moi-même des scripts Open source et libres (Dotclear pour ce blog et Mambo Joomla pour le reste) et je bénis tous les matins en me levant les esprits éclairés qui ont pondu ces merveilles gratuites (mais bon sang de quoi ils vivent ? Je ne comprendrai jamais ce bénévolat).
On sait que dans le milieu la communauté, Microsoft n’a pas bonne presse et je m’en fous. Mais ce que j’ai quand même du mal à comprendre c’est cet acharnement haineux qui se déchaîne au moindre fait et geste du géant de Redmond. Je pense que cette attitude ne sert pas ceux qui défendent l’alternative Open Source, en les faisant passer au mieux pour des fanatiques, au pire pour des imbéciles vaniteux. Cette lettre adressée par un certain Eric S. Raymond (très connu sur son palier) en est l’un des derniers exemples. Les termes employés à l’encontre de Microsoft y sont d’une rare violence (« Le jour, dont j’espère qu’il n’est pas trop lointain, où je pisserai sur la tombe de Microsoft… »). Et vous savez ce qui motive cette saillie haineuse ? Tout simplement une proposition d’embauche de la part de Microsoft, voui voui… Qu’est-ce qui justifie une telle hargne ? Le plus affligeant dans l’affaire c’est la vitesse avec laquelle les zélateurs du S. Raymond ont repris le truc sans aucune distance, sans aucun esprit critique, comme des bons petits soldats bien disciplinés, faisant du gars le nouveau héros de la rébellion anti-Microsoft. Le Ché Guevarra de la ligne de commande. Quel courage ! Pourtant, si j’étais à la place du génie qui a pondu ça, je serais plutôt satisfait de l’existence de Microsoft, puisque sans Windows je n’aurais jamais pu exercer mes talents et devenir une starlette de chez Linux.
C’est marrant cette propension naturelle de l’humain à se créer ses chapelles là où elles n’existent pas et n’ont pas raison d’être. Eriger un système d’exploitation informatique en idéologie et s’étriper pour quelques lignes de code, faut vraiment n’avoir que ça à foutre !
Mais bon en même temps ça a toujours existé, dans tous les domaines. Ca me rappelle les guéguerres de motards : quand je roulais en Honda, ça sentait le lynchage dès que je dépassais frôlais une Yamaha…
En tout cas ce n’est pas comme cela que Linux va sortir de son ornière de système pour geeks acnéiques post-pubères. Mais après tout le veulent-ils vraiment ?

PS : je préviens tout de suite comme ça ce sera fait : je n’ai d’action chez personne.

EDIT du 14/09 : à la lumière des commentaires déposés au sujet de cette note (merci, ils sont instructifs et modérés), j’en ai appris beaucoup plus, notamment sur le personnage cité (Eric S. Raymond), et je me demande si effectivement je n’aurais pas dû plutôt intituler le billet « Le Le Pen Rambo de la ligne de commande »…


Nos dernières vidéos

22 commentaires

  1. Bonjour!!

    Je comprends tout à fait ton point de vue sur la violence excessive de la réponse de ESR. ESR est très controversé (prétentieux, pro-armes à feu, etc…) et personnellement je me contrefiche complètement de son existence.
    Ce n’est pas parce que la lettre a circulé et qu’on s’est bien marrés 5 minutes que nous avons agi en "bons soldats". Rien dans toute cette affaire n’a été pris avec sérieux, vraiment. Alors oui, la réponse de ESR est nulle, et ce type n’est pas aimable. Je le sais, ça ne m’a pas empêché de rire.
    On peut rire avec ESR ou rire de la situation. Je ris de la situation et je ne suis pas la seule.
    Le bonhomme des RH de Microsoft s’en remettra 😉
    Je sais pertinemment que le monde merveilleux des geeks libro-militantistes est peuplé de fanatiques qui rêvent la nuit d’infecter les ordinateurs de Redmond. Mais il y en a aussi beaucoup qui ont du recul, de l’humour à plusieurs degrés… et qui savent que le logiciel libre n’est ni une cause, ni une idéologie, ni une foi. Tout au plus une facette d’une certaine vision du monde.
    Et 2 jours après s’être étripés pour savoir si on avait ou pas le droit de se mettre en colère, certains ont peut-être envie de prendre les choses avec légèreté et de ne pas se demander si ils ont le droit de rire.

  2. Salut et bienvenue ici. Ca fait plaisir de te lire, enfin de lire un point de vue modéré et censé sur la question, point de vue que je partage complètement, sauf sur "l’humour". Parce-que franchement je la trouve pas drôle la lettre de ESR, et je cherche encore le truc qui me ferait marrer, mais là j’ai pas trouvé. Ce doit être du 52ème degré alors et je n’ai pas saisi 😉
    D’une façon générale je ne trouve pas qu’il y ait tant d’humour que ça pour fréquenter régulièrement les blogs et forums Linux et Open source, la tendance est quand même souvent à la prise de tête (et à la prise de haut) et souvent dès qu’on émet un avis différent de la "ligne du parti" on se fait immédiatement et immanquablement traiter de troll, non ?

  3. Huhu, je me méfie des forums hyperactifs. On peut pas troller sur Linuxfr et coder en même temps. Donc…
    Il ne faut pas oublier non plus que ce sont les fanatiques qu’on entend le plus, ils ont besoin de hurler qu’ils détiennet la vérité à tout le monde. Les modérés, eux, en ont moins besoin; résultat, on ne les entend pas, et la plupart du temps ils travaillent à faire progresser les choses pour de vrai.
    Après, je suis tout à fait consciente que mon sens de l’humour est bien à moi, il y a plein de choses que je trouve drôle et que les autres trouvent sans intérêt, mais c’est pas grave, j’ai l’habitude 😀

  4. Bon ben voilà : tu viens de m’apprendre qu’il y a des modérés dans la communauté et c’est déjà une excellente nouvelle. Je ne demande qu’à apprendre, qui sait si je ne vais pas me convertir à Linux, avec des arguments comme çe ;-D

  5. Muhahaha, oui, tu devrais essayer une Ubuntu, c’est plus facile pour commencer (tiens tu vois ça c’est mon sens du troisième degré).
    Je n’ai jamais eu l’intention de faire des révélations, j’essaie de résumer mon point de vue. Et puis la pédagogie de la répétition a ses vertus. Et puis ceci est un blog et non un BBS.

  6. C’est sûr que j’essaierai d’installer un Linux un jour dès que j’aurai un peu de temps devant moi, je suis très curieux de tenter l’expérience, et qui sait, de me convertir défintivement histoire de ne pas mourir idiot.

  7. Je ne connais pas assez l’individu pour entrer dans le détail, mais il me semble que les militants/activistes du Libre comme lui sont plutôt en général dans la mouvance gauche/Michaël Moore, donc plutôt du côté des anti-armes à feu. Mais je dis ça avec beaucoup de précautions, hein, pas taper 🙂

  8. ESR est un anar de droite (très anar et très à droite). Pour lui, les armes à feu, c’est la Liberté avec un grand L, c’est la possibilité de tirer sur le gouvernement et ses contemporains s’ils venaient à dépasser leurs prerogatives. Ca n’est donc pas le Ché qu’il faudrait évoquer, mais quelqu’un à l’opposé du spectre médiatique. Le Ché du Libre, il existe, il est barbu et s’appelle RMS. (et il a l’avantage d’être bien plus pacifique que l’autre).

    Personnellement, je ne suis pas certain qu’ESR ait bien fait de répondre sur ce ton : on ne peut pas dire que la communauté du Libre en resorte grandie.

    Cela dit, j’ai vraiment trouvé drôle sa lettre, qu’il vaut mieux lire en anglais malgré le talent de Mitt’. En effet, l’équivalent US de l’expression "les poules auront des dents", c’est "hell will freeze over" (l’enfer va geler), d’où l’éclat de rire sur le coup du "souffre supraconducteur". (Et c’est là qu’on voit que l’humour expliqué, c’est plus vraiment de l’humour)…

    Enfin, pour résoudre ton probleme métaphysique sur le libre qui te fait écrire :

    > je bénis tous les matins en me levant les esprits éclairés qui ont pondu ces merveilles gratuites (mais bon sang de quoi ils vivent ? Je ne comprendrai jamais ce bénévolat).

    la solution est toute simple : http://www.dotclear.net/donate/

    Tu peux donner 30 EUR à l’auteur de DotClear. Ca lui paiera 2 restos, tu auras la conscience en paix, tu auras fait une bonne affaire (30 EUR pour un excellent logiciel, c’est pas si fréquent) et ton système de pensée ne sera plus bancale 😉

    Pour ma part, je n’ai pas de probleme avec le principe du Libre, et pourtant j’ai donné 50 EUR.

  9. J’ai déjà "donate" (pour Mambo, pas pour Dotclear) et c’est vrai que c’est une bonne idée : je vais probablement le faire pour Dotclear. Mais je ne crois pas que mon système de pensée soit aussi bancale que cela, rassure-toi (d’ailleurs je n’ai pas de "système" de pensée, toi si ?).

  10. Je n’ai utilisé pour le moment que très peu Linux (un peu dans le cadre de mes cours mais sinon rien) et j’utilise constament Windows. Seulement je trouve que votre dernière remarque est dépassée et vraiment très titillante surtout que les choses sont vraiment en passes de changer, je cite :
    "En tout cas ce n’est pas comme cela que Linux va sortir de son ornière de système pour geeks acnéiques post-pubères".

    C’est dire parce que même si la derrière se cache un quelconque humour c’est quand même la reflexion qu’on peut trouver sur une grand majorité de site fesant référence à -leur incompréhension de- linux. Finalement vous vous trouvez agacé par ce monde du libre fort prétentieux parfois je le conçois et vous leur répondez finalement de manière à les prendre d’affront, histoire de les exciter encore un peu plus. Bref tout ça pour dire qu’actuellement en tout cas en être encore à dire que Linux c’est pour les geek pré-pubaire acnéique truc machine c’est n’avoir pas approfondie le sujet malheureusement. Avez-vu eu l’occasion d’essayer ne serais-ce qu’avec des Live CD les récentes distributions (versions) de Linux? -> Mandriva développé par une équipe française par exemple se rapproche tellement de windows que ça en devient affligéant et elle est même maintenant distribuée pré-installé sur des machines (Hp pas des moindres.) et sinon le bonheur de la Suse, Gentoo, Red Hat ou tout autre version de Linux qui finalement a fait son temps et est presque prête au grand publique, elles n’attendent plus que leur installation sur nos machines et notre désir de "changement". après le débat de vouloir changer et quitter notre monde de MS est une autre histoire je ne vais pas troller ici sur son intêret mais je crois que Linux actuellement vaut vraiment le détour après c’est à nous d’ignore la minorité (oui minorité) de personnes du monde libre n’arrivant pas à garder la tête froide (malheureusement il y en a beaucoup mais partout.. même dans le monde propriétaire.)

    Cordialement,
    un visiteur 😉

  11. "Mandriva développé par une équipe française par exemple se rapproche tellement de windows(…)" : je n’ai pas bien compris : Mandriva c’est bien ou à éviter ?

  12. Je me trompe peut-être mais je n’ai pas vu sur votre blog de référence à dotclear si ce n’est dans cet article. Je trouve ça dommage, c’est en installant dotclear moi meme que je me suis dit, tiens, ça me dit quelque chose. Donc si vous pouviez mettre rien qu’un petit lien, ça serait parfait!

  13. Effectivement, je n’avais même pas remarqué que le template que j’utilise ne faisait pas mention de Dotclear, je vais réparer cet oubli.
    En revanche je ne crois pas avoir oublié de déjà mentionner Dotclear ici : http://www.presse-citron.net/?20...
    Et la signature Dotclear apparait bien sur mon autre blog : http://www.podcaster.fr/
    Je répète : il s’agit d’un oubli ici, j’ai trop fait confiance à la bonne volonté du concepteur du template que j’utilise.

    EDIT du 14/09 : après vérification en fait le logo Dotclear figure bien sur ce blog en bas de page, simplement il n’apparaissait pas car j’ai déplacé le répertoire Dotclear pour le mettre à la racine du site et du coup le lien vers l’image était brisé, et dans Firefox quand une image ne s’affiche pas ça ne se voit pas (pas de petite croix rouge comme dans IE), d’où piège. C’est corrigé.

  14. ""Mandriva développé par une équipe française par exemple se rapproche tellement de windows(…)" : je n’ai pas bien compris : Mandriva c’est bien ou à éviter ?"

    Non Mandriva c’est bien! Mais il est clair que les linuxiens pur et dur élevé au Tux ne l’apprécieront qu’à moitié du fait de son caractère "grand public" comme windows. La force de Mandriva est sa configuration quasi optimale: rapide, très simple et fonctionnel. Mais cette force ne plait pas à ceux qui voit en elle (cette distribution linux) un manque "d’accessibilité" à la windows. Bref pour faire simple y a les modus de linux qui seront dessus de pas sentir plus de contrôle sur leur machine :p Quoi qu’encore c’est à discuter puisqu’il est possible de tout refaire je pense mais bref Mandriva c’est bien et c’est actuellement un des Linux les plus accessible par le grand public et je trouve ça bien. De mon coté j’ai choisis Linux pour réellement comprendre son fonctionnement (et bien oui j’en fais mon métier 🙂 ) donc forcément je choisirais quelque chose de "moins bien finis" même si ce n’est pas tout à fait le bon mot. Donc si vous souhaitez quelque chose de conviviale, de performant sans passer des heures, bref si vous voulez un windows avec les forces de Linux, choisissez Mandriva (Ubuntu est un peu dans le même ordre ainsi que Knoppix). Quand je disais affligeant c’est que finalement on peut, selon l’aspect graphique choisis, se retrouver sur un linux ressemblant très étrangement à Windows XP! Ce n’est pas une tare je trouve et cela prouve l’avancement concrêt des TuX (pinguins) mais bon.. ça en irrite plus d’un.. Donc un conseil pour se faire un avis sur Linux je vous assure il n’y a pas d’autres secret que d’essayer. En plus il y a peut etre une chance que vous tombiez amoureux? Alors pourquoi ne pas tenter le coup? ;pp hihi je viens faire ma propagande pro-linux en étant sous Windows 😉

Répondre