Connect with us

GPS

Pratiques trompeuses : plainte de 7 associations contre Google

7 associations de consommateurs européens ont déposé plainte contre Google pour pratiques trompeuses. L’amende pourrait une nouvelle fois, atteindre un record.

Il y a

le

Sundar Pichai CEO de Google

Les associations de consommateurs de 7 pays européen ont déposé plainte contre Google pour des pratiques trompeuses afin d’obtenir des données de localisation.

Les géants du high-tech (GAFAM), et tout particulièrement Google et Facebook, sont depuis des années dans le viseur de l’Union Européenne. Leurs pratiques fiscales pour échapper à l’impôt, le non respect de la protection des données (RGPD), etc. sont notamment régulièrement pointés du doigt. 7 associations de consommateurs veulent à nouveau envoyer le géant des moteurs de recherche devant les tribunaux pour pratiques trompeuses. Les associations accusent le géant de la Silicon Valley de volontairement mal informer les utilisateurs et les induire en erreur afin de collecter les informations de localisation à leur insu.

Pratiques trompeuses de Google pour suivre votre position

La plainte a été déposée par le collectif de 7 associations auprès des autorités nationales de protection des données et est relative aux règles du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données). D’après les réclamations, Google serait en mesure de suivre la position de l’utilisateur et conserver ces informations même lorsque l’option « Historique de localisation » est désactivé. Un second paramètre, « Activité Web et Application », qui est activé par défaut, doit aussi être désactivé pour empêcher complètement le suivi GPS par le géant des moteurs de recherche.

> Lire aussi :  Aux USA, Google va déployer Duplex, la technologie qui appelle à votre place

L’organisation de défense européenne des consommateurs (BEUC) confirme que Google utilise donc des « pratiques trompeuses » pour continuer à suivre les déplacements des utilisateurs sans leur consentement. Le géant des moteurs de recherche incite les utilisateurs à conserver ces options activées ou tout au moins l’une d’entre-elle sans informer complètement les utilisateurs de ce que cela implique. La BEUC assure que le consentement de l’utilisateur n’est pas librement donné.

Vers une amende record pour Google ?

Google, de son côté, s’est borné à déclarer que l’historique des positions est désactivé par défaut et assure qu’il est clair que sa désactivation n’empêche pas le suivi de localisation. Le géant américain a, par ailleurs, indiqué qu’il allait se pencher sur la plainte déposée pour voir si elle contenait des informations à prendre en compte. En cas de condamnation, Google pourrait devoir payer une amende record représentant jusqu’à 4 % de son chiffre d’affaires mondial. Cela pourrait donc atteindre les 4 milliards de dollars.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests