Suivez-nous

Tech

Qualcomm répond à la controverse qui accuse MediaTek de tricherie

Qualcomm réfute les accusations potentielles de MediaTek qui accuse celui-ci de tricherie aux benchmarks.

Il y a

  

le

 
Qualcomm au Mobile World Congress
© Presse-citron.net

Il y a quelques jours, un nouveau rapport réalisé par Anandtech a accusé la société de semi-conducteurs MediaTek de tricherie aux benchmarks. Le constructeur taiwanais falsifierait les résultats des performances de ses processeurs dédiés au mobile depuis des années pour obtenir des performances plus élevées. Plus concrètement, il aurait fait fonctionner les processeurs à plein régime afin que ceux-ci obtiennent les meilleurs résultats lors des benchmarks, ce qui a pour effet de réduire l’autonomie de l’appareil tout en le faisant chauffer.

La pratique est assez courante sur le marché des smartphones, mais il est assez rare qu’elle concerne un fabricant aussi populaire.

Plusieurs marques de smartphones seraient concernées par la triche de MediaTek, à l’exemple de Xiaomi, Oppo, Vivo ou encore Sony. De son côté, l’entreprise a réagi en rejetant les accusations, sans pour autant justifier la présence des lignes de code qui ont mené à la conception du rapport.

Pour MediaTek, la pratique est courante

MediaTek a également laissé à penser que tout le monde agissait de la sorte, ajoutant que son « principal concurrent » se pliait à la même pratique. S’il n’a pas été explicitement cité, il n’est pas facile de supposer que la société vise son rival Qualcomm. On peut toutefois noter que la firme aurait aussi pu évoquer ses autres concurrents Huawei ou Samsung.

Toutefois, c’est Qualcomm a répondu aux allégations de MediaTek auprès d’Android Authority en réfutant celles-ci. Il a expliqué à propos de la méthode exploitée par le taïwanais : « La liste blanche fait référence à la technique consistant à utiliser le nom de l’application pour déterminer s’il faut mettre l’appareil en mode d’amélioration des performances. L’action de mettre sur liste blanche une application de référence est généralement considérée par l’industrie comme une tricherie, car elle va à l’encontre de l’objectif d’une référence, qui est de refléter l’expérience de l’utilisateur pour une utilisation quotidienne ».

La société américaine a ensuite conclu en indiquant : « Qualcomm ne fait pas de liste blanche ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests