Suivez-nous

Sciences

Quand la Terre aura disparu, voici 2 000 planètes sur lesquelles vous pourriez (peut-être) habiter

À l’aide d’un des satellites de la NASA, une équipe d’astronomes a pu découvrir environ 2 000 exoplanètes qui ressemblent à la Terre – avec des niveaux de lumière proches de ceux de notre planète. Une découverte cruciale pour la quête d’un autre lieu habitable quelque part dans l’univers.

Il y a

le

Terre planètes NASA
© ESA, M. Kornmesser (ESO), Aaron E. Lepsch (ADNET Systems Inc.), Britt Griswold (Maslow Media Group), NASA's Goddard Space Flight Center and Cornell University

S’il n’est pas encore question de faire ses valises et de décoller pour l’une de ces 2 000 planètes (1 823 précisément) la découverte est tout de même particulièrement conséquente. En effet, il s’agit là d’une étape cruciale qui restreint le champ d’action des recherches, ce qui permet de savoir un peu plus précisément où chercher pour trouver d’autres potentielles planètes habitables.

Des exoplanètes similaires à la Terre… Et qui pourraient abriter la vie ?

Pour arriver à cette découverte, des scientifiques issus des universités de Cornell, Lehigh et Vanderbilt ont exploité le satellite TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA. Lancé en avril 2018, ce dernier se consacre à la recherche d’exoplanètes, une mission ambitieuse au vu de l’immensité des recherches, et du nombre d’étoiles présente dans l’univers.

Lisa Kaltenegger, professeure d’astronomie, directrice du Carl Sagan Institute de Cornell et membre de l’équipe scientifique du TESS, indique au sujet de cette découverte : « La vie pourrait exister sur toutes sortes de mondes, mais celui qui, nous le savons, peut soutenir la vie est la nôtre, il est donc logique de chercher d’abord des planètes semblables à la Terre. Ce catalogue [de 2 000 exoplanètes, NDLR] est important pour le TESS car quiconque travaille avec les données veut savoir autour de quelles étoiles on peut trouver les analogues de la Terre les plus proches ». Les planètes en question seraient principalement des « étoiles naines froides », indiquent les chercheurs.

Outre le fait de déterminer si ces exoplanètes ressemblent à la Terre en raison du niveau de lumière qu’elles reçoivent, les scientifiques prévoient également de déterminer si celles-ci abritent la vie. Une étape beaucoup plus difficile à suivre et un objectif très complexe, selon ces derniers.

Keivan Stassun, membre de l’équipe scientifique du TESS, conclue à propos de la découverte de ces exoplanètes : « Il s’agit d’une période remarquable de l’histoire de l’humanité et d’un grand pas en avant pour comprendre notre place dans l’univers ». En bref, les prochaines années s’annoncent riches en découvertes.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Grob

    27 mars 2019 at 19 h 15 min

    Bonjour, c’est bien beau que d’ici quelques décennies, nous pourrons allez habiter sur une autre planète mais si tout le monde arrête de polluer notre belle planète Terre. Quand je vois des films de science fiction comme Independence Day, et que des aliens viennent nous anéantir. Ma conclusion a cela part rapport au film, c’est nous les aliens qui detruisont notre planète. Vous n’êtes pas du même avis que moi. Alors, si d’ici plusieurs années même que je ferais plus parti de ce monde, je préfère que l’humanité disparaisse qu’au lieu qu’elle aille polluée et détruire d’autres planètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests