Quand Xiaomi et Uber travaillent ensemble pour vendre les smartphones du constructeur

Ou quand les deux plus grandes start-ups travaillent ensemble.

Qu’est-ce-que Xiaomi et Uber ont en commun ? Les deux entreprises sont en tête du « Billion Dollar Startup Club ». Le constructeur chinois, avec une valorisation de 46 milliards de dollars, est le numéro un. Et il est suivi par Uber, valorisé à 41,2 milliards de dollars.

Aujourd’hui, les deux entreprises ont trouvé une manière de collaborer. En effet, les internautes en Malaisie et à Singapour peuvent désormais commander le smartphone Mi Note de Xiaomi sur l’application d’Uber.

« Commander un Mi Note suit le même principe que l’appel d’un Uber – vous ouvrez simplement l’appli Uber, vous faites défiler vers le bas pour choisir « Xiaomi » […]. Le Paiement sera déduit directement de la carte de crédit liée à votre compte Uber et un Mi Note vous sera livré  après quelques minutes », explique le vice-président international de Xiaomi, Hugo Barra.

Si Xiaomi vend encore principalement ses mobiles en Chine, le constructeur tente de se lancer dans d’autres pays, comme la Malaisie, Singapour ainsi que l’Inde. Très récemment, le constructeur a également commencé à vendre des téléphones au Brésil, une première puisqu’il s’agit d’un pays d’Amérique Latine.

Et par ailleurs, bien que la vente de smartphones aux Etats-Unis et en Europe ne fasse pas encore partie des plans de l’entreprise dans l’immédiat, le vice-président de Xiaomi a néanmoins indiqué qu’il s’y préparait déjà en faisant l’acquisition de licences et de brevets. En attendant, il est déjà possible d’acheter d’autres produits de la marque via un site de vente en ligne.

Pour rappel, la phablette Mi Note a été dévoilée par le constructeur au mois de janvier et se positionnait comme une concurrent low-cost pour l’iPhone 6 Plus. Il dispose d’un écran 1080p de 5,7 pouces, d’un SoC Snapdragon 801 et d’une mémoire RAM de 3GB.

Mi Note


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend