Que faut-il écrire dans le premier billet d’un blog ?

J’ai reçu par email hier une question étonnante, mais comme ce n’était pas la première fois j’ai pensé qu’elle était plus courante qu’on ne l’imagine, et que donc le sujet méritait bien un petit billet. La question disait en substance : Je viens de créer un blog, que me conseillez-vous de dire dans le premier

J’ai reçu par email hier une question étonnante, mais comme ce n’était pas la première fois j’ai pensé qu’elle était plus courante qu’on ne l’imagine, et que donc le sujet méritait bien un petit billet.

La question disait en substance : Je viens de créer un blog, que me conseillez-vous de dire dans le premier billet de celui-ci ?

Bon, vu comme ça, on pourrait penser que si le gars ne sait pas quoi mettre dans son premier article, il commence mal, et qu’il risque de ne pas bloguer très longtemps. Mais après que je lui aie suggéré quelques idées assez basiques, mon interlocuteur m’indiquait que sa question était plutôt : que dire d’original, ou y a-t-il une méthode qui permette de se démarquer quand on lance un blog ?

Bien sûr il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, il n’y a pas de réponse, tout simplement : tout dépend du blog, de sa thématique, de l’ambition de son auteur, sans compter le fait qu’il s’agisse d’un blog personnel ou d’un blog d’entreprise. Selon vos centres d’intérêt, vous pouvez aussi bien vous fendre d’un billet très documenté sur le marché de la bicyclette au Sahara occidental, terre de contrastes (réalités et perspectives) que, plus simplement, montrer vos fesses ou les dents de lait de votre labrador flambant neuf.

Y a pas de règle. La preuve.

Mais si vous voulez un tant soit peu mettre vos premiers lecteurs sur la bonne voie dans l’espoir de les fidéliser et d’en acquérir d’autres, je pense qu’il vaut mieux réfléchir et ne pas se planter sur son premier billet. Car comme dit l’autre, on a rarement une deuxième occasion de faire une première bonne impression (la phrase bateau la plus célèbre des cabinets de formation en efficacité commerciale).

Partons du principe que votre blog a quelque ambition, comme par exemple la vocation à soigner votre image (personnal branding), voire celle de votre entreprise. Il faudra alors le « marketer » comme tout autre outil de communication, voire comme un produit que vous lancez sur le marché.

Si cette notion de mise en marché (littéralement : marketing pour les moins initiés) dépasse bien sûr largement le cadre du simple premier billet et concerne de nombreux autres aspects du blog, comme le design, la ligne éditoriale ou encore la thématique traitée, ce que vous direz en premier n’est pas anodin, puisque c’est le premier message que vous allez adresser.

Si peu anodin que nous sommes certainement nombreux à avoir vécu cette expérience : s’abonner au flux RSS d’un blog que l’on vient de découvrir et dont on a dévoré le premier (et unique, pour le moment) billet, en attendant bave aux lèvres que les suivants arrivent, vite si possible. La fameuse première impression.

Tout cela pour dire qu’il vaut mieux soigner son entrée en scène, en observant et appliquant des règles simples de présentation (qui, quoi, pourquoi pour qui, quels avantages), à savoir :

  • dire qui on est (présentation du ou des rédacteur(s), de l’entreprise…)
  • dire de quoi le blog va parler et indiquer quelques éléments de sa ligne éditoriale
  • dire pourquoi on a créé ce blog
  • dire à qui il s’adresse
  • décrire quelques avantages que le visiteur peut retirer de la lecture de ce blog

Ensuite, si c’est un blog d’entreprise (ou d’association ou de n’importe-quelle organisation ou collectivité), jouer absolument la transparence en indiquant la philosophie générale de l’organisation et la façon dont elle va gérer et communiquer avec ce blog. A ce stade, préciser les règles du jeu (commentaires…) en mentionnant par un lien les conditions générales d’utilisation n’est peut-être pas superflu. Cela vous permet de suggérer un certain respect, histoire d’y montrer qui c’est Raoul.

Tous ces conseils peuvent être également appliqués dans votre page A propos : reprendre les termes de votre premier billet afin de permettre à vos lecteurs de savoir à qui ils ont affaire, de façon permanente cette fois, est aussi une bonne idée.

Enfin, une première digression subtilement enchaînée sur votre expertise dans les sujets traités posera une première brique à la construction de votre crédibilité.

Le premier billet est publié, maintenant il va falloir être régulier : ne tardez pas trop à publier le deuxième, puis les suivants. Pour un blog d’entreprise, inutile de se mettre la pression, publier 2 à 3 billets par mois contenant entre huit cent et un millier de mots chacun[1] constitue déjà une fréquence tout à fait honorable.

Et quand les premiers commentaires vont arriver, vous atteindrez déjà un premier nirvana. Mais c’est une autre histoire…

[1]  celui-ci en compte 760


Nos dernières vidéos

56 commentaires

  1. Pour ma part étant donné que c’est principalement un blog marketing pour communiquer sur l’actualité et l’évolution de mon projet j’ai choisi tout simplement de présenter succinctement le but de mon blog !

    Bastien
    porteur du projet Vicus « http://www.vicus.fr »

  2. Je me suis pas posé de question, je me suis lancé en annonçant pourquoi j’avait lancé le blog et puis je suis entré dans le vif du sujet assez rapidement.

    Pierre

  3. je suis assez ravie de lire cet article pour plusieurs raisons: en effet, lors du premier article, on a toujours l’impression que ce n’est pas ce que les lecteurs attendent… donc on écrit, on efface, on reécrit… puis on efface!

    j’avais un blog il y a 1 an: vurpillot.jenna.free.fr
    mais je me suis vite rendue compte qu’il ne reflétait pas ce que je souhaitais…

    le 25 avril, je met en ligne mon portfolio (en flash), et mon nouveau blog avec une adresse toute neuve.
    > je vous la communiquerai, si vous voulez faire quelques visites et me proposer un retour…?!

    sur ce, je vous souhaite bonne journée

  4. Avec la note de bas de page « [1] celui-ci en compte 760 » et son insertion dans le texte [1] l’article fait 767 mots en non 760, ce qui constitue aux yeux de la loi un erreur de post.

  5. a. pendant que j’y pense:

    comment trouver le bon nom de domaine?

    si tout se passe bien, j’ai mon DUT Services et Réseaux de Communication (Montbéliard) et je m’oriente dans le domaine de la communication.

    j’ai pensé à appeler mon portfolio: vurpillot-jenna.fr
    mais j’avais aussi pensé à des idées plus marrantes telles que com-press.fr ; media-tiser.fr ; press-idees.fr …

    qu’en pensez-vous?

  6. Merci pour cet article Eric, J’ai suivi tes conseils.

    Ce billet pourrait également faire un excellent premier article, quoi qu’il exige une certaine expérience 😀

  7. @ Jennna : SRC powa ! 😀

    Pour ton DNS, soit tu mets ton nom, le nom de ta boîte ou un nom plus explicite concernant ton activité (style comunication-web-jenna-corps.fr)

    Ca peut être un plus pour le référencement

  8. Le premier billet peut faire l’objet d’un « tirer à la ligne » réglementaire sur les attermoiements autour de l’angoisse de la « page blanche », c’est d’ailleurs l’idée que j’ai retenue.

    Pas très satisfaisant, mais c’est mieux que rien.

  9. @Jenna : SRC St-Dié, promo 2002-2004

    Actuellement je suis auto-entrepreneur, clique sur mon site si tu veux me contacter, on va éviter le flood ici 😉

  10. Eric

    @Henry+Michel :
    J’étais sûr que quelqu’un me ferait la remarque 🙂
    J’ai hésité, puis j’ai décidé que le [1] renvoi en bas de page ne devait pas être inclus dans le billet, et donc je ne l’ai pas compté.

  11. J’avais opter clairement (pour le blog de mon lien) pour un article collant complètement avec la thématique, sans rien de « particulier » ou de différents des billets à venir.

    Ca me semble la meilleure solution, partir sur des rails fixes et droits.

  12. Je suis désolé de te rabaisser, même si j’aime beaucoup ton blog et que ce commentaire n’est pas constructif, ce billet ne sert clairement à rien du tout.

  13. @Robin il est vrai que pour qql ayant déjà un blog, ceci n’est que moyennement intéressant mais pour qql qui hésite à s’y mettre et souhaite créer qqlch un minimum sérieux, le premier billet est important. « Que dois-je y mettre » est donc bien une question que beaucoup se posent.

    Personnellement, mon premier billet c’est aussi ma page « A Propos » ce qui m’a permis de faire d’une pierre 2 coups et de savoir comment le rédiger: http://www.leconseil.eu/2009/bienvenue

  14. Pingback: ludonara.com le blog “Multimedia.T.I.C” « ludonara.com - le blog multimedia.T.I.C

  15. Salut,

    En complément de tout ce qui a été dit, un extrait d’un article que j’ai écrit sur comment lancer un blog pro :

    Ecrire dans un Blog n’est pas compliqué, mais il existe quelques petites règles à suivre.

    Voici 10 règles essentielles à respecter:

    – La première étant que vous n’êtes pas là pour faire de la promo. Ecrire sur un blog est plus naturel et se rapproche plus de la retranscription du langage parlé que de l’argumentaire marketing ou de la dissertation…

    – Publiez le plus souvent possible: plus vous aurez d’articles, plus vous aurez une “surface d’exposition” importante sur le Web. Un blog Pro qui démarre n’aura que quelques articles référencés dans Google, tandis qu’un blog plus ancien pourra compter des centaines de pages indexées par google ou sur les sites partenaires.

    – Evitez les fautes d’orthographe: c’est une erreur commune (blogger prend du temps et l’on est toujours pressé de publier son article, on y met moins de sérieux car c’est du “bonus”…). Mais cette mauvaise habitude est fortement péjorative si vous voulez vous donner l’image d’un Blog Pro. Vous aurez beau avoir écrit des articles très intéressants et pertinents, vous aurez toujours au moins 2 ou 3 personnes qui vous feront des remarques sur vos fautes d’orthographe.
    Pour en éliminer un maximum, il faut toujours taper son texte dans Word, passer le correcteur orthographique, puis le copier dans son Blog. Bien entendu, avant cela il faut lire son texte 1 à 2 fois, et enfin le relire une fois mis en forme (la différence de mise en page permet souvent de détecter de nouvelles erreurs).

    Révisez votre orthographe avec le journal du net et la conjugaison avec Leconjugueur.com.
    Si vous n’avez pas Word, vous pouvez utiliser Bonpatron.com qui vous permet de vérifier votre orthographe en ligne.

    Conseil de blogger: il ne faut pas copier/coller directement son texte depuis Word, sinon votre mise en page sera une galère à gérer (MS Word génère un code HTML déplorable !). Il vaut mieux copier le texte dans le bloc Note de Windows et recopier le texte brut dans l’éditeur de votre blog (éventuellement en passant le mode “code HTML”). Vous perdrez certes toute la mise en forme de Word, mais cela vous évitera de passer des heures à tenter d’avoir une mise en page homogène.

    – Faites des articles courts: Google (et les internautes) apprécient surtout les textes courts, allant à l’essentiel. Mieux vaut publier des petits articles de 250 à 500 mots 2 à 3 fois par semaine (par exemple, en découpant vos articles en petites parties), plutôt que de faire de gros articles publiés toutes les 2 semaines (le découpage en plusieurs parties est un excellent moyen de fidéliser ses lecteurs). Rappelez-vous que Google apprécie la constance des publications, cela fait revenir le moteur plus régulièrement sur votre site mais aussi vos visiteurs !

    – Résumez vos idées: contrairement à une dissertation, vous devez éviter le verbiage et aller à l’essentiel dans la rédaction de vos textes (utilisation d’impératifs, de listes…). En effet, un texte écrit à l’écran est beaucoup plus difficile à lire que sur papier (clignotement des curseurs, des pubs, obligation de scroller…). Certaines études estiment que la lecture est 25% plus difficile sur un écran d’ordinateur. Il faut donc écrire plus court et améliorer la lisibilité, pour cela relisez votre texte, coupez les redondances, supprimez les paragraphes inutiles…

    – Mettez en valeur vos mots-clés dans vos articles: pour que vos articles soient trouvés via Google, vous devez inclure une bonne densité de mots-clés dans vos articles en particulier dans les titres, dans les sous-titres écrits en gros caractères, dans les mots en gras, dans les textes des liens, dans le nom des images… (voir notre article “Comment construire un site Google Friendly“). L’élément le plus important retenu par Google étant le titre de l’article et les 10 premières lignes.

    – Rédigez les titres de vos billets comme des slogans publicitaires : Vous devez attiser la curiosité et pousser vos lecteurs à en savoir plus !

    Voici quelques exemples de titres qui fonctionnent bien :
    X astuces pour améliorez votre X en X minutes !
    X conseils à connaître obligatoirement avant de X
    X conseils pour bien débuter son X
    Les X étapes pour X
    Découvrez comment X en X étapes !
    La check-liste indispensable du X
    La boite à outils indispensable du X
    X outils pour X efficacement
    Qui veut savoir comment X en 5 minutes / étapes
    Voici la méthode en 5 étapes pour
    Voici comment ne plus avoir à X / se débarasser de X
    Faites comme X (personne célèbre)
    Ce que vous devez absolument connaître à propos de X

    Encore une fois, vos titres doivent contenir vos mots-clés pour améliorer votre référencement…

    – Ecrivez uniquement si vous avez quelque chose d’intéressant à dire: c’est important de se fixer un rythme de publication, mais il ne faut pas pour autant sortir des articles de mauvaise qualité. Dans ce cas, il vaut mieux reprendre un article extérieur, traduire un article, mettre une vidéo… N’hésitez pas à mettre de côté un article que vous ne “sentez pas”. Ce n’est pas grave, commencez un autre et revenez plus tard dessus. Rappelez-vous que dans un blog Pro vous ne devez pas raconter vos vacances ou le dernier film que vous avez vu: cela “amateurisera” votre site.

    – Proposez de temps en temps des sujets connexes au thème principal de votre site: cela vous permettra d’attirer des visiteurs qui n’auraient pas visité votre site naturellement.

    – Utilisez la technique de la bombe à fragmentation: si le thème de votre Blog porte sur des thèmes concurrentiels ou des expressions très utilisées, utilisez la méthode de la “bombe à fragmentation” en utilisant dans vos titres ou dans les sujets de vos articles des synonymes ou des termes connexes à votre sujet (ex: conseils marketing => conseils emailing, astuces marketing…).

    – Notez toutes vos idées d’articles quand l’idée vous vient à l’esprit et faites une “to do list” des tâches à effectuer sur votre Blog Pro (mise en page, ergonomie, plug in…).
    Pour cela, mieux vaut utiliser soit un fichier Excel, ou mieux un site comme http://www.basecamp.com qui vous permet de gérer votre Blog Pro comme un “vrai” projet.

    – Ecrivez des articles à succès : proposez un texte décalé / inédit / polémique (ex: mon article sur “Réalisez une opération de prospection pour 1 €” qui a fait couler beaucoup d’encre !), proposez des articles avec une forte valeur ajoutée (ex: cet article !), proposez un titre irrésistible sur une offre / un service / une personne /…

    – Mettez en place les Pings sur votre site : Les pings servent à avertir automatiquement les sites qui ont référencé un article que le contenu a été mis à jour. C’est donc un excellent moyen d’apparaître dans les “nouveautés” de ces sites mais aussi de faire revenir des internautes qui ont bien aimé un article.

    Important : même si vous partez en vacances, votre Blog doit continuer à vivre sous peine de voir son référencement baisser (c’est une lutte sans fin !), son image se détériorer (c’est pas très sérieux de voir un blog Pro en “fermeture annuelle”) et cela n’incite pas à s’inscrire à une newsletter ou à un flux RSS. Avant de partir, vous devez planifier soit des mises en ligne automatiques (certaines plateformes de blogs l’autorisent comme WordPress ou Blogger), soit demander à un ami de publier des billets pour vous (soit en co-écriture, soit un article totalement repris)

    – Concernant la mise en forme des articles, il faut faire attention à utiliser une police de caractères suffisamment espacée, proposer une version en PDF de l’article afin de permettre aux lecteurs de les imprimer et les diffuser à leurs collègues…

    La suite sur http://www.conseilsmarketing.f.....-connaitre

  16. Pingback: Carnet de Com » links for 2009-04-08

  17. Bonjour,
    C’est en effet une tres bonne chose de profiter du premier billet pour expliciter sa ligne éditoriale et ce que l’on propose. C’est ce que j’ai fait sur l’amusoire :
    http://www.amusoire.net/?2005/.....ondements-
    Je vais me permettre de relayer votre article sur l’atelier des médias (RFI) où une discussion s’est engagée à propos des blogs
    a+
    Philippe

  18. J’ai bien aimé la solution du blog sur la créativité : http://lateralaction.com/ qui avait commencé son blog par une série d’animations vidéo ou les personnages de la série était les potentiels lecteurs du blog qui expliquaient en contexte leur situation et attentes d’informations ( qui seraient apportées par le blog). Par contre cette solution sous-entend une bonne réalisation graphique pour générer le buzz sur le coté ludique de l’animation.

  19. Pingback: Commencer un blog, Osez Joséphine | Maxime-Viry.com

  20. Pingback: Vu sur la blogosphère cette semaine | Blogosphère | Webmarketing & co'm

  21. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 15 | Développez votre Economie Numérique

  22. Pingback: Un début à tout! - webdev-memento

  23. Pingback: Aburdsystem » Un blog pourquoi faire ?

  24. Pingback: Premier pas dans la blogosphère « My web is rich

  25. Pingback: Premier billet « Ro6gnol

  26. Pingback: Mon premier post sur un blog, un premier billet sur mon blogue. « Paysan Urbain

  27. Bonjour Eric,

    pour « tordre le coup » à l’avis de certains « experts » de la blogosphère, je trouve tout à fait justifié et intéressant que tu donnes une réponse de « PRO » à ton interlocuteur.

    Pour rappel, se lancer dans l’écriture d’un blog ne signifie pas avoir une expérience sérieuse en marketing, communication,etc…

    Tout le monde n’a pas la logique Marketing et/ou Commerciale Objectif,Moyens,Résultats !!!

    Enfin bon, moi, ce que j’en dis… 🙂

    PS Désolé pour le tutoiement-STOP-Félicitation pour tout le travail accompli-STOP-Bonne continuation-STOP-Longue vie à Presse-citron-STOP

  28. C’est ton blog éric tu postes ce que tu veux.
    @fred tot ou tard lorsque le blog commence à marcher on fait « street marketing » afin de fidéliser les lecteurs.

  29. Pingback: Construire un blog à succes : mode d'emploi | 77550enforce.com

  30. Pingback: 10 conseils pour commencer à bloguer | Tête de Quenelle !

  31. Pour un premier billet de blog, il faut logiquement présenter le l’intérêt du blog… Le rédacteur peut aussi se présenter. Sinon je ne vois pas quoi ajouter de plus… pensez à faire des sortes de chroniques pour résumer l’actu, les internautes apprécient ce genre de billets. amicalement.

  32. Pingback: Le blog de la semaine » Découvrez le concept !

  33. Pingback: Comment rédiger le premier billet de son blog ? | Apprendre à Bloguer

  34. Pingback: La Vie d'Etudiant » Blog Archive » Dramaturge & mise en scène.

Répondre