Comment la réalité virtuelle rendrait les visites chez le dentiste plus agréables

Avec un casque de réalité virtuelle et un bon environnement, il est possible d’avoir moins mal.

La réalité virtuelle est en train de révolutionner le jeu vidéo, les médias ainsi que la télécommunication. Dans le domaine médical, cette technologie pourrait aussi s’avérer très utile pour les médecins, pour la gestion de la douleur et de l’anxiété.

Elle pourrait par exemple rendre les visites chez le dentiste un peu plus agréables, à condition d’avoir les bons scénarios. C’est ce que suggère une étude réalisée par des chercheurs britanniques, publiée cette semaine.

Lors de leur expérience, ils ont demandé à des patients de porter un casque de réalité virtuelle. Pour certains, le casque les immergeaient dans un environnement urbain. Pour d’autres, c’était à la plage. Et un autre groupe a été soigné sans casque de réalité virtuelle.

L’étude a montré que si la réalité virtuelle peut effectivement rendre les visites chez le dentiste plus plaisantes, le type d’environnement joue également un rôle crucial.

L’utilisation de la réalité virtuelle pour immerger les patients à la plage a été associée à une douleur ressentie moins élevée par rapport aux soins standards, indique l’étude. En revanche, aucune différence n’a été observée entre les soins standards et les soins accompagnés de sessions en réalité virtuelle avec un environnement urbain.

Les résultats de cette étude vont probablement ravir tous ceux qui détestent aller chez le dentiste, même si à partir d’un moment, on est obligé. Les auteurs de l’étude admettent que certaines procédures médicales sont douloureuses et peuvent provoquer de l’anxiété, ce qui « nuit à la volonté des patients de subir ou de poursuivre le traitement ». De nombreuses techniques sont déjà utilisées pour aider les patients à ses détendre chez le dentiste, comme les lunettes 3D, la vidéo ou la musique. La réalité virtuelle pourrait cependant s’avérer plus efficace.

L’utilisation de la réalité virtuelle en médecine n’en est qu’à ses débuts. Mais les études scientifiques sont déjà encourageantes. Il y a quelques semaines, j’évoquais par exemple une expérience américaine qui suggérait qu’avec des sessions de réalité virtuelle, on pouvait soulager les personnes souffrant de douleurs chroniques et réduite les dépendances aux antidouleurs.


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend