Suivez-nous

Séries

Redbox : Netflix a un nouveau concurrent aux États-Unis qui mise sur le gratuit

Un service de streaming vient de voir le jour, et comme d’autres avant lui, il mise sur la gratuité et la simplicité pour attirer les utilisateurs.

Il y a

  

le

 
Redbox
© Redbox

Disney+, Apple TV+, et très bientôt HBO Max, Netflix a de plus en plus de concurrence sur le marché du streaming. Il faut dire que le secteur a de quoi aiguiser les convoitises car les perspectives sont au beau fixe. La télévision traditionnelle semble de plus en plus menacée, même si elle n’est pas totalement morte comme certains tendraient à l’affirmer.

La consommation sur les différentes plateformes a en effet représenté 20 % de la consommation télé au cours du 4ème trimestre aux États-Unis. Elle aurait même doublé entre le 1er trimestre 2018 et le 4ème trimestre 2019.

Le streaming gratuit a le vent en poupe

Dans ce contexte très porteur, un nouvel acteur vient d’émerger outre-atlantique. Redbox, une entreprise spécialisée dans la location de DVD et de Blu-ray vient de lancer son propre service de streaming dénommé Free Live TV. Comme son nom l’indique, il est entièrement gratuit et financé grâce à la publicité.

La plateforme se dintingue par sa simplicité d’utilisation, puisqu’il suffit de se connecter au site (non accessible en France) pour accéder directement au catalogue, sans même avoir de compte à créer ou de renseignements à fournir.

Pour l’heure, la bibliothèque de contenus est surtout fournie en programmes familiaux, en actualité et en comédies. Redbox a noué quelques partenariats avec des médias comme TMZ ou USA Today mais il ne faut pas s’attendre à y trouver de gros blockbusters.

Cette initiative rappelle également le lancement de la plateforme Plex (qui est accessible en France). Également gratuit, ce service dispose pourtant d’un catalogue bien plus étoffé grâce à des partenariats noués avec des studios tels que MGM, Lionsgate ou encore Warner Bros. L’entreprise a finalement renoncé à son option premium qui ne fonctionnait pas vraiment. Elle préfère un modèle basé sur des moyens alternatifs de financements dont la publicité.

D’autres services de streaming ont également opté pour des modèles gratuits. C’est notamment le cas de Roku ou Crackle de Sony.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests