Restructurer son réseau social pour mieux communiquer

Si vous lisez Presse-citron depuis quelques années (oui il y en a encore), vous connaissez peut-être mon point de vue sur le sujet : Mon réseau social c’est mon blog. Ce qui n’exclut pas pour autant d’être membre d’autres sites sociaux. J’ai donc comme tout le monde un profil Facebook, une page fan Facebook, un

Si vous lisez Presse-citron depuis quelques années (oui il y en a encore), vous connaissez peut-être mon point de vue sur le sujet : Mon réseau social c’est mon blog.

Ce qui n’exclut pas pour autant d’être membre d’autres sites sociaux. J’ai donc comme tout le monde un profil Facebook, une page fan Facebook, un compte Twitter et enfin un Google Buzz (voir ici à quoi sert la page fan Facebook de Presse-citron). J’ai en revanche détruit mon profil Linkedin qui ne servait à rien, et je vais en faire autant pour mon compte Viadéo (je sais, je l’ai déjà dit mais pas encore fait, j’ai du retard à l’allumage en ce moment).

Trop de buzz tue le buzz

Avec la multiplication des réseaux et donc des canaux de communication les blogueurs constatent une dispersion des discussions, le phénomène n’ayant fait que s’accentuer avec l’arrivée de Google Buzz et je crois qu’il est temps de se demander si cette duplication de notre profil sur plusieurs supports ne finit pas par devenir contre-productive, à deux titres : en termes de perte de temps, mais également de trafic.

Le réflexe naturel pour tout éditeur de site quelque peu soucieux de faire progresser son audience consiste à inscrire son site ou son profil dans le plus grand nombre d’outils de buzz mis à sa disposition, dans l’espoir de toucher le public le plus large. Après l’agrégation automatique de leur prose dans Twitter puis dans Facebook, de nombreux blogs se sont donc également retrouvés connectés sur Google Buzz. Mais le problème avec Google Buzz est double : non seulement il reprend l’intégralité des billets agrégés (images et vidéos incluses), mais il permet en outre la publication de commentaires. Nous voilà donc avec une source de discussions supplémentaire, ce qui est bien, mais une raison de plus pour les internautes de ne plus venir sur votre site, ce qui est mal. Je n’ai pas fait de recherche car j’utilise peu Google Buzz mais il existe peut-être déjà un moyen de ne publier que le titre et un court extrait de ses billets.

Agréger n’est pas forcément attirer : les limites du teasing

Il y a aussi le cas de Facebook : quand vous possédez un profil personnel et une page fan, il peut y avoir soit une redondance des informations publiées, soit un mélange des genres (gérer votre image personnelle sur le web peut être complètement différent que d’y faire la promotion de votre blog).

Autre effet pervers de la publication de vos contenus : le teasing peut se retourner contre son usage initial. En lisant seulement vos titres, vos visiteurs potentiels peuvent préjuger de l’intérêt d’un billet et ne se rendre sur votre blog que pour lire ceux qui leur paraissent intéressants. Alors que si vous n’envoyez aucun signal, ils devront venir chez vous s’ils veulent vous lire. Ce point est certainement sujet à débat et nécessiterait d’être testé afin de savoir si la différence entre le nombre de visiteurs gagnés grâce à un affichage de vos titres dans Facebook et ceux perdus donne un solde positif ou négatif.

Redéfinir ses cibles et ses priorités

Bref, ce maelström finit par produire des messages qui, s’ils ne sont pas contradictoires, ne s’adressent pas à la même cible. Par conséquent il m’apparaît maintenant de plus en plus comme une évidence, voire comme une urgence, de restructurer nos flux de communications afin de mieux les segmenter.

C’est ce que j’ai commencé à faire progressivement, en appliquant la nouvelle organisation suivante :

  • suppression du flux Presse-citron de Google Buzz (fait)
  • suppression de l’agrégation automatique de mes tweets dans mon profil personnel Facebook (et donc du flux Presse-citron également puisqu’il et repris automatiquement dans Twitter) (fait)
  • reprise automatique de mon flux Twitter et Presse-citron dans la page fan Facebook Presse-citron (à faire)
  • cure drastique d’amaigrissement de ma liste d’amis Facebook afin de ne garder que les personnes proches (vrais amis dans la vraie vie, famille) et invitation à s’inscrire à la page fan de Presse-citron pour tous les autres (à faire)
  • enfin, si j’utilise de plus en plus Twitter comme un agrégateur pour faire ma veille, il est vraisemblable en revanche que je poste moins souvent afin d’éviter de me disperser. J’ai d’ailleurs rendu mon profil privé ce week-end, nous verrons si ceci est temporaire ou durable.

Avec ce petit chantier en cours j’espère regagner en productivité et en lisibilité sans pour autant que ces modifications aient un impact négatif ou désagréable sur mon réseau relationnel.


Nos dernières vidéos

37 commentaires

  1. Je pense que pour facebook tu pourrais juste faire des groupes (familles, amis, web…), ce qui ne prendrais pas forcément plus de temps que de supprimais tes amis « virtuels » LOL.

    Pour ce qui est du teasing, je suis d’accord avec toi mais bon c’est normal j’ai envie de dire, d’ailleurs je te suis sur Twitter moi même.

  2. Quand on voit le travail et l’organisation que demande une gestion efficace de ces outils, il y a de quoi s’inquiéter pour l’utilisateur lambda 🙁

  3. Pour facebook et Buzz je n’ai pas encore vérifié, mais pour twitter il est clairement possible de récupérer la totalité des commentaires concernant les articles d’un blog.

    Mais de toute façon, ce ne sont pas les visiteurs qui se dispersent mais bien les blogueurs, à vouloir être partout on n’est plus nulle part, et les commentaires suivent le même mouvement.

    Tous ces nouveaux réseaux sont surtout très chronophages, il est donc bien utile de bien choisir celui ou ceux qui paraissent les plus importants pour chacun.

  4. Eric

    @Hebdo : « ce ne sont pas les visiteurs qui se dispersent mais bien les blogueurs »
    Exact, c’est contre cela aussi que je mets en place ces changements

  5. Merci pour cette analyse, je me posais la même question. Le ver est peut-être dans le fruit avec la culture du buzz, qui pousse parfois à faire n’importe quoi pour se faire connaître.

  6. Comme Fateh je pense que Facebook est aussi un « tueur » de commentaires sur le blog, mais comme l’est Twitter également.

    J’ai fait le même constat de dispersion depuis quelques mois (avant Google Buzz) et au final on passe plus de temps sur les réseaux qu’à produire. Du coup j’ai même pas tester GBuzz qui en plus me semble assez inutile (personnellement du moins). Donc je suis sur Facebook et Twitter et ça risque de rester tel quel pendant encore longtemps 😉

  7. C’est un peu le risque des réseaux sociaux qui parasitent les sites, blogs « statiques » : donner trop d’informations via twitter ou facebook réduit l’attraction du site et il est chronophage (pour le webmaster comme l’utilisateur).

    Les flux rss sont aussi à double tranchant, je ne consulte quasiment plus que les flux rss pour juger si je vais prendre (perdre ?) le temps d’aller consulter l’article. Si le titre me parait « banal », je ne m’y rend pas alors qu’avant d’utiliser les flux rss je passais quotidiennement sur mes blogs préférés. Maintenant j’en « follow » plus, mais je me rends finalement moins souvent sur un site en dur…

  8. De bonnes initiatives, des blogueurs influents comme toi qui prennent à contre courant la mouvance ambiante peuvent je pense changer ce phénomène. D’ailleurs, qu’à cela ne tienne, je vais supprimer mon compte LinkedIn, je m’en sers pas non plus.

    Par contre, j’ai fait des pieds et des mains pour t’avoir comme ami sur Facebook (cf ton article sur les conseils pour se faire des mais sur Facebook) alors épargnes moi pliz… 😉

    (en plus je suis déjà fan)

  9. Pingback: Pack d’accessoires Rose pour PSP | MelClub

  10. Y a que le flux RSS de vrais.
    Le reste, c’est contre-productif. Si quelqu’un veut lire le site, il y va, ou suis son flux RSS…

  11. Moi je dois être une extra terrestre : je lis ton blog depuis (très)longtemps, mais je n’ai moi même pas de blog (je n’ai rien d’intéressant à dire) et surtout je n’ai PAS de profil facebook ! Je ne vois pas l’intérêt de perdre mon temps à en avoir un…

  12. @ Eric : « ’ai en revanche détruit mon profil Linkedin qui ne servait à rien, et je vais en faire autant pour mon compte Viadéo »

    Pour quelles raisons exactement (même si j’ai une petite idée de la réponse) ?

    Cordialement

    -MATSYA-

  13. Pingback: Aluminium Case Zelda pour DS & DS LITE | MelClub

  14. Le flux RSS complet est l’ennemi d’un blog ou site.
    J’ai expérimenté la chose : avec juste un chapeau ou l’article complet, et avec des titres biens sentis…
    Il y a une grosse différence sur la fréquentation…

  15. Vous avez sans doute raison pour un blog comme le vôtre, mais pour un blog comme le mien qui ne parle que de théâtre (ou presque), les réseaux sociaux ne servent pas à grand chose de toutes façons. En revanche, je me suis inscrite sur FB (y a longtemps)pour avoir des nouvelles de mes amis (surtout ceux qui vient à l’étranger)et de ma famille et sur Twitter pour l’info type alertes

  16. Christophe on

    Bonjour,

    Je n’ai pas de blog, je n’ai pas facebook et je n’ai pas d’Iphone (pour les 2 derniers j’en suis fier, pour le premier, j’ai jamias pris le temps)..Et je suis depuis 5 ans sur LinkedIn et comme je travaille avec bcp d’Anglo-saxons, je le trouve très utile et à l’époque bien en avance sur les autres réseaux sociaux profesionnels

    Cordialement

  17. Bonjour Eric,

    J’aimerais avoir un peu plus ton avis sur Linkedin, tu semble n’y avoir trouvé aucune utilité et j’aimerais savoir à quel niveau. Merci par avance.

  18. Je suis exactement dans la même réflexion.En tant que « webmarketeuse » je dois connaitre les outils mais en tant qu’utilisatrice je fais également du ménage.

    Réseaux pro:
    J’ai également supprimé linkedin,mes contacts étant principalement en France. Viadéo me convient bien.

    Réseaux perso:
    Facebook pour les « vrais » amis et un blog pour mes connaissance et les curieux du monde entier.Cependant j’ai parfois l’impression de ne pas optimiser ces 2 outils et de perdre du temps à mettre des infos sur les 2…

    Veille pro
    C’est là où ça se complique: entre les inscriptions aux newsletters, les flux RSS, les pages fans facebook et Twitter, les infos se répètent et se cannibalisent davantage qu’elles ne se complètent. Je vais aussi faire du ménage pour ne garder qu’une seule source.
    Pour le moment j’ai du mal à trouver l’intérêt de Twitter mais je persévère 😉

    Trop de réseaux tue les réseaux (facile mais vrai)

  19. Très intéressant de voir la réflexion que tu mènes sur ce qui est pour toi ta sphère sociale professionnelle, ton blog. Le bruit social généré par Facebook, Twitter, ainsi que la multitude de réseaux sociaux dont on doit plus ou moins faire partie, nous fait perdre à chacun beaucoup de temps tous les jours. C’est je pense le défi 2010 pour les startups : mettre de l’ordre dans le contenu de mes réseaux sociaux : http://blog.pictarine.com/post.....hup-social

    Tu poses des règles empiriques qui seront, par la suite je pense, intégrées dans les futurs mashups sociaux : qui ne rêverait pas d’avoir un dashboard permettant de gérer son identité numérique, tous ses contenus et les commentaires qui leurs sont liés en un seul endroit. La rationalisation de tes flux d’informations est une expérience intéressante. J’espère que tu pourras en mesurer les effets. Tiens nous au courant des conséquences sur le trafic, et sur l’aspect relationnel.

  20. Alors la merci !!! merci et bravo pour cet article…

    En effet, les canaux de buzz se multiplient et pour maintenir ou développer son audience, il faut avoir le don d’ubiquité…

    J’étais également en reflection pour créer une page au nom de mon blog, en lieu et place de sa page fan. Je suis aussi sur twitter et sur Lepost. Si je trouve twitter facile et efficace, lePost.fr nécessite une dupplication et quelques astuces pour refaire venir les lecteurs sur le blog…

    Bref trop de buzz tue le buzz, c’est clair, et il faut donc savoir débrancher pour rester..connecté !

  21. Je pense que tu fais bien (je dis « tu », pardon hein monsieur, c’est parce que c’est le web 2.0, tout ça), c’est un peu comme en commerce, si tu distribues tes produits aux mêmes clients via plusieurs canaux de distribution, il y a cannibalisation entre les deux canaux: en se dispersant, on disperse notre audience.

    La base c’est bien ce que tu dis: il faut cibler nos différents types de lecteurs, et segmenter en conséquence les voies de diffusion de notre contenu.

    Perso ce que je me dis, c’est qu’il y a deux grands types de lecteurs: ceux qui aiment lire sur les sites en dur, et ceux qui aiment lire les articles entiers sur un autre support.
    Sachant ça, faut savoir quels sont les comportements majoritaires sur tel ou tel réseau social: est-ce que Facebook c’est plusse du « j’aime lire sur FB les articles entiers » ? Est-ce que Twitter c’est plusse du « j’aime cliquer sur les Tweets de ce type pour aller sur son site » ?

    Ca pourrait être intéressant de savoir comment ces réseaux sociaux sont vus par leurs utilisateurs. Comme un forum géant ? Comme un agrégateur ? Comme un méga blog ?

    Mouais ché pa. Fin voilà.

  22. « reprise automatique de mon flux Twitter et Presse-citron dans la page fan Facebook Presse-citron (à faire) »

    Si tu y arrives, je veux bien ton astuce ! Cela fait un bout de temps que je teste des solution Twitter to Facebook, sans succès 🙂

  23. Bonjour à tous et à toutes,

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt vos commentaires. Je travaille dans le cadre de formation TIC pour une association pour Alençon. Et nos grandes thématiques sont la Dématérialisation et la eSanté.(entre autre). Dans le cadre de ces thématique, je dispense des formations sur la veille bien sûr. Et vos remarques font echo dans les problématiques de mon travail.
    Comme certains l’on dit on arrive surement à une limite de la multiciplicité de ces différents outils. –> « Trop de réseaux tue Le RESEAU » très juste en fait. Mais tout cela est très tentant pour tout le monde. Et ces différentes expériences ou coup marketing pour d’autres, nous ont également permis d’avancer de travailler et de nous amuser aussi.

    Je teste en permanence de nouveaux outils collaboratifs, et je pense que plusieurs d’entre vous ont entendu parler de celui ci. C’est un autre expérience.

    Pearltrees Qu’en pensez vous ?

    http://vimeo.com/8147092 explication de Pearltrees Xavier Bertschy co fondateur de la start-up.

    http://vimeo.com/4835077 une autre approche du web –> la fin du search ??

  24. Je partage complètement l’avis de cet article. La prolifération des outils de comm du web2.0 a de quoi donner le tournis.
    J’aime beaucoup l’idée d’établir une « organisation des flux de communication ».
    Après tout nous pouvons (pour combien de temps encore ?) décider la manière dont nous sommes lus 🙂
    Je pense que la stratégie à adopter dépend beaucoup de la qualité et renommée du site.
    Buzz ou pas, je reste un lecteur assidu de Presse Citron 😉

  25. @Renaud: Petite précision: sur la première vidéo c’est bien Xavier Bertschy qui a réalisé l’interview mais il n’est pas fondateur de Pearltrees 🙂 C’est la personne interviewée, Julien Wallen, qui est un des cofondateurs^^

  26. Eric

    @Denis : je n’utilisais pas Linkedin car je ne n’en n’avais pas besoin. Contrairement à FB ou Twitter, Linkedin n’a d’intérêt que dans un usage professionnel à mon avis, et moi je n’en trouvais aucun. Du coup c’était juste une source de spam et de bruit supplémentaire, comme Viadéo, et j’ai donc supprimé mes comptes.

  27. En attendant, je déplore la protection de ton compte twitter, je ne peux plus y passer …

    Comment continuer à te lire alors que tu tries même tes demandes de followers ?

    Un peu déçu :s

  28. @Eric pour reprendre ton flux twitter et ton flux rss sur ta fanpage ce n’est pas très compliqué, il suffit d’installer « RSS Graffiti » sur ton compte et de le lier à ta Fanpage. Tu configures tes flux et les mises à jour sont automatiques 🙂

  29. Personnellement, je me demande si ce n’est pas plutôt la homepage d’un blog qui souffre de ce manque visites à cause de fb et twitter.

    Je te suis sur twitter et cela me permet de faire le tri dans les articles qui m’intéressent. En fait, je vais sur ton blog uniquement sur les articles eux-même depuis twitter via les liens, je ne passe plus par la homepage.

    Cela dit, cela n’est que parce que je suis sur twitter aussi, si ce n’était pas le cas, je visiterais ton site via mes favoris.

    Par contre je regrette cette multiplication d’outils (fb, tw, gb, …) cela devient un peu trop. L’idée de google est bonne avec google buzz mais je pense que ça va suivre la route de google wave, les geeks qui ont déjà une adresse gmail vont faire joujou avec mais le commun des mortels restera sur FB et il passera à la trappe.
    Dommage pourtant parce avec Gtalk, Google Buzz, picasa et le mail, Google nous mettait tous ces outils sur la même interface.

  30. Pingback: Chatroulette, réseaux sociaux, blogosphère… [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  31. Je vais devoir suivre ta liste de tâches à faire également. Il est très important de vraiment bien structuré ces comptes et de séparer, vie perso et web style, autrement ça devient vitre très difficile en terme de gestion…

Répondre