Regardez ce robot lutter contre un homme l’empêchant d’ouvrir une porte

Nouvelle étape pour le robot star de Boston Dynamics : dans une dernière vidéo, le SpotMini lutte contre les coups et les tentatives de déstabilisation d’un homme essayant de l’empêcher d’ouvrir une porte.

Vous avez déjà pris peur en regardant la vidéo de collaboration entre deux robots SpotMini essayant d’ouvrir une porte à retour automatique ? Alors cette dernière vidéo du spécialiste du robot est pour vous (ou pas…)

Les robots qui désobéissent aux hommes sont presque là

Nouvelle vidéo publiée sur la chaîne YouTube de Boston Dynamics, et une fois de plus, c’est le buzz. Cette fois-ci, le même robot SpotMini équipé d’un bras articulé  essaie d’ouvrir la même porte que dans la précédente démonstration. La différence ? Un employé de l’entreprise entre en jeu et tente d’empêcher le robot de parvenir à fins… en vain.

L’homme pousse la porte, bloque le robot, et lui donne même des coup crosse de hockey pour le déstabiliser. Il va même jusqu’à tirer sur une sangle fixée à la machine qui perd une partie de son carénage, ce qui devrait empêcher le robot de finir sa tâche. Et pourtant, cela ne pose aucun problème au quadrupède, qui réagit et adapte ses mouvements et sa force en conséquence, le tout d’une manière quasi instantanée. Une fois de plus, cette scène rappelle les films de science-fiction montrant la face la plus sombre des robots tels que Terminator ou iRobot. Tout ceci est pourtant bien réel.

Réaction en une fraction de seconde

L’entreprise communique certains détails techniques qui ont permis de réaliser de nouvel exploit. De l’autre coté de la porte, une autre personne pointe du doigt la porte et demande au SpotMini de l’ouvrir. Ce dernier l’identifie avant de comprendre qu’il faut l’ouvrir. La pince s’approche alors de la poignée, et l’analyse à l’aide d’une caméra intégrée dans la pince. Le robot se maintien en équilibre grâce à de multiples capteurs gyroscopiques dont les données sont envoyées à une unité de contrôle qui commande les divers systèmes mécaniques en une fraction de seconde.

Encore une fois, le comportement très fluide de l’engin a quelque chose de déconcertant, tout comme sa capacité d’adaptation instantanée semblable à celle d’un être vivant. Boston Dynamics relativise cette impression : « ce test ne blesse pas et n’agace pas le robot« … du moins pas pour le moment.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies