Suivez-nous

Tech

Samsung actuellement poursuivi pour « pratiques commerciales trompeuses »

Plusieurs associations accusent Samsung de « pratiques commerciales trompeuses », jugeant que celui-ci met en avant l’aspect éthique de la société sans que cela ne s’avère être vrai.

Il y a

  

le

 
Le logo de Samsung
© Pexels / Omar Markhieh

Voilà plusieurs années maintenant que Samsung déclare qu’il veut devenir « l’une des entreprises les plus éthiques au monde ». Sur son site web officiel, le constructeur coréen prône alors des engagements concernant le respect des lois et des réglementations locales ainsi que l’application d’un « strict code de conduite global à l’ensemble de son personnel ». Néanmoins, plusieurs ONG assure que la firme ne respecte pas les principes qu’elle met en avant.

Samsung déjà visé pour son manque de considérations éthiques

En conséquence, c’est la première fois qu’une entreprise est accusée de « pratiques commerciales trompeuses » pour avoir bafoué des engagements éthiques qu’elle disait respecter. Dans les faits, ces ONG assurent que Samsung ne respecte pas les conditions de travail de certains de ses employés travaillant dans des usines en Chine, aux Corée ou Vietnam.

Les associations Sherpa et Action Aid, à l’origine de la plainte avec constitution de partie civile contre Samsung indiquent qu’elles ont pu découvrir que Samsung traitait particulièrement mal certains de ses employés depuis des années. Ainsi, elles évoquant directement « des journées de 12 à 15 heures sans pause, des enfants de moins de 16 ans qui travaillent à la chaîne, dans des conditions indignes, avec une mise en danger des travailleurs qui manipulent des produits toxiques ». Celles-ci évoquent également le fait que les employés sont payés moins de 200 euros pour assembler plus de 1 600 téléphones par jour tandis qu’ils sont entassés à plusieurs dans des dortoirs de 10 m2, le tout sans eau courante.

Auprès de France Inter, Samsung a déclaré : « Il est de notre responsabilité de veiller à ce que Samsung, ses fournisseurs et ses sous-traitants respectent les meilleures pratiques concernant les conditions de travail, la protection de l’environnement et le respect des réglementations locales », ajoutant qu’il ne commentait pas une procédure en cours.

Dans le passé, Samsung avait déjà été confronté à une situation similaire lorsqu’il avait été révélé, en 2016, que la marque faisait partie des entreprises achetant du cobalt dans des mines artisanales dans lesquelles travaillaient des enfants.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jimmy Cram

    3 juillet 2019 at 21 h 40 min

    étonnant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests