Samsung va récupérer 157 tonnes de métaux sur les Galaxy Note 7

Samsung veut recycler un maximum de composants et de matériaux sur les Galaxy Note 7 rappelés en 2016.

Fin 2016, les médias pensaient que Samsung allait mettre du temps pour s’en remettre après sa débâcle de 2016 avec le Galaxy Note 7. Le mobile avait une fiche technique irréprochable (ou presque), mais il s’est avéré que certaines unités avaient aussi des défauts de fabrication au niveau de la batterie, ce qui a causé des explosions (et l’interdiction de l’appareil dans les avions). Le constructeur ainsi a été obligé de rappeler le mobile.

Aujourd’hui, les ventes du Galaxy S8 sont bonnes. Et le constructeur s’apprête à faire le lancement du Note 8. Par ailleurs, on apprend également qu’il compte recycler le maximum de composants et de matériaux sur les unités du Galaxy Note 7 rappelés ou invendus.

Dans un communiqué de presse, Samsung annonce qu’il récupérera les composants comme le module appareil photo ou encore l’écran. Et le constructeur compte aussi récupérer les métaux rares sur les Note 7. Au total, 157 tonnes de ces métaux seront ainsi recyclés.

A titre de rappel, en Corée, Samsung a même décidé de vendre des unités reconditionnées (des « Galaxy Note 7 FE ») afin de minimiser l’impact environnemental du rappel. Mais tous les Galaxy Note 7 ne seront pas revendus.

Préoccupé par cet impact sur l’environnement, Greenpeace avait fait pression sur le géant coréen. « Dans le monde entier, des gens ont signé des pétitions, ont écrit au PDG de Samsung, manifesté dans le monde entier, et Samsung les a finalement écoutés », se réjouissait Jude Lee, Global Senior Campaigner de Greenpeace pour l’Asie de l’Est, en apprenant la décision du constructeur de minimiser l’impact qu’aura son rappel sur la planète.

(Source)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Répondre

Send this to a friend