Save Taro, en tout cas essayons

La vocation de Presse-citron n’est pas dans la publication de messages à but humanitaires mais son statut de blog (si si) me permet occasionnellement de prendre certaines libertés avec la ligne éditoriale. Et ce d’autant plus que l’histoire qui nous intéresse aujourd’hui est en fait en conformité avec les sujets habituellement abordés ici, à savoir

La vocation de Presse-citron n’est pas dans la publication de messages à but humanitaires mais son statut de blog (si si) me permet occasionnellement de prendre certaines libertés avec la ligne éditoriale.

Et ce d’autant plus que l’histoire qui nous intéresse aujourd’hui est en fait en conformité avec les sujets habituellement abordés ici, à savoir les réseaux sociaux et leur capacité à diffuser rapidement un message.

Vous en avez peut-être déjà entendu parler : Taro est un japonais de 38 ans qui a appris récemment qu’il était frappé par une soudaine cirrhose du foie (PAS d’origine alcoolique) qui le laisse avec une espérance de vie de quelques mois. Sa seule chance de s’en tirer est de subir une greffe du foie. Malheureusement, d’après sa famille, dont une partie réside en France (sa sœur), pour des raisons culturelles le don d’organe n’est pas une pratique courante ni facile au Japon. Taro n’a donc comme recours que de recevoir sa greffe dans un autre pays, mais ce type d’intervention est très sévèrement encadré, et il n’est pas possible pour des raisons pratiques et juridiques que l’opération ait lieu en France.

Taro sera donc opéré dans un hôpital à New York, mais le coût exorbitant de l’intervention (660.000 dollars) ne permet pas pour le moment à sa famille de régler l’addition.

Le temps étant compté et la famille de Taro cherchant à mobiliser le plus de monde possible en un délai très court, elle s’est naturellement tournée vers le web et plus particulièrement les blogueurs et les réseaux sociaux car selon le beau-frère de Taro, Daniele Beccari, que j’ai eu longuement au téléphone hier soir (ne serait-ce que pour vérifier la véracité de cette histoire), c’est le seul moyen de diffuser très rapidement l’information et espérer une mobilisation de plusieurs dizaines de milliers de personnes en quelques jours.

J’ai hésité à relayer cette demande car je suis toujours un peu mal à l’aise avec la compassion de circonstance (pour Taro plus qu’un autre ?) mais j’ai trouvé la démarche de cette famille saine et sincère, et… intéressante. En fait, leur plus gros problème est que, selon eux « les gens ne croient plus personne », et de fait, Taro doit se battre contre le soupçon de légende urbaine ou de hoax (canular, voire escroquerie). C’est normal, tous les internautes voient tourner ce type d’histoire dans leur boîte mail depuis que le web existe, et sont de plus en plus réticents à s’y intéresser et encore plus à donner. Je n’échappe pas à cette méfiance générale, et c’est pourquoi je n’aurais rien fait si je n’avais pas eu un membre de la famille de Taro hier au téléphone (ce qui n’est pas une garantie absolue, j’en suis bien conscient).

La famille de Taro cherche avant tout à crédibiliser sa démarche par tous les moyens, et comme ils ont une bonne connaissance du web et des réseaux sociaux, ils les utilisent pour faire connaître leur histoire et tenter de récolter des fonds afin d’atteindre les 660.000 dollars nécessaires à la greffe de foie de Taro.

Au moment où j’écris ceci, Taro a déjà récolté 105,354 dollars. Il reste donc du chemin à parcourir mais ça peut aller très vite (hypothèse fantaisiste et irréaliste mais ça fait du bien de rêver un peu : imaginons seulement que les 43.000 abonnés au flux RSS  de Presse-citron donnent chacun 5 euros, et nous obtiendrions déjà environ 300.000 dollars !) justement avec le pouvoir de diffusion virale des médias sociaux.

Voilà, vous savez à peu près tout : si vous voulez participer en donnant quelque euros ou seulement en relayant l’information (de préférence sur votre site web / Facebook / Twitter) que par email (je pense que l’email dans ce cas serait contre-productif et pourrait même flinguer la démarche) c’est le moment de le faire. Aziz sur Mashable France en a déjà parlé, ainsi que de nombreux membres de Twitter dont j’ai vu passer les messages depuis quelques jours. Reste à espérer que ce type d’histoire restera exceptionnelle mais que les médias sociaux seront aussi efficaces pour la faire connaître qu’ils le sont pour propager la dernière vidéo de Rémy Gaillard 🙂


Nos dernières vidéos

46 commentaires

  1. Avec le relai médiatique dont il est en train de bénéficier, soit ça deviendra le plus grand hoax de l’histoire d’Internet, soit une des plus belles « opération de la dernière chance »…

  2. Eric

    Ouais ben j’espère que c’est pas un hoax, en tout cas j’ai vérifié et pris le soin de tout recouper autant que j’ai pu, après je suis pas devin non plus

  3. En tous cas c’est toujours délicat ce genre de choses… C’est beau, c’est bien, c’est tout ce que vous voulez, mais comme tu le soulignes, pourquoi lui plutôt qu’un autre?
    Parce que ses proches ont les idées, et les outils, pour faire buzzer son histoire tout simplement, mais ça ne garantie pas que ce mec là n’est pas un gros con en fait et qu’il mérite moins d’être sauvé qu’une petite fille de 18 mois qui doît trouver un nouveau coeur…

    Enfin je trouve qu’il faut avoir du courage pour diffuser ce genre de choses…

  4. Bon d’un autre côté je pense qu’Eric a tout dit…ses doutes, ses réserves et il a fait le choix de relayer…après…on peut pas présager de ce qu’est Taro…
    D’ailleurs cela me donne une belle idée de scénario.

  5. Je suis contre ce genre de démarche.
    Je trouve cela un peu « facile » de toujours faire appel aux dons des personnes.
    Désolé, mais je ne donnerais rien!

  6. En lisant le titre, je pensais qu’il fallait sauver le jeu de carte… Maintenant, je suis curieux de savoir si on va sauver le bonhomme… Un japonais sauvé aux USA avec une participation financière française, c’est beau internet !!! Et dire que l’Italie veut le censurer.

  7. Bonjour à tous, je suis une amie des personnes dont il est question dans ce billet (Daniele et sa femme Mamiko, la soeur de Taro), et je fais tous les jours un petit tour du web pour voir si le buzz grandit autour de savetaro ou s’il retombe comme un soufflé. Pour ce que ça vaut (un commentaire par une internaute inconnue…), je tenais à affirmer ici qu’il ne s’agit pas d’un hoax. Comme vous le notez le point le plus critique de ce type de démarche est de rester crédible; ensuite la réaction de chacun, positive ou pas, ne regarde que lui. Les sollicitations sur le web sont nombreuses et parfois très légitimes (surtout en ce moment avec Haïti et la campagne contre la lèpre, pas de chance pour Taro), avec en plus comme l’a souligné Maxime l’argument du « pourquoi lui plutôt qu’un autre » dans la balance… Donc non, ce n’est pas facile. La famille de Taro ne s’est résolue à cette solution (sans doute humiliante pour eux) qu’en tout dernier recours. En tous cas merci à vous !

  8. Je pense que je vais donner également.

    @Jim PROFIT : bel esprit. Tu trouves ça facile? Facile de demander à des milliers de personnes un peu de charité? Tu crois que ce bonhomme a choisi de bientôt crever? Sérieux excuse moi mais je ne comprends pas du tout ton message. Si encore tu avais dit que tu ne prenais pas au sérieux cette démarche ok, on comprend alors que tu n’aies pas envie de donner, mais là en gros tu dis que tu donne pas parce que c’est « trop facile »… WTF?

  9. don fait (5€)
    Hoax ou pas, ce don ne va pas mettre en péril ma situation et j’aurais au moins l’impression d’avoir fait qq chose de pas trop mal aujourd’hui (c’est pas tous les jours le cas)

  10. Ce donner bonne conscience, personnellement je trouve ça horrible !
    Je préfère avoir bonne conscience en minimisant mon impact négatif sur l’eco(logie, nomie ) et le social.

    Je trouve cette démarche étrange ! Pourquoi lui ? pourquoi pas un autre ? pourquoi l’assistanat ?

  11. Moi le truc qui me pose problème, c’est clairement le cout de l’opération… 660 000 $…

    Une grosse opération c’est plusieurs K$, mais là… On ne parle pas de séparer des siamois, on parle d’une greffe, truc qui se fait quand même tous les jours partout dans le monde.

    Bref je parie sur du Hoax.

  12. @Raf – « Pourquoi lui? »:
    Parce que son histoire a été relayée au bon moment et au bon endroit, c’est tout! Gros coup de bol en ce qui le concerne si ça marche (et en supposant que ce n’est pas un hoax bien sûr), eh bien tant mieux pour lui!

    « Pourquoi pas un autre? »:
    Si le dilemme est de se dire: « j’ai envie de donner 5€ aujourd’hui, mais j’hésite entre ce mec que je ne connais pas, et ce type en bas de chez moi qui sait pas où il va dormir ce soir », je comprends.
    Mais en ce qui me concerne, je n’aurais sans doute pas sorti 5€ aujourd’hui sans avoir lu le blog d’Eric. Donc ce n’est pas lui ou un autre, aujourd’hui c’est lui… ou lui

  13. @ Thomas : Tu as entièrement raison et c’est un problème que toutes les associations évitent car il est plus touchant de voir un bébé souffrant de malnutrition qu’un « vulgaire SDF » comme on peut en voir 10 fois dans la journée en bas de chez soi.

    Pourquoi aider un misérable vivant dans la misère d’un pays miséreux plutôt qu’un misérable vivant dans le plus beau pays du monde, un des plus riches, dans « LA ville lumière », parmi une population avec un des plus hauts niveaux de vie sur terre ?

    Je pense à certaines maximes ou citations :
    – La vie est injuste.
    – La nature est mal faite.
    – La loi du plus fort est toujours la meilleure.
    – L’homme est le seul animal qui tue pour autre chose que sa survie.
    – Dieu est bonté.
    – Il vaut mieux être intelligent, riche, beau et en bonne santé que bête, pauvre, moche et malade.
    et une petite dernière :
    – La connerie est humaine.

  14. Bonjour,

    je suis donc Daniele Beccari, le beau-frère de Taro.

    Comme vous pouvez le voir d’après les autres commentaires, ce n’est pas facile d’être crédible.
    Tous les faits que nous avons pu publier sont sur le site, ainsi que tous les témoignages EXTERNES qui nous sont fait:
    http://www.savetaro.com/fr/qui-croit-en-taro/

    En plus, nous sommes évidemment obligés de jouer toute la transparence, donc voici qui je suis:
    http://www.linkedin.com/in/danbec
    Mon email: daniele.beccari@gmail.com
    Mon cell: 0675202027 (svp pas de spam coquin, après ma femme va y croire – ça oui qu’elle y croit tout de suite).

    Pourquoi on a décidé de faire ca?
    Parce qu’on n’a pas trouvé d’autre idée pour trouver $660,000 en 3 semaines. Même en vendant les maisons.

    Je voudrais donc demander un coup de main au sceptiques, afin d’approfondir le débat:
    qu’est-ce qu’il vous faudrait pour y croire?
    Cela nous permettra de vous apporter les réponses souhaitées.

    Je tiens aussi à souligner que ce n’est pas une campagne nippo-italo-française (pays où sont basées nos familles): il y a eu des dons de 21 pays, y compris Inde et Thaïlande. C’est ca Facebook et Twitter.

    A tout ceux qui ont fait un don, petit ou grand, tous les remerciements de la part de Taro et de sa famille.

    Daniele

  15. Hélène on

    Pour Daweb (« Moi le truc qui me pose problème, c’est clairement le cout de l’opération… 660 000 $… »)

    Tu n’es pas le premier à qui ce « truc » pose problème – mis à part le principal intéressé, pour lequel c’est en fait LE TRES GROS problème. Si tu vas sur le site, tu trouveras un descriptif des dépenses qui conduisent à cette somme. Les hopitaux américains qui reçoivent des résidents étrangers dans leurs programmes de transplantation ne le font pas exactement par bonté d’âme, mais parce que cela finance d’autres opérations sur des « locaux ». Je suppose que de leur point de vue, c’est de bonne guerre.
    Voici un article en anglais qui parle de ça :
    http://www.thefreelibrary.com/.....a014319732

    Pour info, si Taro avait obtenu l’autorisation d’être opéré en France le budget aurait été de 180000 euros (+ou- 252000$ ).

  16. Christophe Baubert on

    L’action de la famille de Taro n’est pas une arnaque.
    Je les connais personnellement et peut en attester.

    C’est une action desesperee face a une situation desesperee. Il faut beaucoup de courage pour se presenter publiquement et oser demander de l’aide.
    Reconnaitre que sans l’appui des autre, on ne peut pas y arriver.

    Pourquoi donner? Pourquoi lui plus qu’un autre?
    Malheureusement il y a tant de souffrance dans le monde qu’on pourrait toujours trouver une autre personne a aider.
    Finalement c’est notre coeur qui parle. J’ai la chance de pouvoir aider un autre etre humain aujourd’hui qui a croise mon chemin « elecronique ». Vais-je saisir cette chance de rendre ma vie online plus humaine?

    J’ai pour ma part fait un don a la famille de Taro.

    Un tres grand merci a tout tous ceux qui ont ou vont faire un don ou diffuser l’information sur le net.

  17. Le beau frère de Taro, Daniele Beccari, est un ami. Il est aussi la personne dont j’ai repris le poste quand il est parti. C’est quelqu’un de droit.

  18. Dear Bloggeurs, (excuse me for writing in English, I could write in French but with lots of errors:))

    I can confirm this is not a hoax, I am a business friend/colleague of Daniele,who is the brother in law of Taro and I’m also the big competitor of the company Daniele works for.

    So why would I support a competitor? Because the family really needs help to save this persons life. We all hide behind our computer screens and write on blogs, emails, IM whatever but for once you can make a difference. Help http://www.savetaro.com share it, diffuse it and more importantly , give a little.

  19. Petit témoignage et réflexion personnelle :

    Mamiko et Daniele (la soeur et le beau frère de Taro) sont de proches amis et quand ils m’ont annoncé que la vie de Taro valait 660 000 $… j’ai trouvé ça terrible : une vie humaine a donc un prix, quantifiable (tous les détails sont sur le site http://www.savetaro.com/fr/tra.....le/budget/), et très élevé (selon mes critères personnels en tous cas…) !

    Ma première réaction a été de me sentir démuni : je voulais les aider mais que je leur donne personnellement 100 $ ou 1000 $ ou même 10 000 $ je ne pourrais rien changer…

    La seule option envisageable pour moi a été de faire le même pari que Mamiko, Daniele et leur famille :

    – je crois qu’on peut construire de la confiance sur le web, via des réseaux sociaux (Daniele nous donne pas mal de preuves ci-dessus, j’ajouterai ma caution pour ceux qui veulent bien me croire et tous ceux qui s’expriment sur ce projet apportent aussi leur crédibilité)

    – je suis persuadé que c’est par la multiplication de petites contributions que l’on peut réunir de quoi sauver une vie (le calcul d’Eric dans son article est bien révélateur d’un tel potentiel !)

    Bien sûr tout le monde est libre de croire ou de ne pas croire dans ce récit (pour moi c’est plus facile parce que je les connais personnellement).

    Tout le monde est aussi libre de donner ou de ne pas donner pour sauver Taro (mais je me dis quand même que 5€ est une toute petite mise par rapport à l’enjeu direct qui est une vie humaine !)

    Merci à tous ceux qui vont faire ce pari avec nous.

    @Eric : tu as gagné un abonné de plus à ton fils RSS !

  20. Je viens de donner 30€ et franchement, vous avez raison, il est dur de certifier que c’est pas un hoax, mais si c’est sincère (ce que je crois vraiment) ça vaut tellement la peine de se mobiliser, que franchement pour une poignée d’euros je trouve ça dégueulasse de se poser la question.
    Faut pas être si près de ses sous même si on ne roule pas sur l’or, face à une famille si démunie on ne peut que donner sans se poser de questions, ce n’est que de l’argent après tout, on n’a vraiment peu à perdre (et je suis convaincu que personne n’y perdra).

    Parlez-en sur Facebook également !

  21. Alors par contre, un truc, les 8 commentaires d’amis, de collègues, d’amis-d’amis, de voisins du frère du cousin, c’est… douteux. M’enfin.

  22. Bonjour à tous,

    Je connais bien Daniele Beccari.

    C’est un grand professionnel de l’industrie mondiale du etourisme.

    Du côté des bloggers et acteurs de l’industrie mondiale du etourisme, nous avons déjà fait des actions pour sauver TARO le beau-frère de Daniele Beccari.

    Tweet, posts, échanges, etc

    Moi, sur mon blog HoteliTour, j’ai relayé l’information et mis un encart visuel pour inciter les gens à agir. http://hotelitour.com

    AGIR, c’est très simple.

    Faite maintenant 3 choses
    – Allez sur le site de TARO pour lire l’histoire
    – Donnez 5 euros ou ce que vous voulez via le process sécurisé
    – faite un Tweet, un peu de buzz crédible autours de l’opération

    En fait agissez simplement avec votre esprit, votre coeur et vos tripes. Bref avec votre âme.

    C’est simple, faite le maintenant.

    Vous pouvez demander à plein de bloggers et professionnels de l’industrie du etourisme plus d’infos et de vérification. C’est une histoire vrai, et le temps presse !

    Merci d’agir maintenant.

    Le sablier du temps est en train de couler.

    Je compte sur vous

    Bien à vous tous

    Claude Bénard

    Blog : HoteliTour
    httpp://hotelitour.com

    PS : je vous écris de Montréal, il est 2H.05 du matin (jet lag carabiné) et je suis ici pour la conférence Canada-e-Connect
    Allez voir le programme, j’y suis dedans (la 3ème photo) et je raconte pas de conneries 🙂
    http://www.canadaeconnect.com/biographies.cfm

  23. Bonjour,

    Je me disais encore hier soir quand je regardais mes éventuels achats sur ebay qu’il est vraiment facile de dépenser de l’argent pour des conneries… même si c’est utile parfois.
    Un petit don sans dédouanement ^^

    PS : c’est aussi mon premier don pour ce genre de demande sur le net et oui la demande est arrivé au bon moment, la chance fait partie de la force…

    Courage Taro

  24. Pingback: Tweets that mention Save Taro | Presse-Citron -- Topsy.com

  25. @Biganon: Tu nous dis : « Alors par contre, un truc, les 8 commentaires d’amis, de collègues, d’amis-d’amis, de voisins du frère du cousin, c’est… douteux. M’enfin. »

    Et je ne suis pas d’accord. Ce que l’on observe ici c’est justement un réseau social réel qui se mobilise aussi sur le web (et donc sur ce blog). Pourquoi tant de méfiance ? Ca n’a rien de douteux…

    Concrètement, j’ai eu vent de cet article de Presse-Citron qui parle de mes amis donc je viens ici lire ce qui s’y passe et j’ai envie de témoigner. Quoi de plus humain ?

    Peut-être que ces échanges suscités par son article vont justifier sa présence sur le blog de Presse-Citron : tout en essayant d’aider Taro, je trouve qu’on se pose de bonnes questions sur le rôle des réseaux sociaux dans notre société et sur le risque de voir se créer un fossé entre des réseaux sociaux « virtuels » et des réseaux « réels ».

    Les réseaux sociaux sur Internet sont confrontés à toutes sortes d’enjeux qui les rendent à la fois fascinants et agréables, efficaces et dangereux, etc. Ils créent à la fois de nouveaux liens humains et pas mal de méfiance !

    Comment doit-on se comporter sur le web pour instaurer la confiance… Voilà la vraie question !

  26. @ daniele Beccari : Vous donnez votre numéro de téléphone et votre email sur le net sans autre forme de précaution ? Ce n’est pas très conseillé.

  27. @scbb

    Mon beau-frere est en train de mourir.
    Si on le sauve en vendant nos maisons, 2 familles avec enfants et parents agés vont aller sous un pont. Je dois courir ces risques.

    Je vous prie de bien vouloir faire un don du prix de votre café quotidien, et passer parole.

  28. Ce que je me demande, c’est pourquoi est-ce le premier cas de « démarchage caritatif » via sites communautaires et blogs ? Personne n’y a pensé avant ?

  29. J’y vais de mon commentaire aussi. Je connais aussi Daniele depuis plus de 15 ans (nous etions ensemble à l’ENSERG à Grenoble). Je suis la « situation » depuis plusieurs mois, au travers des emails, coups de fils et rencontre avec Daniele (on bosse tous les deux à Londres). Je confirme que c’est vrai.

    A tous ceux qui se demandent, pourquoi Taro et pas la fillette qui a besoin d’un nouveau coeur, ou le SDF en bas de la rue, je réponds que c’est qq chose de très personel. A vous de décider qui en a le plus besoin. Mais surtout, que ce doute ne vous empêche pas de donner à qq’un (ou à plusieurs). Oui on ne peut pas donner à tous les SDFs de Paris. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien donner.

    Et d’un éternel sceptique sur les demandes reçues par Internet, je suis devenu qq’un de nettement plus attentif grace/a cause de l’histoire de Taro qui m’est plus proche.

    Merci d’avance à tout ceux qui auront fait un don, et tout aussi important fait passer le message.

    Bruno

  30. Pas très bonne nouvelle reçue ce matin par mail 🙁
    une pensée pour les amis/famille

    We deeply regret to inform that our Taro passed away this morning.

  31. Facebook :

    Taro est monté au ciel.
    Il avait demandé que ses organes soient donnés.
    Tous nos remerciements pour lui avoir donné une chance.
    Vous pouvez laisser un mot sur savetaro.com/fr

    Triste. 🙁

  32. Bonjour

    voila ya plusieur chose qui me taraudait sur cette histoire

    déja il demandait prés de 200 000 $ (je me suis peut étre tromper) ce qui quand méme une belle somme

    a peu prés le 27 il relaie le message et le 30 il décéde pourtant le medecin lui a dit que il vivrait quelque mois la sa fait méme pas une semaine

    ensuite l’argent ne fait pas tout pour une greffe avait il trouver le donneur (ce qui est bizare c’est que hélas beaucoup de personne sont en liste d’attente pour une greffe (dans n’importe quel organe) si il a trouver une greffe comment a t’il fait ?

    je trouve cela bizare que pleins de personne vante taro se disant de leur famille ?

    ensuite et c’est la le plus grave ces que si c’est vrais et ben des personne malatentionée vont faire la méme chose et vont touché le jackpote c’est pour cela que je conseille aux gens de garder une par de leur budjet pour :

    -les catastrophe naturel
    -et les nombreux hoax qui vont arriver a partir de
    cette histoire

    que vont il faire de l’argent que l’ont leur a donnée ?

    cordialement

    ps : pardonner moi pour les fautes d’orthographe 😉

  33. Si je peux me permettre, je trouve que c’est une très belle initiative de votre part, quitte à ce que ça soit une fausse info mais vous l’avez relayé.
    Je n’ai pas entendu parler de cette histoire mais si ce Taro existe je lui souhaite de trouver les fonds suffisants.
    La solidarité disparaît quelque peu et je trouve ça vraiement bien de montrer que nous ne sommes pas tous indifférents au sort des autres…

  34. J’ai été profondément touché par sa mort, car je pensais vraiment suivre son rétablissement.

    Je n’aurais pas pu mieux utiliser mon argent qu’en essayant de le sauver…

  35. Pingback: http://www.presse-citron.net/s… « Basile Bernard

  36. Pour info j’ai été remboursé aujourd’hui de mon don via Paypal suite au décès de Taro.
    La démarche était belle, bravo à sa famille!

  37. Pingback: Qui Dit Mieux? Robin Azéma, futur ergonome entrepreneur » Campagne « Save Taro » : Taro est mort

  38. Pingback: Campagne « Save Taro » : Taro est mort

  39. Pour moi, les réseaux sociaux sont un bon moyen de contester d’autres personnes. Il était une des bonnes idées données par une personne large d’esprit, je suppose. Mes idées pour les collègues sont également de grande qualité comme writing help!

Répondre