Suivez-nous

Réseaux sociaux

Selon ces sénateurs, TikTok pourrait représenter une menace pour les États-Unis

Chuck Schumer et Tom Cotton, deux sénateurs chevronnés, demandent aux services de renseignement d’enquêter sur les pratiques de collecte de données effectuées par l’application TikTok.

Il y a

  

le

 
TikTok
© TikTok

Décidément, c’est une très mauvaise semaine pour TikTok. On apprenait en effet mardi que l’État Islamique tentait de recruter par le biais de la plateforme. Une vingtaine de comptes qui faisaient de la propagande terroriste ont ainsi été repérés sur l’application. Le défi est important pour le réseau social qui promet de tout mettre en œuvre pour répondre à la menace.

Les ennuis de TikTok ne s’arrêtent pas là. Mercredi, deux sénateurs ont initié une démarche bi-partisane à son encontre. Le démocrate Chuck Schumer et le républicain Tom Cotton ont envoyé une lettre au directeur des services de renseignements américain, Joseph Maguire. Ils l’enjoignent de demander à ses services d’enquêter sur les pratiques de collecte de données mises en place par l’application. Les deux hommes se demandent si le gouvernement chinois n’intervient pas directement sur le contenu qui est donné à voir aux utilisateurs américains.

Des pratiques de censure systématique

« Compte tenu de ces préoccupations, nous demandons à la communauté du renseignement de procéder à une évaluation des risques que TikTok et d’autres plates-formes de contenu basées en Chine et opérant aux États-Unis posent à la sécurité nationale et d’informer le Congrès de ces résultats », précisent les sénateurs.

La réponse de TikTok ne s’est pas faite attendre. Interrogé par The Verge, un porte-parole n’a pas commenté sur le fond mais il s’est dit prêt à travailler avec les parlementaires : « Nous n’avons pas de détails sur la demande et nous ne ferons aucun commentaire à ce sujet pour le moment, si ce n’est pour réaffirmer que TikTok s’engage à être une entreprise citoyenne de confiance et responsable aux États-Unis, ce qui implique de travailler avec le Congrès et tous organismes de réglementation ».

La préoccupation des deux parlementaires ne doit d’ailleurs rien au hasard. Dans un article publié le mois dernier, The Guardian révélait en effet comment le réseau social chinois demandait à ses modérateurs de censurer les vidéos gênantes pour le gouvernement. Les mentions à la place Tiananmen et à l’indépendance tibétaine étant systématiquement interdites. Selon TikTok, ces consignes seraient obsolètes et le pouvoir chinois n’interférerait en rien sur ses activités.

Si le réseau social reste évasif ou nie en bloc selon les cas, c’est que l’enjeu financier est vraiment de taille. TikTok connaît un succès fulgurant aux États-Unis, notamment auprès des adolescents. L’application a ainsi été téléchargée 110 millions de fois.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests