Si la biodiversité disparaissait

Si la biodiversité disparaissait, tout disparaitrait, comme ça c’est pas compliqué au moins. Une vidéo pédagogipocalyptique de la série Les vidéos du vendredi du CNRS, qui se met lui aussi à faire du buzz en diffusant son travail sur les médias sociaux (et en contactant directement les blogs).

Si la biodiversité disparaissait, tout disparaitrait, comme ça c’est pas compliqué au moins.

Une vidéo pédagogipocalyptique de la série Les vidéos du vendredi du CNRS, qui se met lui aussi à faire du buzz en diffusant son travail sur les médias sociaux (et en contactant directement les blogs).


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. Je veux pas me faire l’avocat du diable, mais ce film est pas un peu naïf/infantilisant ? Si la biodiversité disparaissait vraiment, on remplacerait les 3/4 des objets qui ont disparu dans ce bistrot par du synthétique…

  2. Il faut parler de diminution de la biodiversité, pas de disparition. La biodiversité désigne la « densité » d’un écosystème. Selon l’IUCN, la biodiversité s’écroule 1.000 à 10.000 fois plus vite que son rythme naturel. C’est grave…

  3. Et 99 % des éspèces qui ont peuplées la terre ont déjà disparues, sachant qu’il à une apocalypse tous les 75 millions d’annés et que la dernière à eu lieu il y 65 millions d’années… Moi je relativise quand même un peu tout ça, sans pour autant penser qu’il ne faut rien changer ne serais ce que pour vivre mieu.

  4. Je pense qu’il faut bouger le c.. sinon nos enfants n’auront plus ce qu’on a hérité de nos grand parents..
    sa seras une grosse perte !

  5. Je veux pas me faire l’avocat du diable, mais ce film est pas un peu naïf/infantilisant ? Si la biodiversité disparaissait vraiment, on remplacerait les 3/4 des objets qui ont disparu dans ce bistrot par du synthétique…

  6. Tu vois en ce moment je suis dans le trip de lire beaucoup d’article qui traite du néo-liberalisme et je m’aperçois que c’est ce dernier la cause de tout nos maux (quid de la disparition des poissons d’ici 2050…)

  7. 10 milliards d’être humain sur la planète dans 40 ans … Certains veulent nous faire croire qu’on peut continuer comme si rien ne se passait… Ce qui me dégoute le plus c’est des types comme Allègre ou Laurent Cabrol, en mal de popularité surement qui utilise la technique de la différenciation quitte à raconter n’importe quoi …

  8. Pingback: Ecologie-durable.fr » Blog Archive » L’équilibre symbiotique et la survie humaine

  9. Effectivement, ça ne correspond plus.

    Je trouve que c’est une très bonne idée de la part du CNRS de communiquer via les réseaux 2.0.

    Ça leur permet de toucher un public qui peut être intéressé par ces sujets et qui n’y aurait pas eu accès sans cette initiative.

    Tom

Répondre