Suivez-nous

Auto-Moto

Si vous êtes dans les embouteillages, c’est peut-être à cause d’Uber

L’exemple de San Francisco, montre que Uber et Lyft ne nous rendent pas forcément service… Contrairement à ce que l’on pourrait penser !

Il y a

le

Uber Works
© Unsplash / Dan Gold

Pour aller à la gare, au travail ou à un rendez-vous professionnel, il peut être tentant de miser sur un VTC. Marcel, Uber, Lyft,… les options sont nombreuses dans la capitale. Mais elles ont aussi un impact énorme sur les embouteillages urbains selon une étude qui vient d’être réalisée par des chercheurs à San Francisco.

Les embouteillages en hausse de 60% à San Francisco

Parfois, la solution à un problème pourrait bien avoir des conséquences cachées que l’on estime mal initialement. C’est par exemple le cas de la viande cultivée en laboratoire. Dans la ville, le problème pour les propriétaires de véhicule réside souvent dans le stationnement. Le recours aux VTC permet de contribuer à réduire ce problème.

Les entreprises défendent aussi le fait que les applications pourraient améliorer la circulation en ville, rendre les choses plus fluides. Une étude publiée mercredi aurait tendance à affirmer le contraire. En effet, selon les données collectées entre 2010 et 2016 à San Francisco (siège d’Uber et de Lyft), les applications ont plutôt tendance à faire empirer les choses : les embouteillages auraient même augmenté de 60%, et la moitié de cette hausse serait imputable aux applications. La vitesse moyenne dans la ville aurait baissé de 13% sur la même période.

Concrètement, les applications ont bien des effets positifs sur la circulation mais ils ne suffisent pas à contrebalancer les conséquences négatives en l’état des choses. Plusieurs experts incitent aussi les applications à se limiter désormais aux véhicules électriques. Cela permettrait à minima de réduire grandement l’impact écologique. Une approche que l’on peut aussi estimer comme étant liée aux nouveaux modes de transports urbains. Les VTC connectés pourraient aussi aider à réduire le problème. C’est ce que soulignait une étude menée par Opel, il y a déjà 8 ans. Bref le transport du futur est encore un « work in progress ».

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Zak

    10 mai 2019 at 13 h 15 min

    Cette étude ne donne pas de cause qui expliquerait que ces applications augmentent les embouteillages ?

  2. JeanFlop

    10 mai 2019 at 13 h 37 min

    Votre sous-titre mentionne « Une hausse de 60% à cause de Lyft et Uber » et dans le corps de texte nous lisons « Les embouteillages auraient même augmenté de 60% et la moitié de cette hausse est imputable aux applications. » Il n’y aurait pas comme un petit problème de cohérence ?
    La relecture c’est important…

    • Jean-Guillaume

      10 mai 2019 at 14 h 03 min

      Pardon pour la coquille, ça vient d’être corrigé. Merci de l’avoir relevé !

  3. giantpanda

    10 mai 2019 at 13 h 50 min

    Malheureusement le  » pourquoi  » est nullement pas clair?
    Tout ce qu’on apprend, c’est qu’il manque des places de stationnement à Frisco.
    A savoir dans quelle mesure le nombre de personnes a progressé?

  4. CHL17

    10 mai 2019 at 15 h 23 min

    Article et étude creux puisque ni l’un ni l’autre ne donne clairement les raisons qui feraient que Uber et Lift seraient responsables de l’augmentation des embouteillages ! Facile dans ce cas d’annoncer cela .

    • narfight

      16 mai 2019 at 11 h 05 min

      entièrement d’accord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests