Spam : le Web 2.0 n’est plus ce qu’il était

Dans les années 2005 à 2007, à l’époque un peu révolue d’un truc qu’on appelait le Web 2.0 (et pour lequel on n’a toujours pas trouvé de terme de substitution à part un « médias sociaux » quand même assez vague), la majeure partie des blogs dits high tech, dont Presse-citron fait partie, chroniquaient à qui mieux

Dans les années 2005 à 2007, à l’époque un peu révolue d’un truc qu’on appelait le Web 2.0 (et pour lequel on n’a toujours pas trouvé de terme de substitution à part un « médias sociaux » quand même assez vague), la majeure partie des blogs dits high tech, dont Presse-citron fait partie, chroniquaient à qui mieux mieux les derniers services web qui naissaient par poignées de 12 chaque jour.

spam

A cette époque, il y avait une sorte de code d’honneur, ou de pacte de non-agression entre les internautes et les éditeurs de nouveaux services web : NO SPAM. Vous pouviez filer vos identifiants et une adresse email à n’importe-quel site estampillé Web 2.0 encore tout chaud sorti des presses (beta) et le tester en toute tranquillité car vous saviez que ses auteurs n’utiliseraient JAMAIS ces derniers pour bombarder votre boîte d’emails à la con.

Et ça marchait : cette confiance tacite évitait de créer une adresse jetable à chaque nouveau test (ce qui de toute façon serait vite devenu une sorte d’enfer à gérer quand vous testiez plusieurs services chaque jour).

Je voulais vous dire, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué : cette époque joyeuse et festive est révolue, les marketeux on succédé de nouveau aux pionniers, les promoteurs ont remplacé les chercheurs d’or, et il semblerait que les belles promesses de respecter your privacy aient fait long feu . Je ne sais pas pour vous, mais chez moi c’est la bérézina : ma boîte mail, jusque-là épargnée presque totalement par le spam grâce à Gmail, est devenue subitement depuis quelques semaines, et pire depuis quelques jours, une véritable poubelle à courriers indésirables.

Mais des courriers indésirables d’un nouveau genre, qui franchissent allègrement le filtre pourtant puissamment impitoyable de Gmail, puisque ce sont des emails qui proviennent principalement de deux sources : les agences de diffusion de communiqués de presse en français, et des services web sur lesquels je me suis inscrit plus récemment, et qui semblent très loin de l’éthique de leurs aînés version 2005/2007.

Rien que sur la journée d’hier, dans mon taff habituel de mails reçus, la proportion de messages qui émanent de services ou d’agences dont je n’ai jamais entendu représente plus de la moitié soit une bonne trentaine de junk mail.

Qu’en déduire ? D’une part, la crise aidant, les scrupules disparaissent, et les éditeurs ne se gênent plus trop pour vendre leurs bases de donnés d’emails. D’autre part, les agences de RP achètent et s’échangent allègrement les mêmes bases. D’ailleurs les urls de services d’emailing sur lesquelles pointent les liens de désabonnement sont étrangement souvent les mêmes…

Le spam en français, ou sa version « convenable », le communiqué de masse, provenant de sociétés qui ont pignon sur rue, voici peut-être le nouveau fléau du web (et des blogueurs).

Le premier qui répond « c’est la rançon de la gloire » je lui botte le derrière 🙂


Nos dernières vidéos

43 commentaires

  1. Il faudrait un service de contrôle qui donne une adresse/alias unique en s’inscrivant à des sites.

    Si la boite est spammée, hop le site est ajouté dans une liste de sites non respectables disponible via un addon pour notre navigateur préféré et quand on arrive sur une de ces sites : Un message « site malveillant ».

  2. Sinon Eric, si tu veux savoir qui vend tes coordonnées, tu crées un alias email différent pour chaque site que tu testes (je sais c’est contraignant) mais comme ça tu repères direct le site fautif (et tu les pourris un peu, voire contactes la CNIL)

  3. Bonjour,

    Pour limiter le spam, je crée une adresse mail « poubelle » avec mon nom de domaine pour m’inscrire sur tous les sites de ce type. Je redirige les mails de cette nouvelle adresse en auto vers mon adresse principale (vite fait depuis l’admin ovh)

    Lorsque l’adresse mail est trop spammée, je la supprime. Et ensuite je recommence par en créer une nouvelle avec la redirection, et ainsi de suite…

  4. Je suis pas sur que la CNIL fasse grand chose, quand on voit les échanges de BDD qui sont fait entre les grands sites de e-commerce (pour ne pas en cité un en particulier) et les sites de jeux-concours ou de collecte d’adresse ça fait peur à avoir. Et la CNIL bouge pas un doigt…

  5. A une époque je recevais 250 emails par jour… Donc un vaingtaines de « vrais »…

    SPAM à l’envers correspond à MAPS. Pourtant c’est d’un vrai GPS dont dispose les divers sapmmeurs en tout genre… Il suffit juste d’une inscription pour que la sPAMdémie s’amorce. Je trouve que c’est ni pire ni meilleur. Mais la « qualité » du spam publicitaire est moins intrusive par contre… A l’inverse y a une forte demande en vi..ra et des promesses sur les tailles de pé..s qui ne parvient pas à diminuer (ou à augmenter suivant l’ordre)…

  6. Il existe des solutions du type yopmail.com qui permettent de créer une adresse email jetable.

    je crois que le pire c’est de laisser trainer son mail sur le web en texte (pas en image).

  7. J’utilise un mail différent pour chaque inscription, et un catchall me les ramènes dans une boite que j’intitule « peu désirable ». Quand j’en regarde le contenu, ce ne sont pas les service web 2.0 qui sont les plus vilains…

    Le champion est d’ailleurs voyages sncf qui oblige à prendre le pack billet de train + spam 🙂

  8. 3615 my Life :

    j’ai une boite mail Orange, celle de mon abo internet. Adresse que je n’utilise JAMAIS et que je n’ai donné à personne puisque je ne la relève jamais.

    Depuis début Juin, j’ai pourtant reçu 15 mails ! Et c’est à peu prés pareil chaque mois.
    Comment-est ce possible ?

    – la boutique orange
    – orange jeux
    – orange internet
    – orange newsletter
    – orange service client
    – avantages orange
    – pub France Telecom

    rien que ca, c’est pas normal !

  9. Même constat depuis 2 semaines malheureusement ! Jusque là je me vantais souvent de ne jamais recevoir de spam. Or maintenant je me fais bombarder de mails pour les médocs et autres cures de développement péniennes…

    Belle analyse du pouquoi en tous cas 😉

  10. Yep, mais à passer dans Challenge, c’est un peu logique.

    En plus, quand c’est un message Pro pour un Pro ce n’est pas considérer comme du SPAM.

    Il ne reste plus qu’à avoir 4 emails différents :
    – perso pur (ami, famille, etc)
    – Pro
    – quarantaine (période de test)
    – Public (directement vers la poubelle 🙂

    ce qui est génial avec Gmail, c’est les libellés.
    On peut du coup rediriger directement dans les bons dossiers les emails correspondants à chacun des groupes.

  11. Il faudrait aussi surtout éduquer (par quels moyens!!!) les internautes à arrêter leurs chaîne de messages moisis avec toutes les adresses mails en CC.

    L’internaute moyen serait-il stupide ? J’ai beau leur renvoyer leurs mails avec hoaxkiller mais ils comprennent pas et recommence à la moindre occasion. du coup je mets leur mails en spammeur. Tant pis pour eux (et pour moi) !

  12. @Pierre-Henri

    Outre les partenariats Orange/hébergeur avec des annonceurs, les spammeurs/hackers ont des techniques pour « deviner »/trouver les boîtes mails existantes, quelque soit l’hébergeur de la boite mail. Ces bases sont ensuite revendus aux spammeurs.

    Orange comme les autres hébergeurs ont des protections contre ce genre de pratique, mais quand un réseau de PC infectés par des trojans applique ces méthodes, difficile de les repérer…

    Faut pas croire, le spam est un gigantesque business, extrêmement lucratif. Et les spammeurs/hackers rivalisent d’intelligence pour toujours trouver des méthodes pour contourner les moyens de protection des plateformes. Il en existe pourtant pas mal, je peux vous le dire, et les hébergeurs ne se privent pas pour les mettre en place, car pour eux aussi, le spam a un coût! bien plus que la simple nuisance pour l’utilisateur

  13. Ca devient vraiment pénible.
    Je me suis aperçu que l’antispam de gmail avait bloqué des mails de contact venant de mes propres sites alors qu’il laissait arriver des messages non sollicités (cf les sociétés citées dans les commentaires !)

  14. Je suis tout à fait d’accord, j’ai toujours trouvé Gmail super efficace pour ce qui est du SPAM mais depuis quelques semaines, au moins 1 ou 2 passent chaque jour dans ma boîte de réception. J’envisagerai presque de changer d’adresse. M’enfin, je préfère ça que des mails importants passent en SPAM.

  15. Eric,

    Tu confonds ( à tort ? …pas vraiment…surtout en ce moment) SPAM et UCEs ( Unsollicited Commercial Emails ), même si je suis bien d’accord qu’au final cela aboutit toujours à une gène dans la boite de l’usager.

    Néanmoins, les « marketeux » par mail (provider d’UCEs donc…) respectent dans 90% des cas la désinscription de leur usager. Et si ils ne respectent pas cette pratique, et bien c’est simple, dans ce cas, ils sont assimilés à des spammeurs et bloqués. Il ne faut donc pas hésiter ( contrairement à l’idée reçue ) à se désinscrire des newsletter qui ne vous intéressent pas/plus.

    Meliok

  16. @Meliok : Je ne penses pas que le problème vient de la désinscription mais du fait de ne pas avoir demandé à recevoir ces mails. Tu t’inscris une fois sur un site et tes coordonnées font le tour du web sans n’avoir rien demandé.

  17. @Guillaume: Tout à fait d’accord avec toi, la revente de liste est une pratique détestable qui devrait être interdite ( et punie ).

    Mais comment faire la différence ( du point de vue de l’antispam, GMAIL ou autre ) entre un utilisateur qui volontairement choisit de recevoir des « promos » (opt-in), celui qui a oublié de décocher la petite case bien cachée des « offres partenaires » ( opt-out ) et celui dont l’adresse a été malhonnêtement revendue ? C’est simple : c’est impossible sans avoir l’avis de l’utilisateur lui-même.

    La seule solution est donc de déporter l’intelligence de l’antispam plus vers le côté utilisateur afin que celui-ci soit apte à faire ses propres choix de réception. ( hormis spams grossiers bien évidemment… )

    Meliok

  18. #1 > « Reste plus qu’à utiliser une solution antispam avec demande d’authentification ! »

    Au début je me faisais pourrir ma boite mail de ces machins (les messages d’inscription à mon site étant envoyés avec ma vraie email dans le from), maintenant ils arrivent directement dans le spam.

    Avec des services anti-spam considérés comme du spam c’est bien simple : il arrive d’envoyer des emails, ne jamais recevoir de réponse pour se rendre compte bien plus tard que le destinataire ne l’a jamais reçu. Si on s’en rend compte un jour, d’ailleurs.

  19. Autre solution anti-spam qui monte : les emails jetables ! Yopmail me semble le plus utilisé (http://www.yopmail.com/), c’est très simple et vraiment pratique. Sur notre site de jeu, nous avons vu monter l’utilisation d’adresses yopmail depuis 3 mois et nous avons dû le filtrer.

    Et si l’usage se généralisait ? Yopmail, la terreur des marketeurs…

  20. Je suis tout à fait d’accord qu’il y a beaucoup trop de spams, ça devient intenable!

    En espérant malgré cela que tu auras reçu mon mail du 24 juin…

    A bientôt.

  21. Les stats d’aujourd’hui de notre boitier antispam :
    181200 messages reçus
    171400 spams
    9800 « vrais » messages (et encore il y aura surement là dedans des « mailings » français comme mentionné plus haut).

    Près de 95% de spam, c’est la moyenne quotidienne.

    Je crois que le seul moyen serait d’avoir un moyen de « certifier » son adresse d’expédition, il y a bien les signatures avec clés etc… mais qui les utilisent ?

  22. Petite astuce antispam pour Gmail : placer un point n’importe ou dans le nom d’utilisateur qui précède l’arobase.
    Il suffira de créer un filtre dans Gmail en indiquant de systématiquement labelliser les messages reçus à cette adresse et de « passer la boite de réception ».
    Pratique pour créer des alias et éviter de polluer sa « véritable adresse ».

  23. C’est ce qui arrive quand l’argent commence à circuler et qu’un média devient populaire. On remplace les développeurs par des commerciaux qui n’ont pas grand chose à faire d’une charte éthique tacite quand il s’agit de générer de la croissance.
    Il y a toujours, à un moment ou à un autre, un mec qui se croira plus malin que les autres et qui détournera le truc. Une fois que c’est parti, ça ne s’arrête plus. La réussite des projets se mesure alors en termes financiers et non en fonction de la pertinence du travail effectué. Fallait pas rendre Internet aussi accessible aux masses si on ne voulait pas attirer toute cette clique de vampires…

  24. L’éternelle réflexion du « avant c’était mieux… »
    Perso, je n’ai pas plus de spam qu’il y a 2 ans… Régulièrement j’essaie de désinscrire mon email lorsque les spam permettent de le faire…
    J’ai une adresse perso pour mes ‘vrais’ emails qui n’est absolument pas spammée et d’autres pour mes inscriptions forcément spammées, mais pas plus qu’il y a 2 ans…

    Oui, le web d’aujourd’hui me plait beaucoup plus que celui d’il y a 2 ou 3 ans 😉

  25. Il y a bien pire que le pourriel par les spammeurs, il y a les infiltrations des forums, du Web 2 par des nouveau types de spammeurs plus évolués que les simples dépots de liens, et difficilement repérables.

Répondre