Suivez-nous

Robots

Sphero va développer des robots dédiés à la sécurité pour les autorités américaines

La startup de robotique destinée aux enfants change de bord.

Il y a

  

le

 
Sphero Bolt, le robot plus avancé que R2-D2 (enfin presque)
© Sphero

À l’origine, Sphero est une entreprise spécialisée dans les jouets robotiques. Nous avons un exemplaire au bureau et c’est assez drôle de s’en servir de temps en temps. En plus de développer de simples jouets, Sphero ajoute depuis quelques temps un côté éducatif à ses robots.

Aujourd’hui, la startup passe un nouveau cap en annonçant la création de l’entreprise Company Six, la filiale axée sécurité publique de Sphero. Company Six sera chargée de construire des robots dotés d’IA pour le gouvernement américain, la défense, et de nombreux autres corps de métiers qui travaillent dans des situations dangereuses. Si Sphero n’a clairement pas déclaré que ces robots allaient servir à la police il y a toutefois de grandes chances quand nous voyons leur déscription.

Jim Booth, ancien COO de Sphero et nouveau CEO de Company Six a déclaré : « Notre équipe est enthousiaste à l’idée de construire du matériel robotique et des solutions logicielles avancées dont le besoin est critique et qui aident les premiers intervenants et les personnes qui travaillent dans des situations dangereuses ».

Depuis ses débuts, Sphero a mis sur le marché près de 4 millions de robots, son expérience en terme de robotique est donc indéniable et devrait être d’une grande aide pour les autorités américaines. Sphero développe également des vêtements connectés, comme le fait Google et son projet Jacquard, cependant la startup américaine le fait pour l’instant uniquement en vu d’amuser son utilisateur. Ses vêtements ne sont pas capable d’assurer la sécurité d’un agent, pour l’instant.

Comme le fait Boston Dynamics pour la police du Massachusetts, Sphero va donc utiliser ses connaissances pour aider les autorités américaines. C’est une aubaine pour la startup, puisque malgré les apparences, vendre des mini-robots éducatifs n’est pas très lucratif. En effet, Sphero a déjà du renvoyer pas mal d’employés, et s’est vu interdire la production de robots sous licence Disney comme le BB-8 ou R2-D2.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests