Spotify teste sa propre interface vocale

Spotify teste une interface vocale pour commander l’application sans toucher à l’écran. La plateforme de streaming s’apprête-elle à lancer un concurrent pour Siri et de Google Assistant ?

Spotify teste une interface vocale qui permet à l’utilisateur de lancer des playlists, des titres ou des genres musicaux en interagissant avec le micro.

Cette nouvelle fonctionnalité a été découverte par notre confrère TechCrunch, qui a pu obtenir une confirmation de la part du service de streaming musical.

Ce dernier a indiqué que pour le moment, « il s’agit simplement d’un test ». Mais Spotify pourrait partager plus d’informations plus tard.

D’après ce qu’on peut voir sur les captures d’écran, l’interface offre une nouvelle manière de trouver de la musique à écouter sur Spotify. Et elle peut s’avérer plus pratique que la barre de recherche lorsqu’on a les mains occupées ou lorsqu’on utilise un kit mains libres.

Et si c’était pour un haut-parleur connecté ?

Il est également possible que ces tests permettent à Spotify de développer un assistant vocal similaire à Google Assistant, Siri ou Amazon Alexa (qui arrivera en France cette année) pour une future enceinte connectée.

En effet, la probabilité que la société se lance dans le hardware est de plus en plus élevée.

Des offres d’emploi publiées par Spotify suggèrent déjà qu’il pourrait lancer ses propres appareils électroniques. Et dans des documents officiels, Spotify indique aussi que certains de ses concurrents « y compris Apple, Amazon et Google, ont développé et continuent de développer des appareils pour lesquels leurs services de diffusion de musique sont préchargés, ce qui crée un avantage de visibilité ».

En substance, afin de mieux tenir tête à ces sociétés qui proposent des abonnements similaires à ce que Spotify propose à ses 71 millions d’utilisateurs payants, il pourrait être tenté de les concurrencer dans le domaine du hardware.

Sinon, pour rappel, Spotify prévoit de faire son entrée en bourse. Son IPO est assez particulière puisqu’il s’agira d’une entrée en bourse en cotation directe. Son évolution est suivie de près car si la société réussit son pari, d’autres pourrait emboîter le pas.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.