Suivez-nous

Réseaux sociaux

Sur Instagram, les nano-influenceurs intéressent de plus en plus les marques

En période de crise, leur public fidèle rassure beaucoup les annonceurs.

Il y a

  

le

 
influenceur
© Unsplash / S O C I A L . C U T

C’est une donnée indiscutable : la pandémie de coronavirus a fortement impacté les budgets marketing. Rien que sur le marché américain, 67 % des dirigeants ont indiqué avoir diminué leurs investissements au cours du premier trimestre. Le secteur des influenceurs est lui aussi logiquement touché mais résiste un peu mieux et seuls 41 % des répondants de ce sondage mené par la plateforme Linqia affirment avoir réduit leurs dépenses auprès de ces derniers.

Les comptes de taille modeste ont souvent un public très fidèle

Parmi eux se trouvent un groupe d’acteurs dont on parle très peu mais qui intéressent de plus en plus les annonceurs : les micro-influenceurs (entre 10 000 et 50 000 abonnés) et les nano-influenceurs (moins de 10 000 abonnés). La société spécialisée dans le marketing, Socialbakers, a analysé un vaste corpus de données émanant de 8 millions de profils d’entreprises et de 5 millions d’influenceurs. Cette étude met en lumière le recours à ces profils qui plaisent beaucoup aux marques. La fidélité de leur public leur permet notamment d’atteindre des taux d’engagement très élevé.

Rien que pour le mois de juillet, 40 % des accords de collaboration signés sur Instagram concernent des micro-influenceurs et 30 % des entreprises ont fait appel à des nano-influenceurs. En cumulé, on atteint donc le chiffre étonnant de 70 % qui démontre l’ampleur de ce phénomène. À en croire Sociabakers, ces derniers n’ont toutefois pas toujours fait preuve de transparence auprès de leurs abonnés puisque seulement 4,5 % des micro-influenceurs et 1,3 % des nano-influenceurs ont utilisé les balises spécifiques pour prévenir qu’il s’agissait de publications sponsorisées.

Il faudra observer ces données sur un temps plus long pour être certain que cette tendance se confirme. Le renouveau des influenceurs pourrait aussi passer par le tourisme et l’on sait que les comptes spécialisés sont scrutés à la loupe par les futurs vacanciers, parfois un peu frileux en raison des risques sanitaires.

Instagram
Par : Instagram Inc
4.6 / 5
108,4 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Mohamed Amine Amara

    5 septembre 2020 at 12 h 53 min

    Même les influenceurs commencent à perdre du crédit auprès de leur audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests