Suivez-nous

Smartphones

Test du Samsung Galaxy S20 FE : un Galaxy S20 un peu fané

Oui, Samsung lance encore un Galaxy S20. Cette version FE pour “Fan Edition” s’inspire des retours des (ô surprise) fans de la gamme. Moins chère que le Galaxy S20, cette version FE est-elle aussi séduisante ? Réponse dans notre test.

Il y a

  

le

 
test samsung galaxy s20 fe
© Presse-citron

Cette année, Samsung nous réserve bien des surprises. Alors que son Galaxy Z Fold 2 nous laisse entrevoir le smartphone pliant du futur, le coréen a surtout fait de 2020 une année pleine de réussites.

En début d’année, les Galaxy S20 se sont distingués par leur niveau d’excellence, suivis ensuite par les Galaxy Note 20 qui raviront les fans du stylet. Entre les deux, plusieurs produits de la gamme Galaxy A avec un nouveau positionnement tarifaire à faire pâlir les constructeurs chinois experts en la matière.

Mais 2020 n’est pas une année comme les autres. Six mois après ses Galaxy S20, Samsung lance le Galaxy S20 FE (pour Fan Edition). Comme son nom l’indique, ce modèle est une réponse concrète aux demandes des fans recherchant l’essentiel du Galaxy S20 dans un modèle plus abordable. Une sorte d’iPhone SE à la sauce Samsung.

Décliné en 4G ou en 5G, le nouveau Galaxy S20 FE est proposé à partir de 659 euros. Un tarif plus attractif que le Galaxy S20 à sa sortie qui oblige donc le coréen à faire quelques compromis. Samsung a-t-il trouvé le juste équilibre ? Réponse dans ce test.

Prix et date de sortie

Le Galaxy S20 FE est dores et déjà disponible à partir de 659 euros en version 6/128 Go et 729 euros en 8/256 Go, le tout avec une connectivité 4G. Pour vous offrir une version 5G (que je teste ici), il faudra ajouter 100 euros soit 759 euros pour le modèle 6/128 Go et 829 euros en 8/256 Go.

test samsung galaxy s20 fe prix

© Presse-citron

Le smartphone se décline en six coloris : blanc, bleu marine (modèle de test), lavande, orange, rouge et vert menthe. Les couleurs lavande, orange et vert menthe ne sont pas disponibles avec les modèles intégrant 256 Go de stockage.

Design

Au premier coup d’œil, difficile de se dire que le Galaxy S20 FE est l’héritier du S20. Son dos en polycarbonate fait plutôt référence à un modèle de la gamme Galaxy A ou encore au Galaxy Note 20. De ce dernier, il reprend les lignes plus droites ainsi que l’écran plat poinçonné en son centre (avec lecteur d’empreintes). Il est également certifié étanche (IP68), presque un luxe dans cette gamme de prix.

test samsung galaxy s20 fe design

© Presse-citron

N’y voyez pas là une copie du Note 20 non plus. Les bordures noires entourant la dalle sont plus épaisses, les finitions moins premium (boutons physiques sur la tranche droite). Le S20 FE n’en demeure pas moins séduisant. Sa coque bleue se distingue par son minimalisme : outre le module photo rectangulaire positionné dans le coin supérieur gauche, Samsung a simplement apposé son logo. Rien d’autre.

En main, le Galaxy S20 FE se révèle agréable. Sa légère surépaisseur (8,4 mm) est compensée par un poids contenu (190 g) et un format confortable. Avertissement tout de même : le polycarbonate (plastique) présente certes l’avantage de ne pas marquer les traces de doigts (quoique) mais il est aussi très glissant, surtout par temps froid. Aussi je ne saurais vous recommander d’y apposer une petite coque afin d’améliorer la tenue en main.

test samsung galaxy s20 fe design dos

© Presse-citron

Admettons-le, Samsung ne réinvente pas la roue avec ce Galaxy S20 FE, bien au contraire. J’aurais aimé un peu plus de soin dans les finitions et un choix de matériaux plus premium. Samsung va ici à l’essentiel, mais j’en attendais un peu plus du constructeur coréen, réputé pour son savoir-faire en la matière. Le S20 FE affiche un prix tout de même élevé, aussi d’autres constructeurs se montrent plus créatifs avec des modèles plus abordables.

Écran et audio

Dois-je rappeler le savoir-faire de Samsung en matière d’écrans. Principal fournisseur des constructeurs de smartphones, le coréen équipe ses modèles du nec plus ultra.

Si le Galaxy S20 FE ne cède pas à la mode de l’incurvé, il arbore un bel écran plat AMOLED de 6,5 pouces. Samsung a fait le choix (à raison) de limiter l’affichage au Full HD+, le QHD+ apportant finalement bien plus de contraintes (économie d’énergie) que de bienfaits.

test samsung galaxy s20 fe ecran

© Presse-citron

En revanche, pas question de rogner sur la fluidité. Comme tous les derniers haut de gamme du constructeur, le S20 FE hérite d’une dalle 120 Hz. En revanche, Samsung ne propose pas d’affichage adaptatif permettant d’amoindrir l’épuisement de la batterie.

Vous l’aurez compris, l’écran du Galaxy S20 FE est une vraie réussite. Si Samsung opte par défaut pour un affichage “vif”, vous aurez tout le loisir de choisir vos préférences dans les réglages.

Je vous conseille de réchauffer un peu les couleurs qui ont tendance à tirer vers le bleu. Pour le reste, les contrastes sont excellents, les noirs infinis et la luminosité très bonne. Rien à dire donc, Samsung maîtrise parfaitement l’exercice.

Audio : ni plus ni moins, bien au contraire

Pour compléter ce bel écran, Samsung équipe le Galaxy S20 FE de deux haut-parleurs (dont un sert aussi aux appels téléphoniques) diffusant un son stéréophonique. Comme tous les smartphones, le S20 FE ne fait pas de miracles et conviendra surtout pour regarder des vidéos ou jouer. Le manque d’équilibre et les basses trop discrètes ne conviennent pas à une écoute musicale prolongée.

Avec des écouteurs ou un casque, l’expérience prend une tout autre dimension. Le Galaxy S20 FE est propulsé par AKG, compatible Dolby Atmos, la fonction Adaptive Sound ajuste le son en fonction de l’âge de l’utilisateur et de nombreux réglages permettent d’optimiser l’écoute à l’envie. Enfin, le S20 FE prend en charge la plupart des codes HD (aptX, aptX HD, LDAC), de quoi ravir les plus mélomanes d’entre vous.

Performances et interface

Si les versions 4G du S20 FE doivent se contenter d’une puce Exynos 990 (la même que les S20 et S20+, les modèles 5G embarquent, eux, une puce Snapdragon 865 (avec modem 5G X55). Non seulement le processeur de Qualcomm affiche des performances brutes supérieures à celles de l’Exynos, mais il apporte aussi une meilleure gestion de l’énergie (j’y reviens).

Concentrons-nous donc sur les performances de ce S20 FE. Les benchmarks affichent logiquement des scores très élevés.

test samsung galaxy s20 fe performances

© Presse-citron

Cela se traduit par une rapidité d’exécution et une certaine fluidité dans les animations et transitions. Évidemment, le Galaxy S20 FE enchaîne les tâches avec un facilité déconcertante, les 6 Go de RAM remplissant parfaitement leur dessein.

Comme tous les smartphones embarquant la puce de Qualcomm, le S20 FE fait aussi tourner les jeux 3D les plus exigeants avec les configurations graphiques les plus élevées. Samsung répond donc aux attentes de 100% des utilisateurs.

Give me baby One UI

Comme l’ensemble des smartphones de la marque, le Galaxy S20 FE embarque Android 10 avec son logiciel maison One UI. Je ne m’attarderai pas sur ce point tant j’ai pu encensé l’OS de Samsung dans mes autres tests. One UI brille aussi bien par sa simplicité et son ergonomie que ses multiples options de personnalisation.

test samsung galaxy s20 fe one ui

© Presse-citron

Samsung propose également de nombreux réglages (affichage, son) permettant d’optimiser l’utilisation quotidienne. Les applications pré-installées sont de plus en plus rares et le Galaxy Store complète le Play Store. Vous pourrez d’ailleurs y trouver le launcher d’Epic Games pour installer Fortnite, disparu de la boutique d’applications de Google.

Bref, tout y est. Tout est facilement accessible. Samsung figure en plus parmi les marques les plus sérieuses dans le suivi des mises à jour. Si OnePlus reste devant le coréen en termes de minimalisme et de durabilité, désormais Samsung lui emboîte le pas.

Autonomie et recharge

Enfin un Galaxy S20 endurant ! Si les modèles sortis en début d’année se révélaient très bons sur bien des points, ils décevaient par leur autonomie plutôt moyenne. Avec le Galaxy S20 FE corrige donc le plus gros défaut de ses frères.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cela ne vient pas de la capacité de la batterie (4500 mAh) à peine revue à la hausse. Non, le Galaxy S20 FE tire sa force de la puce Snapdragon 865 de Qualcomm que Samsung (ironie du sort) réussit à mieux optimiser que ses propres puces Exynos.

test samsung galaxy s20 fe autonomie

© Presse-citron

Ainsi, le Galaxy S20 FE tient aisément une journée et demie en utilisation polyvalente avec un taux de rafraîchissement de l’écran de 120 Hz. Pas excellent mais suffisant pour se classer dans la moyenne loin devant les S20 et S20+.

Côté recharge, Samsung fournit un chargeur de 15 W même si le S20 FE peut encaisser jusqu’à 30 W. Une petite pingrerie dont on se passerait bien. Heureusement, grâce à Apple (qui ne fournit plus du tout de chargeur) Samsung passerait presque pour un philanthrope.

test samsung galaxy s20 fe recharge

© Presse-citron

Comptez donc environ 45 minutes pour recharger la batterie à 50% et environ 1h40 pour une charge complète. Pas extraordinaire donc. Samsung se rattrape en intégrant la recharge sans fil (et inversée) si rare sur des modèles à ce prix.

Les modèles 4G n’embarquent pas de puce Snapdragon mais Exynos 990, comme les S20 et S20+. Leur autonomie peut donc se révéler moins bonne que celle des versions 5G.

Appareil photo

Alors qu’on pouvait s’attendre à retrouver le même matériel photo dans le S20 FE que dans le S20, Samsung a préféré revoir entièrement le triple module. Aussi, le S20 FE embarque :

  • Un grand-angle : objectif de 26 mm (f/1,8) ; capteur de 12 Mpx (1/1,76” ; photosite de 1,8 µm) ; Dual pixel PDAF, stabilisation optique
  • Un ultra grand-angle : objectif de 13 mm (f/2,2) ; champ de vision de 123° ; capteur de 12 Mpx (1/3” ; photosite de 1,12 µm)
  • Un téléobjectif de 76 mm (f/2,4) ; capteur de 8 Mpx (1/4,5” ; photosite de 1 µm) ; PDAF, stabilisation optique, zoom optique 3x

Par défaut, Samsung active l’optimiseur de scène, ce qui a tendance à changer la colorimétrie (la fameuse Samsung Touch). Les amateurs de photos aux couleurs saturées apprécieront, les puristes désactiveront l’IA.

test samsung galaxy s20 fe appareil photo

© Presse-citron

Dans l’ensemble, le Galaxy S20 FE s’en tire plutôt bien. Bien évidemment, les clichés capturés dans de bonnes conditions de lumière se révèlent très bons, avec un excellent piqué, de bons contrastes et des couleurs un poil saturées donc. Mention spéciale à l’excellente dynamique.

L’ultra grand-angle est aussi très correct même si la distorsion et surtout la perte de piqué se font sentir. Le S20 FE permet également de shooter de loin grâce à un zoom optique 3x efficace, avec une bonne conservation des détails ainsi qu’une homogénéité dans le rendu final par rapport au grand angle et à l’ultra grand-angle.

Rien de particulier à lui reprocher non plus dans l’exercice du portrait. Le détourage est plutôt précis, le piqué plutôt bon. Je soulignerais uniquement un effet bokeh un peu agressif et parfois aléatoire (zones nettes alors qu’elles devraient être floues).

Le S20 FE perd de sa superbe en basse lumière. Loin d’être catastrophique, il reste un cran en dessous de certains concurrents mais surtout de son prédécesseur. Samsung compense trop le manque de lumière par une bonne dose de bruit et de grain. Surtout, les teintes tirent énormément vers le jaune. Des défauts que le mode nuit corrige partiellement mais pas suffisamment pour se satisfaire du résultat final.

À l’avant, le capteur de 32 Mpx (1/2,74” ; photosite de 0,8 µm) avec objectif de grand-angle de 26 (f/2,2) accomplit parfaitement son office et saura satisfaire les amateurs de selfies. Le mode autoportrait est aussi très réussi.

En résumé, le Galaxy S20 FE s’en tire avec les honneurs sans toutefois impressionner. Surtout, et malgré son âge, le Galaxy S20 reste un meilleur photophone. Pour le coup, j’aurais préféré que Samsung recycle le module photo du S20.

Enfin, le Galaxy S20 FE peut filmer jusqu’en 4K à 60 im/s avec une stabilisation optique très correcte. Reste qu’encore une fois le S20 premier du nom se montre plus efficace sur ce terrain.

Mon avis

Dans l’absolu, le Galaxy S20 FE est un bon smartphone. Performant et endurant, il embarque un écran AMOLED dont Samsung a le secret ainsi qu’un appareil photo plutôt convaincant. Finalement, outre son design en plastique et ses finitions un peu cheap, je n’ai pas grand chose à lui reprocher.

Le principal problème de ce S20 FE est son prix. Proposé à partir de 659 euros, il coûte finalement plus cher qu’un Galaxy S20 dont le prix a littéralement plongé. Aujourd’hui, un Galaxy S20 se trouve aux alentours de 630 euros avec (en dehors de l’autonomie) bien plus de qualités que le S20 FE.

Par ailleurs, le Galaxy S20 FE souffre de la comparaison avec la concurrence. Le premier modèle 5G (celui de ce test) coûte 759 euros, soit le prix d’un iPhone 12 mini ou d’un OnePlus 8T. Il coûte même plus cher qu’un Xiaomi Mi 10T Pro ou qu’un Pixel 5, tous bien meilleurs que lui dans bien des domaines.

Samsung Galaxy S20 FE 5G

759.00
8

Design

7.0/10

Écran et audio

9.0/10

Performances, autonomie et recharge

8.5/10

Appareil photo

8.5/10

Rapport techno-prix

7.0/10

On aime

  • Très bel écran 120 Hz
  • Bonne autonomie et recharge sans fil
  • Excellentes performances
  • Bon appareil photo
  • One UI, un régal

On aime moins

  • Design en plastique et finitions à revoir
  • Chargeur 15 W seulement (compatible 30 W)
  • Appareil photo perfectible (notamment en basse lumière)
  • Prix trop élevé
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Reno_Turbo_xtz

    8 novembre 2020 at 15 h 18 min

    Design

    7.5

    Écran et audio

    8.5

    Performances, autonomie et recharge

    9

    Appareil photo

    8.5

    Rapport techno-prix

    8

    Bonjour. Merci pour ce test sincère. Je possède le S20 fe 5g, que j’ai pris pour le snapdragon et donc l’autonomie (pas pour la 5g), et je partage votre ressenti. Excellent téléphone qui ne renverse cependant pas tout sur son passage. Vous n’avez pas constaté de dysfonctionnements au niveau du tactile? Certains utilisateurs, surtout aux US et UK, se plaignent de bugs, lags, voire un écran fou avec des touches fantômes. Je n’ai pas eu tous ces problèmes pour ma part. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *