Test : LG V30, un nouvel espoir

Après un très bon G6, LG avait fait sensation lors de l’IFA 2017 en dévoilant le V30. Disponible depuis quelques semaines, on a testé ce smartphone très haut de gamme qui veut être plus qu’une alternative aux ténors du marché.

LG V30

Présentation

Dévoilé lors de l’IFA 2017, le V30 est le nouveau modèle très haut de gamme de LG. Avant d’entrer dans les détails, faisons un point sur le fonctionnement de l’autre géant sud-coréen. Depuis quelques années déjà, LG propose deux séries de smartphones haut de gamme : la série LG G et la série LG V.

En France, nous avons pris l’habitude de découvrir chaque année un modèle de la série G, le tout dernier étant le LG G6.

Ce smartphone haut de gamme avait marqué les esprits lors du dernier MWC puisqu’il était le premier à utiliser le fameux ratio 18:9. Un format qui s’est depuis imposé comme la référence sur le segment haut de gamme. Smartphone séduisant, son double capteur photo en a fait l’un des meilleurs photophones de l’année, mais pas nécessairement le grand rival du Samsung Galaxy S8.

La série LG V est beaucoup moins connue en France. Et pour cause, aucun smartphone de cette série n’a foulé le sol de l’hexagone. Un regret pour de nombreux utilisateurs puisque les smartphones de cette série, que l’on peut qualifier de phablettes, sont haut de gamme et LG a pris l’habitude de proposer des fiches techniques ambitieuses.

Le Sud-Coréen, secoué par l’échec du LG G5 qui pèse encore sur ses résultats financiers, a cette année décidé de lancer son LG V30 en Europe et donc en France. Un choix osé pour définitivement se relancer et confirmer le retour de LG au premier plan.

La fiche technique du LG V30 :

Constructeur :LG
Modèle :V30
Dimensions :

151.7 x 75.4 x 7.3mm

Poids :158 grammes
Taille d’écran :6 pouces
Technologie d’écran :OLED
Écran :
  • 2 880 x 1 440 (538 ppi)
  • Ratio 18:9
Capacité de la batterie :3 300 mAh
Appareil photo principal :
  • 16 mégapixels avec une ouverture f/1.6 (71°)
  • 13 mégapixels (grand-angle) avec une ouverture f/1,9 (120°).
Appareil photo avant :5 mégapixels (grand angle) avec une ouverture f/2,2 (90°)
Version Android :Android 7.1.2 Nougat
Interface utilisateur :LG UX
RAM :4 Go
Mémoire :64Go (UFS 2.0)/ MicroSD (jusqu’à 2To)
Processeur :Qualcomm Snapdragon 835
Nombre de cœurs :8
Fréquence d’horloge maximale :
  • 4 x 2,45 GHz
  • 4 x 1,9 GHz
Connectivité :Wi-Fi 802.11 a, b, g, n, ac / Bluetooth 5.0 BLE / NFC / USB Type-C 2.0 (3.1 compatible)
Autres :IP68 / Quad DAC Hi-Fi 32-bit
Couleurs :Aurora Black / Cloud Silver / Moroccan Blue / Lavender Violet

LG veut animer la fin d’année 2017 et pour contrer la concurrence (Samsung Galaxy Note 8, Huawei Mate 10 Pro, OnePlus 5T…), il faut sortir l’artillerie lourde. Le V30 part sur une base solide qui a fait ses preuves en 2017, une puce Qualcomm Snapdragon 835 couplée à 4 Go de RAM.

On retrouve également un double capteur photo et LG a décidé de frapper fort en équipant son V30 d’une optique grand-angle ouvrant à f/1,6 (16 mégapixels) et d’une optique très grand-angle ouvrant à f/1,9 (13 mégapixels). À l’avant, c’est un capteur grand-angle de 5 mégapixels avec une ouverture f/2,2 qui prend position.

Autre particularité de ce LG V30, la présence d’un écran OLED de 6 pouces capable d’afficher une définition en 2 880 x 1 440 (Quad HD+, 538 ppi). Le constructeur sud-coréen s’est enfin décidé à passer d’une dalle IPS LCD à une dalle IPS sur son haut de gamme (LG avait déjà tenté l’expérience sur son LG G Flex 2).

Pour le reste, on retrouve une batterie de 3 300 mAh, 64 Go d’espace de stockage (avec un port microSD) et un Quad DAC pour la partie audio. On notera également que le smartphone est certifié IP68.

Design

LG a pris l’habitude de prendre des risques sur ses smartphones haut de gamme, avec plus ou moins de réussite. Son G5 modulaire n’avait pas vraiment convaincu tandis que le G6 avait bien rectifié le tir en étant le premier à embarquer un écran 18:9. Un format qui a depuis été adopté sur de nombreux smartphones.

Le V30 reprend lui aussi ce format « bord à bord » avec un écran qui occupe plus de 81% de la face avant.

À l’arrière, on retrouve le double capteur photo et le très efficace lecteur d’empreintes digitales.

La tranche droite n’embarque aucun bouton, on retrouve seulement le tiroir SIM (et port microSD) tandis que la tranche gauche propose les traditionnels boutons de volume.

Plat à l’arrière, le V30 a droit à des bords légèrement incurvés, cela lui assure une excellente prise en main. La tranche inférieure abrite haut-parleur et port USB-C et la tranche supérieure propose une sortie jack (3,5 mm), ce n’est plus si courant sur le segment haut de gamme.

LG signe l’un des plus beaux smartphones de l’année 2017

Habitué à prendre des risques, LG signe ici l’un des plus beaux smartphones de l’année 2017. Pour ce test, nous avons eu droit à la version Cloud Silver et dès la découverte du produit, on sent clairement les intentions de LG. Les finitions et le choix des matériaux sont irréprochables, on retrouve un smartphone qui allie métal et verre. Le fait d’avoir une dalle légèrement arrondie au niveau des coins vient renforcer cette sensation d’avoir entre les mains un modèle très haut de gamme, au design soigné.

On aime aussi les tranches métalliques et l’absence de bouton sur la tranche droite, cela vient renforcer le côté très épuré, propre et luxueux de ce V30.

C’est d’ailleurs l’une des différences qu’on peut faire avec le G6. Ce dernier bénéficie lui aussi d’un design soigné et d’une bonne ergonomie, mais on sent que LG est allé plus loin dans le souci du détail avec son V30.

Pour parfaire le tout, l’ergonomie est excellente, on prend un réel plaisir à avoir le smartphone entre les mains. LG reprend ici une recette simple avec un lecteur d’empreintes digitales à l’arrière, facilement accessible lorsqu’on utilise le smartphone. Revers de la médaille, il faudra saisir le smartphone pour s’en servir, mais LG propose également de le sortir de veille en tapotant deux fois sur l’écran. Avec un tel format, on aura tendance à utiliser le smartphone à deux mains.

Vous l’aurez sans doute remarqué en voyant l’arrière du smartphone,  le V30 intègre une batterie non amovible.

Écran

Très emballé par le design du V30, on a de grandes attentes autour de l’écran OLED. Cette technologie a l’avantage de proposer un contraste « quasi infini », avec des noirs très profonds. Autre avantage, cette technologie est moins énergivore et cela peut se ressentir sur l’autonomie du smartphone.

On ne peut cependant pas être aussi enthousiaste sur la partie écran que sur la partie du design.

Oui, l’écran de 6 pouces avec sa définition de 2 880 x 1 440 pixels est très agréable et nous sommes ici en présence d’un écran digne d’un smartphone haut de gamme. Le contraste est sans surprise excellent, la luminosité est également à la hauteur et le smartphone pourra être utilisé en plein soleil.

Enfin, au niveau de la colorimétrie, c’est également très convaincant avec des couleurs très légèrement froides, mais cela se corrige facilement via les paramètres.

Toutefois ces bons points sont contrebalancés par deux points plutôt gênants. Tout d’abord, le V30 à des problèmes de HDR comme nous l’expliquait Les Numériques il y a quelques semaines. Les contenus compatibles HDR ont en effet tendance à tirer sur le marron. Le site a pu passer « la bête » dans ses labos et mettre en évidence ce problème logiciel.

C’est dans un sens une bonne nouvelle que le problème ne soit que logiciel et LG a annoncé début décembre qu’une mise à jour devrait corriger le problème. Toutefois, cela fait un peu tache sur un modèle proposé à 900 euros.

Ensuite, on se doit d’évoquer un problème soulevé par Ars Technica et plusieurs utilisateurs. Certains V30 semblent souffrir d’une différence de traitement entre la partie haute et la partie basse de l’écran.

Dans notre cas, nous avons retenté l’expérience, mais ce phénomène n’était pas présent. De plus, il semble que cela se remarque surtout dans des conditions bien spécifiques.

Au quotidien, comme le problème lié au HDR, l’expérience est très loin d’être gâchée. On se devait cependant de mentionner ces deux problèmes.

Interface

Le LG V30 arrive sous Android 7.1.2 Nougat et la surcouche maison LG UI. Présenté en septembre, mais disponible depuis le mois de décembre, on aurait aimé que LG nous le propose sous Android 8.0 Oreo, la dernière version du système d’exploitation mobile de Google.

OnePlus nous a fait le même coup avec son 5T, mais le smartphone chinois n’est pas proposé au même prix que ce V30. À 900 euros, l’utilisateur est en droit d’attendre la dernière version disponible et certains concurrents directs l’ont bien compris, comme Huawei avec son Mate 10 Pro. On espère désormais que LG va réagir rapidement.

L’interface est sobre, épurée et fluide en toutes circonstances, ce qui est plutôt plaisant.

LG ne propose pas de tiroir d’application par défaut, mais il est toujours possible d’activer cette option dans les paramètres. On apprécie d’ailleurs les nombreuses possibilités de personnalisations.

L’une des curiosités de ce V30 concerne la Floating Bar ou barre flottante. Celle-ci permet d’accéder rapidement à certaines fonctionnalités comme la capture d’écran ou le calendrier. Une fonctionnalité sympathique à défaut d’être réellement indispensable.

LG permet également d’adapter l’affichage de toutes les applications qui ne sont pas optimisées pour le format 18:9 du V30.

On retrouve également le mode Always on ou le « double tapotage ». Chaque utilisateur à ses préférences en matière de surcouche (ou d’absence de surcouche), mais l’expérience proposé ici par LG et les spécificités de sa surcouches sont agréables.

Performances

Avec une puce Qualcomm Snadragon 835 et 4 Go de RAM, on savait d’avance à quoi s’attendre. Pas de mauvaises surprises ici, le V30 est à la hauteur des espérances. Smartphone puissant, il ne sera jamais pris en défaut. Le nouveau modèle de LG est rapide et reste fluide même en enchaînant les applications et jeux gourmands en ressources.

Pour avoir pu le tester en même temps que le OnePlus 5T, je n’ai pas vu de différences sur le plan des performances.

Multimédia

En lice pour le titre de photophone de l’année avec son G6, LG est un constructeur toujours attendu dans ce domaine. Pour son V30, le Sud-Coréen a d’ailleurs décidé de mettre les petits plats dans les grands en proposant un double module photo à ouverture f/1,6 et f/1,9. Le module principal est doté d’un capteur de 16 mégapixels (objectif ouvrant à f/1,6, angle de 71°) tandis que le second capteur de 13 mégapixels offre un champ de vision de 120° (ouverture f/1,9).

  • Photo

Le LG V30 est tout d’abord très agréable à utiliser, le fait de pouvoir switcher facilement du mode normal au mode grand-angle n’est pas étranger à ce constat. Pour ne rien gâcher, le V30 est un très bon photophone lorsque les conditions sont bonnes, les clichés sont détaillés et les couleurs fidèles.

Lorsque la lumière vient à manquer, on reste un peu sur notre faim. On attendait le V30 parmi les meilleurs et si les résultats sont loin d’être catastrophiques, on perd en détail. La grande ouverture ne fait pas tout.

(Les photos prises avec le LG V30 sont disponibles sur Dropbox)

  • Son

Le LG V30 se présente avec des arguments solides pour sa partie sonore. Le smartphone est équipé d’un Quad DAC Hi-Fi 32-bit et LG s’est offert un partenariat avec Bang & Olufsen. Le spécialiste danois de la hi-fi se chargera de fournir les écouteurs.

Ce n’est pas au niveau du haut-parleur que le V30 se démarque, même si ce dernier se situe dans la moyenne haute.

La présence d’un quadruple DAC doit nous offrir de belles performances via la sortie casque et c’est le cas. On apprécie notamment que le smartphone soit proposé avec des intra-auriculaires de qualité. En effet, embarquer une solution de qualité dans le smartphone est une chose, mais il faut que l’ensemble de la chaîne soit au niveau.

Cette configuration donne l’avantage au V30 sur ses principaux rivaux. La présence d’un port microSD est un plus ici, car le stockage de fichiers audio sans perte prend plus de place. Pour vraiment tirer profit de la présence d’un quadruple DAC, il faudra d’ailleurs utiliser un très bon casque et des fichiers compressés sans perte, ou passer par un service de streaming musical « haute qualité » (Qobuz ou Deezer HiFi notamment).

  • Vidéo

Gros point fort du LG V30, la partie vidéo est excellente. Le dernier smartphone de LG filme en 4K et en 1080p/60fps ou 1080p/30fps et l’application qui l’accompagne propose de nombreuses options.

Autonomie

Le nouveau smartphone de LG est équipé d’une batterie de 3 300 mAh. Le V30 présente une belle fiche technique et un grand écran, la présence d’une dalle OLED est un atout pour l’autonomie.

Au quotidien, l’autonomie du V30 est bonne sans toutefois surprendre. Le smartphone tiendra sans difficulté une bonne journée d’utilisation, les plus sages pourront espérer tenir une journée et demie. Si l’on profite un peu plus de son smartphone (jeux, photo…), on peut être un peu court en fin de journée.

Il faudra peut-être attendre les améliorations apportées par Android 8.0 Oreo pour que le V30 soit plus à l’aise dans ce domaine.

Conclusion

Sorti en fin d’année, le V30 permet de faire un bilan de l’année 2017 de LG. Après un G5 qui avait déçu les utilisateurs, LG a très bien rectifié le tir avec un bon G6 et un séduisant V30. Le Sud-Coréen tente de revenir dans la course et il y a de nombreux motifs d’espoir.

Tout d’abord, son V30 est peut-être le plus beau smartphone de l’année, sa fiche technique est sans reproche et le smartphone séduit sur le plan sonore. Concernant la partie photo, LG a peut-être eu les yeux plus gros que le ventre avec son module photo à ouverture f/1,6 et sa lentille en verre. On n’est pas vraiment déçu par les prestations du V30 sur la partie photo, mais on s’attendait à mieux après le G6. Mention spéciale pour la partie vidéo, le V30 est sans doute le meilleur smartphone du moment dans ce domaine.

Le V30 n’a d’ailleurs pas véritablement de défaut majeur, mais plusieurs petits points qui viennent ternir le bilan. Outre la partie photo, LG a quelques problèmes concernant son écran (HDR) et un peu de retard sur le plan logiciel.

Il est d’ailleurs dommage de ne voir le V30 sortir qu’en décembre, le smartphone a son mot à dire dans la course des meilleurs modèles Android de l’année, mais il arrive sans doute un peu tard. De nombreux utilisateurs sont déjà tournés vers 2018.

Une année qui pourrait signer le retour au premier plan de LG. Entre le G6 et le V30, la marque sud-coréenne a montré plus que de belles promesses.

J’aime

  • le design !
  • les finitions
  • la présence d’un écran OLED
  • les performances
  • le soin apporté à la partie audio
  • la partie vidéo
  • la partie photo très convaincante…

J’aime moins

  • …mais pas exceptionnel
  • un prix élevé
  • le V30 arrive trop tard sur le marché et sans Android Oreo


Répondre