Suivez-nous

Gaming

Test Mario Kart Tour, que vaut la course (verticale) de Nintendo sur iOS et Android ?

Le très attendu Mario Kart Tour est désormais disponible sur iOS et Android. On a testé ce premier opus mobile à tendance verticale, au loot étrange et au business model bien rôdé. Explications.

Il y a

  

le

 
Test Mario Kart Tour iOS Android
© Nintendo

Notre test de Mario Kart Tour, enfin disponible sur iOS et Android !

Initiée en 1992 sur une certaine Super Nintendo, la saga Mario Kart est depuis plus de 25 ans maintenant une valeur sûre pour les joueurs, comme pour Nintendo. Chaque console estampillée Big N a ainsi eu droit à son épisode de Mario Kart, et on se souvient notamment du cultissime Mario Kart 64 sur Nintendo 64, de Mario Kart Double Dash sur GameCube, ou plus récemment de Mario Kart 8, lancé initialement sur Wii U, puis sur Nintendo Switch en version « Deluxe ».

Aujourd’hui, en cette fin d’année 2019, c’est au tour des systèmes iOS et Android d’accueillir la licence, avec Mario Kart Tour. En effet, après un Dr Mario World plutôt décevant, Nintendo dégaine l’artillerie lourde, avec ce Mario Kart Tour destiné évidemment à faire craquer les fans, mais aussi à initier les néophytes, puisque tous peuvent dès à présent télécharger le jeu gratuitement. Chez Presse-Citron, on s’est évidemment empressé de tester ce tout premier opus mobile !

Mario-Kart-Tour

© Nintendo

Mario Kart Tour… un trip vertical !

Malgré un lancement assez chaotique (la faute à des serveurs surchargés), il est donc possible de profiter depuis quelques heures maintenant de ce Mario Kart Tour. Une déclinaison mobile inédite, qui adopte pour l’occasion une jouabilité inédite elle aussi, à un seul doigt, mais qui propose également un affichage pour le moins… original (pour ne pas redire « inédit »).

Mario Kart Tour iOS Android

En effet, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, Mario Kart Tour ne se joue pas en mode Paysage, mais en mode Portrait (soit avec le smartphone tenu à la verticale). C’est assez déroutant au départ, mais on imagine aisément que c’est la meilleure solution trouvée par Nintendo pour permettre un gameplay à la fois agréable et efficace pour le joueur, ce dernier utilisant uniquement son pouce. Impossible en effet de jouer, correctement, à une seule main sur un smartphone tenu à l’horizontale…

Juste un doigt ?

En pratique, l’ensemble fonctionne plutôt bien, et il suffit de quelques virages à peine pour parvenir à faire glisser son doigt sur l’écran pour gérer le système de dérapages. Toutefois, selon les courses, cette jouabilité affiche rapidement ses limites, et risque de faire criser plus d’un pilote… Heureusement, il est possible d’activer une « conduite assistée« , qui permet d’éviter de manger les murs à chaque virage.

Le « pilotage » est globalement assez simple, avec trois variantes de vitesse (50, 100 et 150 cc) et même une classe 200 cc pour ceux qui craqueront pour l’abonnement Gold, proposé à 5,49 euros/mois. Car oui, Mario Kart Tour, c’est de la course, des étoiles, des champignons et des carapaces bleues, mais c’est aussi un joli business…

Karting is my business… and business is good ?

En fonction des prouesses réalisées sur la piste, on obtient des étoiles, qui permettent de participer à de nouvelles courses. On obtient aussi des rubis, qui permettent quant à eux d’actionner le tuyau, qui distribue divers bonus au hasard comme des nouveaux pilotes, des véhicules…

Enfin, les pièces, à récolter sur la piste ou via le mode Ruée vers l’Or et les bonus de connexion, permettent d’acheter des objets à la boutique. A ce niveau l’ensemble manque énormément de clarté, et on peine parfois à comprendre le bonus que l’on vient de récolter, ou celui que l’on nous propose d’utiliser.

Là encore, s’il est possible de déverrouiller les récompenses en jouant, on pourra également décider de débourser de l’argent bien réel pour faire aussitôt le plein de rubis par exemple, et Nintendo l’a (trop ?) bien compris, la preuve ci-dessous, avec des propositions d’achats in-app qui ne tardent pas à surgir à l’écran….

Côté contenu, à terme, on retrouvera la majorité des personnages emblématiques de la saga, avec Mario et Luigi bien sûr, mais aussi Toad, Yoshi, Bowser, Daisy, Peach, Maskass… Tout ce beau monde sera évidemment à débloquer, tout comme les différents karts et les ailes. Graphiquement, l’ensemble est assez mignon, avec une animation impeccable (sur un OnePlus 6T en tout cas) et on évolue sur des circuits inédits parfois, mais aussi sur quelques pistes bien connues.

A l’heure actuelle, Mario Kart Tour est donc une expérience plutôt gentillette (et qui plus est gratuite), malgré de gros soucis de serveur et une jouabilité à un doigt pas très précise, sans oublier cette surenchère d’informations à l’écran, pas toujours très claires d’ailleurs… Evidemment, comme tout bon jeu mobile, le jeu propose des bonus quotidiens, histoire de forcer les joueurs à lancer l’application chaque jour, avec en prime un mode Multijoueur qui arrive dans quelques jours.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jeparletoutsaufchinois

    25 septembre 2019 at 22 h 26 min

    Les modes amis et défis sont disponible faut juste plus jouer vous avez fait qu’une partie ou c’est comment?

  2. Raph

    27 septembre 2019 at 3 h 55 min

    C’est faux, luigi n’est pas disponible dans le jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests