Test Marvel vs Capcom Infinite : vers l’infini… mais pas plus loin ?

En cette rentrée, Capcom propose le très attendu Marvel vs Capcom : Infinite, un crossover (d)étonnant pour un jeu de combat autrefois synonyme de pur plasir. Et en 2017… ?

La saga Marvel vs Capcom de retour !

Les gamers un peu expérimentés (pour ne pas dire « anciens ») se souviennent certainement de la saga Marvel vs Capcom dont le premier opus (Clash of Super Heroes) a fait le bonheur des amateurs d’arcade en 1998. Le second opus a pour sa part eu droit à un portage sur Sega Dreamcast en 2000, tandis que Fate of Two Worlds a été lancé en 2011 sur PS3 et Xbox 360. Autant dire que les fans attendaient de pied ferme ce nouvel opus, sous-titré Infinite, et disponible depuis quelques jours maintenant sur nos PS4 et Xbox One.

Un épisode qui permet une nouvelle fois de profiter d’un casting aussi hétéroclite qu’éblouissant, composé de 30 personnages, avec d’un côté les stars de chez Capcom (Frank West, Megaman, Ryu, Dante, Arthur..) et de l’autre, les personnages de chez Marvel comme Spiderman, Hulk ou encore Captain America. A ce sujet, on ne peut que déplorer l’absence de certains personnages phares, comme Wolverine, Magneto, Akuma ou encore Vergil, pourtant présent dans l’opus précédent.

Une fois ses personnages choisis, il est grand temps de se lancer sur le champ de bataille, et c’est là que le titre de Capcom prend tout le monde de court. En effet, si l’épisode précédent profitait d’une réalisation en cel-shading plutôt stylée, cet opus adopte un tout nouveau code esthétique, avec un rendu plus « réaliste », mais une gestion des proportions toute particulière (Spiderman…) sans oublier un rendu des visages lui aussi assez… spécial. Un nouveau style forcément un peu décevant pour qui pensait retrouver le charme de l’épisode précédent.

Côté modes de jeu, Marvel vs Capcom Infinite propose pour la première fois un mode Scénario, permettant au joueur de sauver la planète des griffes du grand méchant Ultron, en incarnant tour à tour les divers héros du jeu avec des combats entrecoupés de cinématiques. Evidemment, il s’agit avant tout ici d’un prétexte pour nous faire incarner les différents protagonistes, mais on saluera malgré tout l’effort de Capcom. Un mode scénario qui manque parfois un peu de cohérence et de mise en scène, et qui se boucle en trois bonnes heures environ. Bien sûr, il est également possible de profiter d’un mode Arcade plus conventionnel, sans oublier un mode Défis et un espace d’Entrainement.

Côté gameplay, ce Marvel vs Capcom Infinite se veut assez abordable, avec en prime un changement de taille, puisque l’on revient ici à des affrontement en 2 vs 2 (contre 3 vs 3 pour l’épisode précédent). La jouabilité a également été simplifiée pour permettre de déclencher plus aisément les coups spéciaux, avec en prime des combos qui vont se déclencher en martelant une seule et même touche. On peut également envoyer son adversaire dans les airs via un uppercut bien senti, et on peut décider d’assigner un Hyper Combo à une combinaison de deux touches seulement… Bref, un opus qui a souhaité favoriser le grand spectacle à l’écran, en simplifiant au maximum les manipulations à réaliser sur la manette. Les puristes crieront au scandale, tandis que les néophytes seront ravis de pouvoir enfin déclencher un combo digne de ce nom, ce qui se traduit à l’écran par un festival son et lumière plutôt bluffant il faut bien l’admettre.

A noter la présence ici d’une nouvelle option de jeu symbolisée par des gemmes de couleur, qui provoqueront divers effets durant les combats. Au total, pas moins de six gemmes sont disponibles, chacune proposant son lot d’altérations durant les combats, avec des effets sur la puissance d’attaque par exemple, mais également sur la vitesse ou encore la possibilité de grappiller l’énergie de son adversaire. De quoi permettre quelques impressionnants retournements de situation selon les parties. A l’écran, malgré le rendu esthétique assez spécial de cet opus, les affrontements offrent leur dose d’effets spéciaux, avec un dynamisme bien présent, facilité qui plus est par la nouvelle jouabilité permettant de déclencher de nombreux combos. Un jeu de combat très grand spectacle donc.

En bref

Bien que globalement réussi, il est difficile de ne pas se montrer un peu déçu face à ce Marvel vs Capcom Infinite. Certes, les combats sont toujours aussi intenses, avec en prime une multiplication de combos et la présence intéressante du système de gemmes, mais on regrettera quand même un style graphique pas forcément très flatteur pour la rétine, quelques absents de taille dans la liste des combattants et surtout un gameplay très (trop ?) largement simplifié pour convenir au plus grand nombre. Les néophytes apprécieront certainement le geste, mais les habitués de la saga auront sans doute un peu plus de mal à avaler la pilule.


Nos dernières vidéos