Test OnePlus 5 : OnePlus entre dans la cour des grands

En seulement quatre ans, OnePlus s’est imposé comme un acteur qui compte sur le marché des smartphones. La marque chinoise a débarqué avec une communication innovante et une recette simple : proposer des smartphones bon marché avec des performances haut de gamme. Avec le OnePlus 5, l’entreprise fondée par Pete Lau et Carl Pei veut franchir un nouveau cap et changer de dimension.

OnePlus 5

Présentation

Depuis quelques années, la marque OnePlus fait sensation dans l’univers des smartphones. Cette jeune société fondée en 2013 par Carl Pei et Pete Lau, qui était alors vice-président d’Oppo, a rapidement séduit avec une formule étonnante.

Son premier modèle, le OnePlus, était uniquement vendu en ligne (et sur invitation) ou proposé via des ventes flash. Une méthode de distribution originale qui a séduit et qui permettait surtout à la jeune société de ne pas se retrouver avec un stock d’invendus.

Pour séduire et se démarquer, il fallait toutefois un peu plus qu’un mode de distribution différent de la concurrence. OnePlus va alors proposer des « flagship killers » et s’appuyer sur un public de connaisseurs pour se faire connaître.

Acheter le OnePlus 5

Le terme flagship killer n’est pas uniquement réservé à OnePlus, mais la marque va en faire une spécialité. L’idée est simple, proposer des smartphones bon marché (un par an) avec des performances haut de gamme.

Cette année, OnePlus revient à la charge avec le OP5. Un nouveau modèle ultra-ambitieux qui monte en gamme et entend faire entrer OnePlus dans une nouvelle dimension.

La marque chinoise veut séduire le grand public sans rien renier de ce qui fait son identité. Le pari est osé et OnePlus le sait, il va falloir frapper un grand coup sur le marché des smartphones haut de gamme.

On a testé le OnePlus 5.

Constructeur :OnePlus
Modèle :OnePlus 5
Dimensions :

154,2 x 74,1 x 7,25 mm

Poids :153 grammes
Taille d’écran :5,5 pouces
Technologie d’écran :AMOLED
Écran :Full HD (1 920 x 1 080 pixels) 401ppi
Capacité de la batterie :3 300 mAh
Appareil photo principal :Caméra arrière grand angle

  • Capteurs: Sony IMX 398
  • Megapixels: 16
  • Taille de pixels: 1.12 µm
  • EIS: Oui
  • Autofocus: DCAF
  • Ouverture : f/1.7

Téléobjectif caméra arrière

  • Capteurs: Sony IMX 350
  • Megapixels: 20
  • Taille de pixels: 1.0 µm
  • Autofocus: PDAF
  • Ouverture : f/2.6
Appareil photo avant :
  • Capteurs: Sony IMX 371
  • Mégapixels: 16
  • Taille de pixels: 1.0 µm
  • EIS: Oui
  • Autofocus : mise au point fixe
  • Ouverture : f/2.0
Version Android :Android 7.1.1 Nougat
Interface utilisateur :OxygenOS
RAM :6 ou 8 Go LPDDR4X
Mémoire :64 ou 128 Go UFS 2.1 2-LANE
Processeur :Qualcomm Snapdragon 835
Nombre de cœurs :8
Fréquence d’horloge maximale :2,45 GHz
Connectivité :
  • Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, 2.4G/5G
  • Bluetooth 5.
  • NFC
  • GPS, GLONASS, Galileo, BeiDou
Autres :
  • Capteur d’empreinte digitale, capteur à effet Hall, accéléromètre, gyroscope
  • capteur de proximité, capteur de luminosité ambiante RVB, boussole électronique, Sensor Hub
  • USB 2.0, Type-C, compatible USB audio
  • Fente double nano-SIM
  • Prise jack audio 3,5 mm
Dans la boîte : 

  • 1x OnePlus 5 (Slate Gray ou Soft Gold)
  • 1x Screen Protector (pré-appliquée)
  • 1x Dash Type-C Cable
  • 1x Dash Power Adapter
  • 1x éjecteur de carte SIM
  • 1x guide de démarrage rapide
  • 1x informations de sécurité

Fidèle à sa réputation, OnePlus a décidé de frapper fort dès la fiche technique. Le OnePlus embarque un processeur Snapdragon 835 de chez Qualcomm, 6 à 8 Go de RAM, une batterie de 3 300 mAh. Côté stockage, il est proposé avec 64 ou 128 Go de stockage UFS 2.1, mais ne propose pas de port micro SD.

Pour l’écran, le fabricant a opté pour un écran AMOLED Full HD (1 920 x 1 080) de 5,5 pouces. À l’arrière du smartphone, on retrouve un double module photo. Un premier capteur de 16 mégapixels avec une ouverture f/1,7 et un second capteur de 20 Mégapixels avec une ouverture de f/2,6. Ce dernier à la particularité d’offrir un zoom x2 (zoom optique 1,6x + zoom numérique).

Sur le papier, la proposition est très séduisante et ne souffre d’aucun défaut majeur. On pourra peut-être discuter la décision de rester sur une dalle Full HD, mais c’est vraiment parce que OnePlus nous habitué à proposer ce qui se fait de mieux ou presque sur le plan technique.

Design

L’ambitieuse marque chinoise est restée plutôt sage sur le plan du design. Son OnePlus 5 rappelle en effet les derniers modèles du géant de Cupertino.

Quand la pomme inspire

L’inspiration est là sans toutefois sombrer dans la copie, ce qui nous donne un smartphone globalement réussi. Le OnePlus 5 est élégant et offre une excellente prise en main.

On retrouve du métal mat à l’arrière, ce qui évite de collectionner les traces de doigts. On notera que l’arrière du smartphone est très légèrement bombé, un choix esthétique, mais pas seulement, cela rend le OnePlus 5 plus agréable en main.

Concernant le ratio-taille écran, l’écran occupe 73% de la face avant. Ce n’est pas du borderless mais cela reste un très bon ratio qui permet au smartphone d’être plutôt compact.

De plus, le OnePlus 5 est léger (153 grammes) et très fin (7,25 mm). Cette finesse est sans doute l’un des points les plus agréables lorsqu’on découvre le smartphone et l’utilise au quotidien.

À l’avant, on retrouve un bouton principal qui fait office de lecteur d’empreintes digitales. Ce dernier est très performant et rapide.

À ses côtés, on retrouve deux touches capacitives (récent et retour) qui peuvent être permutées ou désactivées selon ses préférences d’utilisation. L’option n’est pas nouvelle chez OnePlus, mais reste très agréable. Si l’on choisit de désactiver ces touches, on se retrouve avec les boutons de navigation virtuelle d’Android.

Sur la tranche droite, OnePlus a intégré un bouton de verrouillage tandis que la tranche gauche abrite les touches de volume et un commutateur de gestion des notifications. Celui-ci permet de passer rapidement du mode sonnerie au mode silencieux en passant par le mode ne pas déranger.

Ce bouton surprend si on a l’habitude d’utiliser des smartphones Android, mais il est plutôt pratique à utiliser.

Enfin, l’une des grandes nouveautés de ce OnePlus 5 se trouve à l’arrière, il s’agit du double capteur photo.

Sur la tranche inférieure, OnePlus a intégré un haut-parleur mono, un port USB type-C, une prise jack 3,5 mm et un microphone.

Écran

Le OnePlus 5 embarque une dalle Amoled Full HD de 5,5 pouces. Une taille plutôt confortable pour tous les usages et le choix de la technologie AMOLED permet d’avoir un taux de contraste « quasi infini ».

La luminosité est bonne, mais on ne peut pas en dire autant du respect des couleurs. Un passage dans les réglages permettra de retrouver un rendu plus fidèle, mais cela dépendra aussi des préférences de l’utilisateur.

Pour le reste, l’écran est excellent et à la hauteur des attentes qu’on peut avoir d’un modèle haut de gamme.

Un haut de gamme 2017 en Full HD, est-ce bien raisonnable ?

Acheter le OnePlus 5

Un rapide coup d’œil sur la fiche technique du OnePlus 5 permet de voir son positionnement haut de gamme. La marque intègre ce qui se fait de mieux ou presque, mais a décidé de se contenter d’un écran « seulement » Full HD (1 920 x 1 080 pixels). Un point qui peut surprendre puisque les concurrents du OnePlus 5 débarquent le plus souvent avec des écrans 2K/QHD (2 560 x 1 440 pixels) voir 4 K/UHD (3 840 x 2 160 pixels).

Cette différence est à prendre en compte, mais il est difficile de blâmer OnePlus pour cette décision. Sur une dalle de 5,5 pouces, il est en effet difficile de voir une différence entre un écran QHD et un écran Full HD. Dans la plupart des situations, l’écran Full HD sera suffisamment confortable et ce choix peut même avoir des avantages sur le plan des performances et de l’autonomie.

Toutefois, cette définition pourra montrer ses limites sur des usages précis comme la réalité virtuelle. Dans ce cas, il sera intéressant de se tourner vers un modèle équipé d’un écran Quad HD ou 4K.

Interface

Le OnePlus 5 est proposé avec la surcouche OxygenOS. Une surcouche légère, proche de l’expérience stock et qui devrait séduire les habitués de l’OS mobile de Google.

On retrouve une interface sobre, un launcher efficace et de nombreuses options de personnalisation.

OxygenOS met en avant les gestes (glisser de bas en haut pour accéder au tiroir d’applications par exemple) et propose un menu dédié aux gestes. On peut par exemple activer la capture d’écran trois-doigts, le double tapotage pour réveiller l’appareil ou contrôler sa musique via des gestes.

OnePlus n’est pas le premier à proposer certaines de ces fonctionnalités, mais l’intégration au sein du OnePlus 5 est agréable et vient enrichir l’expérience utilisateur. On apprécie par exemple l’option « En jeu, ne pas déranger » qui vient bloquer les notifications et désactive les boutons capacitifs.

Le constructeur conserve également son volet Shelf dont l’accès se fait par un glissement de gauche à droite à partir du launcher.

Dernière bonne nouvelle, il n’y a pas beaucoup d’applications préinstallées. OnePlus se contente de proposer les applications de Google.

Le smartphone est livré sous Android 7.1.1 Nougat et la mise à jour vers Android 8.0 Oreo est évidemment prévue.

Performances

Pour notre test, nous avons eu droit à la version 8 Go de RAM avec 128 Go de stockage. Une configuration à laquelle il faut ajouter un Snapdragon 835 (2,45 Ghz) ainsi qu’une puce Adreno 540.

OnePlus a toujours voulu séduire avec une fiche technique ambitieuse et ne déçoit pas avec ce nouveau modèle. Le OnePlus 5 est une sacrée machine, capable d’encaisser les applications les plus gourmandes sans sourciller.

On n’en attendait pas moins de la part de ce smartphone qui profite aussi de la présence d’un écran « que » Full HD. Comme vous le savez, on préfère tester les smarpthones dans des conditions réelles plutôt que via des benchmarks, même si ces derniers peuvent aussi avoir leur intérêt.

Pour ce OnePlus 5, nous n’avons pas changé nos méthodes, mais on se devait de mentionner que OnePlus a été accusé de tricher dans les benchmarks.

Concernant la quantité très importante de RAM du OnePlus 5 (8 Go dans notre cas), il est difficile en condition normale de voir une réelle différence avec un autre modèle haut de gamme ayant moins de RAM. On ne va toutefois pas s’en plaindre.

Multimédia

C’est l’une des interrogations qui entoure ce OnePlus 5. Le smartphone est une brute sur le plan de la puissance, mais est-il à la hauteur des attentes pour la photo et la vidéo ?

  • Photo

Pour concurrencer les meilleurs, OnePlus a équipé le « 5 » d’un double capteur photo. Le premier est un capteur 16 mégapixels avec une optique grand-angle stabilisée (ouverture f/1,7). Le second est un capteur 20 mégapixels offrant un zoom 2x selon OnePlus. En réalité, on a droit à un zoom optique 1,6x et OnePlus utilise un zoom numérique pour atteindre les 2x.

Ce n’est pas vraiment la même chose et la fonction zoom est assez décevante.

Toutefois, le OnePlus 5 se révèle être un très bon photophone. Lorsque les conditions sont bonnes, le capteur grand-angle de 16 mégapixels se montre à la hauteur. Les clichés sont détaillés, nets et on retrouve des couleurs fidèles. De plus, l’appareil photo est très réactif et on prend un réel plaisir à enchaîner les photos.

En basse luminosité, on perd forcément en qualité. Le capteur est logiquement un peu moins à l’aise, mais les résultats restent très satisfaisants.

L’application, simple d’utilisation, est très proche de l’appli développée par Google. On retrouve de nombreuses options et différents modes, dont le mode Pro et le mode Portrait.

Ce dernier mode est une réponse à Apple, qui propose un mode similaire. L’idée est de créer le fameux effet bokeh et il fonctionne plutôt bien même si le OnePlus 5 est parfois un peu capricieux pour faire la mise au point.

(également disponible sur Dropbox)

  • Son

Le OnePlus 5 a conservé sa prise jack 3,5 mm et c’est une bonne nouvelle puisqu’elle est de très bonne qualité. Quant à l’unique haut-parleur, il est situé sur la tranche inférieure ce qui n’est pas l’idéal. Il est puissant, mais c’est à peu près tout, le son manque de détails et de finesse.

  • Vidéo

Le smartphone de OnePlus peut filmer en « 4K » (Ultra HD en 3 840 x 2 160 pixels) ainsi qu’en Full HD (1 920 x 1 080 à 60 i/s ou 30 i/s). Le résultat est satisfait en UHD, mais on obtient quand même de meilleurs résultats en Full HD.

Autonomie

La finesse du dernier OnePlus est appréciable, mais cela ne l’empêche pas d’embarquer une batterie d’une capacité de 3 300 mAh, ce qui plutôt prometteur. On pouvait toutefois craindre qu’avec sa fiche technique et ses performances, le smartphone puisse être à la peine.

Très bonne nouvelle, ce n’est absolument pas le cas. Le OnePlus 5 est aussi puissant qu’endurant. Si on profite de sa puissance (jeux, applications gourmandes, internet, réseaux sociaux…), on tiendra sans problème la journée et l’autonomie montrera des signes de fatigue après une journée et demie.

Si l’on est un peu moins accroc à son smartphone, on pourra atteindre les deux jours d’autonomie. Là encore, le fait de se limiter à un écran Full HD semble avantager le OnePlus 5.

À noter que le smartphone embarque la technologie Dash Charge, le système de recharge rapide de OnePlus. Il faut un peu moins de deux heures pour recharger entièrement le OnePlus 5.

Le rapport qualité/prix

La marque chinoise a fait des « flagship killer » sa spécialité. C’était fortement le cas sur les anciens modèles, ça l’est un peu moins avec le OnePlus 5.

Le prix de départ est en hausse (+ 60€ par rapport aux OnePlus 3T), mais il reste bien inférieur à celui de ses concurrents directs. Le OnePlus 5 est en effet disponible depuis la fin du mois de juin au prix de 499 euros (modèle avec 6 Go de RAM + 64 Go de stockage) ou 559 euros (modèle avec 8 Go de RAM + 128 Go de stockage). Chez Gearbest (merci à eux pour le test), les modèles sont toujours vendus moins cher que le prix public.

À titre de comparaison, le prix de départ des concurrents du OnePlus 5 (Samsung Galaxy S8, LG G6, Sony Xperia XZ, Apple iPhone 7 Plus…) oscille plutôt entre 700 et 800 euros.

On observe donc une différence de 200 à 300 euros.

Attention, nous parlons ici de prix de lancement. Certains modèles, comme le Galaxy S8 ou le LG G6, ont vu leur prix baisser au fil des mois et font régulièrement l’objet de promotions.

La bonne nouvelle pour l’utilisateur, c’est que le OnePlus 5 est lui aussi concerné par les bons plans. Il ne faut donc pas se précipiter et parfois attendre quelques jours pour trouver la meilleure offre.

Conclusion

Après avoir fait sensation avec ses « flagship killers », OnePlus entre définitivement dans la cour des grands avec le OnePlus 5.

Smartphone puissant, il profite d’une surcouche agréable, d’une belle autonomie et d’un design soigné.

La prise en main est agréable et le OnePlus 5 se montre à son aise en photos avec son double capteur. La marque chinoise devra toutefois encore progresser dans ce domaine si elle veut faire de l’ombre aux meilleurs.

Enfin, le OnePlus 5 bénéficie d’un rapport qualité/prix exceptionnel. Il est certes plus cher que les modèles précédents de la marque, mais il montre aussi de nombreux progrès.

Est-il le smartphone de l’année ? Difficile de répondre à cette question. Chaque utilisateur à sa propre préférence ou affinité avec une marque et le OnePlus 5 n’est pas parfait.

Nous avons évoqué sa partie photo qui doit encore progresser (notamment en basse luminosité et son zoom 2x), mais on peut aussi lui reprocher son haut-parleur mal situé et de mauvaise qualité ainsi qu’une légère tendance à chauffer.

Enfin, son design est soigné et efficace, mais manque un peu de personnalité.

De petits défauts qu’on peut facilement oublier grâce à son prix.

J’aime

  • la puissance et les performances
  • l’écran Full HD
  • l’autonomie
  • l’excellent rapport qualité/prix
  • la surcouche OxygenOS
  • les photos avec le capteur principal
  • le design soigné et efficace…

J’aime moins

  • … mais un certain manque de personnalité
  • OnePlus peut encore progresser sur la partie photo (maitrise du double capteur, zoom x2, basse luminosité)
  • le haut-parleur médiocre et mal situé
  • le flou autour de la certification IP67 et des tests benchmarks


Nos dernières vidéos