Suivez-nous

Tests

Test du OnePlus 9 Pro : du 9 avec du vieux

Le bal des smartphones se poursuit avec l’entrée sur la piste de danse des OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro. Comme nous avons beaucoup de chance, nous avons reçu le OnePlus 9 Pro en avant-première. L’occasion de vous livrer notre test complet.

Publié le

 
test oneplus 9 pro
© Presse-citron

Autrefois positionnée comme une marque de smartphones premium, OnePlus a revu sa stratégie en 2020. Le constructeur a opéré un retour aux sources en lançant le OnePlus Nord, un smartphone à l’excellent rapport qualité-prix. Plus tard, les OnePlus N10 et N100 se sont invités sur le segment d’entrée de gamme.

Cette année, OnePlus s’appuiera encore sur cette stratégie, quitte à perdre quelques fidèles. Si l’entreprise reste discrète sur son avenir, 2021 pourrait bien être une année charnière. En 2020, le co-fondateur Carl Pei a quitté le navire embarquant avec lui ses plus fidèles matelots. Un signal fort qui ne laissait présager rien de bon, d’autant que OnePlus venait de fermer boutique en France et dans d’autres pays d’Europe.

Pour démarrer cette nouvelle année sous de meilleurs hospices, OnePlus reprend donc son calendrier habituel. Pour commencer, il lance les OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro, deux modèles s’inscrivant dans la continuité des précédentes moutures.

Pour corriger le principal défaut de ses smartphones haut de gamme (leur qualité photo), OnePlus s’est associé à Hasselblad, marque suédoise référence en la matière. Suffisant pour enfin rivaliser avec les ténors du marché ? Réponse dans notre test.

Prix et disponibilité

Le OnePlus 9 Pro est disponible à partir de 919 euros (8/128 Go) en trois coloris : Morning Myst, Pine Green et Stellar Black. Il se décline également en version 12/256 Go (Pine Green et Stellar Black), disponible au tarif de 999 euros.

Le constructeur lance également le OnePlus 9, un modèle plus consensuel mais aussi plus « abordable ». Il est commercialisé en deux versions 8/128 Go (Arctic Sky et Astral Black) et 12/256 Go (Winter Mist et Astral Black) aux prix respectifs de 719 et 819 euros.

Design

Les rumeurs disaient donc vrai : le nouveau OnePlus 9 Pro ressemble comme deux gouttes d’eau à son prédécesseur, qui lui même reprenait l’essentiel du OnePlus 7 Pro, premier modèle Pro de la marque. On peut donc l’affirmer sans prendre de risque : les designers de OnePlus ne se sont pas foulés.

Le dos du smartphone reste donc assez classique. OnePlus semble avoir repris les bases du précédent modèle en lui collant un nouveau module photo. On retrouve donc un châssis en aluminium recouvert d’un verre brillant (pour le modèle Morning Mist) ou mat (Pine Green et Stellar Black). Le tout est certifié IP68, ouf !

test oneplus 9 pro design

© Presse-citron

Les différents éléments de design sont positionnés aux emplacements habituels. Le bouton d’alimentation et l’Alert Slider (pour passer en un clin d’œil du mode silencieux à sonnerie ou vibreur) sont placés sur la tranche droite.

À l’opposé les boutons de volume sont un poil trop hauts, le lecteur d’empreintes sous l’écran (très efficace) est quant à lui trop bas. Sur la tranche inférieure sont regroupés le slot nano-SIM, l’USB-C et le haut-parleur. Classique disions-nous.

Ne soyons pas trop cruels avec ces pauvres designers, ils ne se sont pas tournés les pouces non plus. Le OnePlus 9 Pro a fait l’objet de quelques ajustements bienvenus. À commencer par une grosse cure de minceur qui n’est pas pour nous déplaire, les précédents modèles figurant parmi les plus massifs et lourds du marché. Le OnePlus 9 Pro pèse 197 g seulement pour une épaisseur réduite de 2,2 mm. Jolie prouesse.

Parmi les autres bons points, on soulignera la meilleure intégration de l’écran. Bien que toujours incurvé, sa courbure reste très minime. Elle apporte tous les avantages d’une dalle de ce type (design léché, écran plongeant) sans les inconvénients (touchers involontaires).

test oneplus 9 pro prix

© Presse-citron

De manière générale, ce OnePlus 9 Pro n’est pas transcendant. Principalement parce qu’il reste assez proche de ses prédécesseurs alors que 2021 semble être l’année de l’audace chez les concurrents.

Néanmoins, les petits ajustements apportés par les designers corrigent les principaux défauts des précédentes moutures. Le OnePlus 9 Pro devient ainsi le plus élégant et le plus confortable des modèles Pro, toutes générations confondues. Et c’est déjà pas mal.

Écran et audio

Pour jouer dans la cour des smartphones premium, le OnePlus 9 Pro se devait d’intégrer un écran de grande qualité. Le constructeur a donc opté pour une dalle dernier cri.

Baptisée Fluid Display 2.0, l’écran du OnePlus 9 Pro repose sur une dalle OLED 10-bit de 6,7’’ avec technologie LTPO (consommation d’énergie réduite de 50% selon OnePlus). Il affiche les contenus en QHD+ avec une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz adaptative et une fréquence de réponse tactile de 360 Hz.

Vous en voulez encore ? L’écran du OnePlus 9 Pro est compatible HDR10+ et MEMC, sa luminosité atteint les 1300 nits et il couvre les gammes de couleurs sRGB et DCI-P3.

Le tout s’accompagne de nombreuses optimisations logicielles. OnePlus n’est pas avare en modes d’affichages, options de protection des yeux (luminosité adaptative, mode nuit, mode lecture etc.) et autres ajustements colorimétriques.

test oneplus 9 pro ecran

© Presse-citron

L’ensemble du travail accompli par les ingénieurs permet au OnePlus 9 Pro d’obtenir la note A+ sur DisplayMate qui qualifie même la qualité d’affichage de « proche de la perfection ».

Nous ne pouvons que confirmer ces propos tant l’écran du OnePlus 9 Pro est saisissant. Il tient aisément la comparaison avec les meilleurs du marché, notamment les Galaxy S21 Ultra et Find X3 Pro. Un régal pour tout bon consommateur de contenus multimédias, mais aussi pour une utilisation quotidienne.

Soulignons que les smartphones premiums de OnePlus sont toujours équipés d’un moteur haptique très agréable. Le OnePlus 9 Pro n’échappe pas à la règle.

Audio : c’est mieux

Jusqu’à maintenant, la qualité audio des smartphones OnePlus était correcte, sans plus. Le constructeur améliore un peu sa copie sans toutefois révolutionner le genre. Le OnePlus 9 Pro dispose de deux haut-parleurs (dont un sert aussi aux conversations téléphoniques) délivrant un son stéréophonique de bonne facture. Hélas, le constructeur peine toujours à maîtriser la distorsion lorsque le volume dépasse les 80%. Encore un petit effort.

En l’absence de jack 3,5 mm, OnePlus met le paquet sur la connectivité. Compatible Bluetooth 5.2, le OnePlus 9 Pro est certifié Dolby Atmos et Qualcomm Aqstic, nouveau standard sans fil de l’américain.

Avec un casque ou des écouteurs, l’expérience audio s’améliore encore. Le son est chaud, rond, et les basses sont percutantes sans toutefois étouffer les autres fréquences. De toute façon, la qualité du son dépendra aussi et surtout du matériel que associé au smartphone. Avec un Sony 1000-XM4, nous avons trouvé ce OnePlus 9 Pro plutôt convaincant.

Performances et interface

Comme chaque année, OnePlus mise sur la puce la plus performante de Qualcomm. Le OnePlus 9 Pro embarque donc la Snapdragon 888 (1 coeur Cortex-X1 cadencé à 2,84 GHz, 3 coeurs Cortex-A78 à 2,42 GHz et 4 coeurs Cortex-A55 à 1,8 GHz) promettant un gain de performances du CPU de 25% (+35% pour le GPU) tout en réduisant la consommation d’énergie.

La plateforme de Qualcomm, gravée en 5 nm, intègre bien évidemment un modem 5G (X60). Le tout est associé à 8 ou 12 Go de RAM LPDDR5 (1,5 fois plus rapide que la LPDDR4X) et 128 ou 256 Go de stockage UFS 3.1.

Cela ne surprendra personne si nous affirmons que le OnePlus 9 Pro est un monstre de puissance. Un constat que nous faisons à chaque test de smartphone intégrant la puce Snapdragon 888.

test oneplus 9 pro performances

© Presse-citron

Nous ne rentrerons donc pas dans la guéguerre du kikalaplugrosse et nous contenterons d’une affirmation on ne peut plus claire : on peut tout faire avec le OnePlus 9 Pro (sauf le café). Des usages les plus répandus (navigation web, réseaux sociaux, vidéo, messagerie etc.) aux applications de création (retouche photo, montage vidéo etc.) en passant par le gaming, rien ne l’arrête.

Les joueurs apprécieront d’ailleurs le mode Pro Gaming permettant d’optimiser les performances et de ne pas être dérangé pendant une partie (blocage des notifications, appels et autres distractions). Le OnePlus 9 Pro est même le seul smartphone capable de faire tourner Fortnite à 90 fps.

Notons enfin que OnePlus a amélioré son système de refroidissement afin d’éviter la surchauffe en cas de sessions de jeu prolongées. La chambre à vapeur est plus large, les feuilles de graphite plus épaisses et les feuilles de cuivre plus grandes. Tout semble parfaitement fonctionner puisque nous n’avons jamais rencontré le moindre problème de chauffe durant nos quelques jours de test.

Le gros bol d’Oxygen

Nous ne nous attarderons pas non plus sur l’interface de ce OnePlus 9 Pro. Le constructeur mise toujours sur OxygenOS, ici dans une version 11 toujours aussi séduisante associée à Android 11.

Avec OxygenOS, OnePlus tient sans doute son vrai point différenciant par rapport à la concurrence. Comme Apple, le constructeur a compris que l’expérience passait aussi et surtout par la qualité du logiciel. OxygenOS brille par sa simplicité d’utilisation, son ergonomie, son minimalisme et sa fluidité. OnePlus ne multiplie pas les fonctions et se contente d’apporter des ajustements toujours utiles au quotidien.

test oneplus 9 pro interface

© Presse-citron

Mais qu’apporte donc cette version 11 ? En réalité, pas grand chose. OnePlus se contente de lancer Turbo Boost 3.0, une fonction permettant d’optimiser la RAM. L’opération se déroule en deux phases : d’abord en compressant les données dans la mémoire vive, ensuite en utilisant une mémoire virtuelle (en fait un fichier système stocké dans la mémoire Flash). Le constructeur affirme que le OnePlus 9 Pro peut ainsi garder 25% d’applications en plus ouvertes en arrière-plan. Admettons.

Toujours est-il que les habitués d’OxygenOS évolueront en terrain connu. Les autres découvriront la meilleure version d’Android disponible à l’heure actuelle. Enfin, à notre humble avis.

Autonomie et recharge

OnePlus a beau nier tout lien avec OPPO, le constructeur utilise tout de même des procédés de fabrication étrangement similaires à ceux de son compatriote.

test oneplus 9 pro autonomie

© Presse-citron

Comme le Find X3 Pro, le OnePlus 9 Pro dispose de deux batteries de 2250 mAh portant la capacité totale à 4500 mAh. Pourquoi un tel choix ? Pour éviter la surchauffe lors de la charge rapide.

Car, comme le Find X3 Pro (encore lui), le OnePlus 9 Pro s’accompagne d’un chargeur de 65W. Si OPPO emploie le terme Super VOOC 65W, OnePlus opte lui pour le Warp Charge 65T. Dans les faits, rien ne change. Le OnePlus 9 Pro peut se recharger intégralement en 35 minutes et jusqu’à 70% en 15 minutes. Des scores comparables à ceux du… Find X3 Pro (toujours lui).

Le système de charge sans fil est lui aussi calqué sur celui d’OPPO, à un détail près. Le chargeur Warp Charge 50 (équivalent de Air VOOC – non fourni) dispose de deux points d’émission de 25 W chacun, ce qui permet au OnePlus 9 Pro de se recharger deux fois plus vite. Comptez environ 50 minutes pour une charge complète contre 80 minutes pour le Find X3 Pro. Bien évidemment, la charge inversée fait partie du package.

test oneplus 9 pro recharge

© Presse-citron

Et l’autonomie dans tout cela ? Sans se classer parmi les meilleurs du marché, le OnePlus 9 Pro reste dans le haut du panier. Comptez une bonne journée d’utilisation intensive et jusqu’à un jour et demi si vous n’abusez pas des sessions de jeu ou des films/séries en streaming.

Appareil photo : Hasselblad à la rescousse

Avant même l’annonce officielle du OnePlus 9 Pro, le constructeur martelait à qui voulait l’entendre que cette année, c’était la bonne. Pour enfin proposer une qualité photo digne des références du marché, OnePlus s’est attaché les services d’Hasselblad, fabricant d’appareils photo suédois ô combien réputé par les photographes professionnels.

Les fans de la marque imaginaient sans doute un affrontement coriace entre les duos OnePlus/Hasselblad et Huawei/Leica. Il n’en sera rien. L’appareil photo du OnePlus 9 Pro n’intègre aucune optique du suédois. Rien. Nada.

test oneplus 9 pro appareil photo

© Presse-citron

Concrètement, l’expertise d’Hasselblad ne se retrouve que dans deux éléments : le traitement numérique de l’image et l’intégration d’un mode Hasselblad Pro en lieu et place du traditionnel mode Pro.

Le premier permet d’obtenir des photos plus naturelles avec une pincée d’Hasselblad que les fans de la marque reconnaîtront. Ils seront aussi ravis de retrouver un mode Pro inspiré des appareils du suédois (avec le même son lors du déclenchement).

Très complet, ce mode Hasselblad Pro permet au OnePlus 9 Pro de gagner en crédibilité auprès des amateurs de photographie. On peut donc ajuster tous les paramètres de prise de vue, de l’exposition à l’ouverture en passant par la balance des blancs etc. Un régal pour tout photographe qui se respecte.

Côté matériel, OnePlus s’appuie sur le quatuor grand-angle, ultra grand-angle, téléobjectif, monochrome. Visiblement la mutualisation des chaînes de production avec OPPO fonctionne à plein régime, le OnePlus 9 Pro intégrant exactement le même ultra grand-angle que le Find X3 Pro. Voici donc la composition complète du module photo du OnePlus 9 Pro :

  • un grand-angle de 22 mm (f/1,8) ; capteur Sony IMX789 de 48 Mpxls (1/1,43’’ ; photosite de 1,12 μm) ; stabilisation optique ; DOL-HDR ; RAW 12-bit
  • un ultra grand-angle de 14 mm (f/2,2) ; capteur Sony IMX766 de 50 Mpxls (1/1,56’’)
  • un téléobjectif (f/2,4) ; capteur de 8 Mpxls (photosite de 1 μm) ; zoom optique 3x
  • un capteur monochrome de 2 Mpxls

OnePlus met donc le paquet sur le capteur principal (capable de shooter en RAW 12-bit) et l’objectif ultra grand-angle. Le téléobjectif, lui, ne change pas par rapport au OnePlus 8 Pro. L’expertise d’Hasselblad associée à ce matériel améliore-t-elle le rendu final ? Ça dépend.

test oneplus 9 pro capteurs photo

© Presse-citron

Dans de bonnes conditions de lumière, difficile de prendre à défaut le OnePlus 9 Pro. Le piqué est excellent, la colorimétrie et les contrastes maîtrisés. L’ultra grand-angle et son optique à lentille freeform atténuent bien l’effet de distorsion pour un résultat convaincant. On notera tout de même une légère diffraction sur les zones périphériques. Rien de dramatique toutefois.

Le téléobjectif ne changeant pas, les résultats sont assez semblables à ceux obtenus avec le OnePlus 8 Pro. On mentionnera seulement une différence de colorimétrie due à la patte Hasselblad. Le zoom 3x se révèle donc convaincant, le 30x complètement inutile tant les clichés obtenus ressemblent davantage à une bouillie de pixels qu’à une photographie.

Le mode portrait est toujours mi-figue mi-raisin et les selfies identiques à ceux que l’on shootait avec le 8 Pro. Rien de plus normal, OnePlus n’a pas non plus changé cette optique de 16 Mpxls avec objectif grand-angle (f/2,4). Pour être complètement honnêtes, reconnaissons tout de même que les teintes de peau sont plus naturelles et les contrejours mieux gérés.

Jusqu’ici, le OnePlus 9 Pro s’inscrit donc dans la continuité du 8 Pro, la patte Hasselblad en plus. Hélas, c’est aussi le cas lorsqu’il s’agit d’immortaliser des scènes de nuit. Plutôt moyen, le 8 Pro souffrait d’une mauvaise gestion des sources de lumière et d’un bruit numérique trop présent.

Malgré les efforts conjoints des ingénieurs de OnePlus et Hasselblad, le 9 Pro n’est pas non plus à la hauteur de ses concurrents directs. Si le mode nuit s’améliore significativement, le bruit numérique est encore trop présent et la perte de détails flagrante. Surtout, on retrouve ces teintes jaunâtres ainsi qu’une surexposition des sources de lumière.

Résultat : les clichés manquent de finesse et les lumières ont tendance à baver. Et tous ces défauts s’amplifient avec l’ultra grand-angle pourtant identique à celui du Find X3 Pro, redoutablement efficace en basse lumière. Preuve s’il en faut que l’optimisation logicielle joue un rôle majeur en matière de photographie sur smartphone.

Vidéo

Côté vidéo, OnePlus adopte tous les standards des flagships de 2021. Au programme, tournage en 8K à 30 im/s et en 4K jusqu’à 120 im/s. Dans l’ensemble, les vidéos sont bien stabilisées et la qualité d’image est plutôt bonne. OnePlus n’atteint pas le niveau d’Apple ou Samsung mais ne démérite pas.

Le OnePlus 9 Pro peut désormais créer des timelapse en mouvement ainsi que des vidéos avec bokeh (portrait). Enfin, le focus tracking se montre assez efficace. L’ensemble est donc assez convaincant même si nous lui préférons un Galaxy S21 Ultra ou un iPhone 12 Pro Max.

Notre avis

Après quelques jours de test, difficile de donner un avis tranchant sur ce OnePlus 9 Pro, et ce pour la simple raison qu’il séduit tout autant qu’il déçoit. Parmi ses points forts, on soulignera ses excellentes performances, son magnifique écran, son système de recharge très rapide mais surtout son interface OxygenOS qui reste la référence absolue de l’univers Android.

Malgré tous ces atouts, on ne peut s’empêcher de ressentir une certaine frustration. D’abord parce que OnePlus n’a pas fait beaucoup d’efforts en matière de design. Et si les quelques ajustements effectués restent appréciables, on en attendait plus face à une concurrence bien plus audacieuse cette année.

Surtout, nous espérions que le partenariat entre OnePlus et Hasselblad porterait ses fruits. Le constructeur l’a largement mis en avant, peut-être même trop. Historiquement, OnePlus n’a jamais vraiment réussi à rivaliser avec les ténors du marché en matière de photographie. Ce n’est toujours pas le cas cette année.

Finalement, le schéma se répète inlassablement. Malgré un travail très propre on garde cette sensation désagréable que OnePlus n’arrivera jamais vraiment à rivaliser avec ses concurrents directs sur le terrain de la photo. Or, c’est sur ce point que les modèles premium se distinguent les uns des autres.

Aussi en constatant les nombreux points communs avec le Find X3 Pro, on s’imagine que dans un avenir plus ou moins proche les modèles premium de OnePlus pourraient être absorbés par OPPO. En Chine, la fusion a déjà commencé : les smartphones OnePlus embarqueront désormais ColorOS, la surcouche d’OPPO, en lieu et place de son OS maison. Un signal fort.

OnePlus 9 Pro

919€
8.3

Design

7.0/10

Ecran et audio

9.0/10

Performances et interface

9.5/10

Autonomie et recharge

9.0/10

Appareil photo

7.0/10

On aime

  • Magnifique écran
  • Performances de haut vol
  • Bonne autonomie
  • Recharge ultra-rapide (en filaire ou sans fil)
  • Prix plus abordable que la concurrence

On aime moins

  • Design quasi inchangé
  • Partenariat Hasselblad anecdotique
  • Appareil photo en retrait par rapport à la concurrence
  • Prix en hausse
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Regis

    23 mars 2021 à 18 h 30 min

    Dire que depuis le 7 rien na changer… non du coup je dirais au contraire ça a changé mais pas en mieux du tout l’esprit oneplus est mort avec le 8 justement…… ça ressemble plus à des oneplus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *