Suivez-nous

Tests

Test du OnePlus Nord : retour vers le futur

Très attendu par les fans, le OnePlus Nord est enfin officiel. Après avoir tourné sa stratégie vers le segment ultra-premium, OnePlus revient à ses origines. Proposé à partir de 399 euros, le Nord a pour mission d’aider le constructeur à retrouver le bon cap. Test.

Il y a

  

le

 
test oneplus nord
© Presse-citron

Il faut connaître l’histoire de OnePlus pour comprendre le tournant que symbolise le nouveau OnePlus Nord. En 2014, le constructeur chinois, membre du groupe BBK (realme, Oppo, Vivo), crée la surprise en lançant son premier smartphone. Alors que les prix des mobiles s’envolent, la marque démontre qu’il est possible de commercialiser un modèle aux caractéristiques premium pour un prix très abordable (270 euros à l’époque).

Bingo ! Le OnePlus One se classe parmi les meilleurs smartphones de l’année, toutes catégories confondues. Un titre que ses successeurs remporteront chaque année, jusqu’à ce que OnePlus se hisse en 2019 dans le top 4 européen (numéro 1 en Inde) des fabricants de smartphones haut de gamme.

L’histoire aurait pu être un cas d’école si OnePlus n’avait pas profité de cette bonne dynamique pour augmenter progressivement ses tarifs. En 2020, le constructeur adopte une stratégie que l’on sentait venir. Visiblement convaincu qu’il peut se frotter aux géants du secteur (Samsung, Apple, Huawei), OnePlus lance le OnePlus 8 et le OnePlus 8 Pro. Dès lors, il est impossible pour les fans de mettre la main sur un modèle de la marque sans dépenser une petite fortune. Le OnePlus 8 est proposé à partir de 699 euros, le 8 Pro atteint les 999 euros.

Si le constructeur assure que les ventes sont excellentes, les critiques pleuvent. Les inconditionnels de OnePlus déplorent cette nouvelle stratégie et réclament un modèle plus abordable à l’image de ceux qui ont fait le succès de la marque.

OnePlus a entendu les critiques et lance donc le OnePlus Nord. Proposé à partir de 399 euros en version 8/128 Go (499 euros pour le modèle 12/256 Go), le Nord a la lourde tâche de reconquérir les fans et, tant qu’il y est, de séduire un public à la recherche du meilleur rapport qualité-prix du marché. Pourquoi « Nord » ? Parce que ce produit incarne la boussole de OnePlus, celui qui lui fixe un nouveau cap. Sur le papier, tous les éléments semblent réunis pour que le OnePlus Nord connaisse un franc succès. Mais qu’en est-il au quotidien ? Réponse après plusieurs jours de test.

OnePlus Nord 128 Go au meilleur prix Prix de base : 399 €
Voir plus d'offres

Test du OnePlus Nord en vidéo

Pour ce test du OnePlus Nord, nous avons décidé de vous mettre à disposition deux avis : celui de Vincent en vidéo, et le mien dans l’article. Découvrez le test du OnePlus Nord en vidéo sur notre chaîne YouTube :

S’abonner à la chaîne

Design et écran

Chez OnePlus, l’apparence ça compte. Ceux qui connaissent les produits de la marque ont déjà pu voir le soin apporté au design. Pas question pour le constructeur de délaisser ce critère pour des raisons purement économiques. Le Nord hérite donc des lignes arrondies des modèles premiums et des mêmes matériaux de qualité. Tout de métal et de verre vêtu, le petit nouveau n’a rien à envier aux modèles les plus chers, si ce n’est peut-être une protection contre les chocs plus solide, le Nord intégrant un verre Gorilla 5 de Corning et non Gorilla 6. Un détail plus qu’acceptable dans ce segment de prix. OnePlus fait donc bien les choses et inaugure en prime un nouveau coloris (Blue Marble) assez flashy mais séduisant.

test oneplus nord taille

© Presse-citron

S’il ressemble beaucoup au OnePlus 8 (même disposition du module photo et du logo), le Nord subit une cure d’amincissement bienvenue. Ses dimensions (158,3 x 73,3 x 8,2 mm) et son poids (184 g) rendent la prise en main bien plus agréable que sur les derniers modèles haut de gamme, toutes marques confondues. Le Nord rompt ainsi avec la nouvelle tendance des formats géants et se distingue brillamment de la concurrence. Le gabarit choisi par OnePlus est, de mon point de vue, le meilleur compromis entre confort de lecture et tenue en main.

test oneplus nord design

© Presse-citron

Les autres éléments de design sont positionnés de manière assez classiques. Les touches de volume sont accessibles sur la bordure droite, à l’opposé la touche d’alimentation tient compagnie à l’Alert Slider (bouton permettant de passer du mode silencieux au mode vibreur ou sonnerie). L’USB-C, le haut-parleur et le slot double nano-SIM sont placés sur la tranche inférieure.

Finalement, le poinçon en forme de pilule est le seul élément qui pourrait chagriner certains utilisateurs. OnePlus n’a pas vraiment le choix puisqu’il doit loger deux capteurs photo à l’avant. Rassurez-vous, ce petit élément se fait vite oublier et ne suscite pas vraiment de désagrément dans l’utilisation quotidienne. Le poinçon est d’autant plus acceptable que l’intégration de la dalle est exemplaire. Bref, ce OnePlus Nord est un petit bijou qui n’a rien à envier aux smartphones premium de 2020. Enfin presque. L’absence de certification d’étanchéité en chagrinera sans doute certains.

Écran : le meilleur de sa catégorie

Inutile de tourner autour du pot, l’écran du OnePlus Nord est sans doute son plus bel atout. Le constructeur ne fait aucun sacrifice et l’équipe du même matériel que sur ses modèles haut de gamme. On retrouve donc une dalle FluidAMOLED de 6,44 pouces (format 20:9) compatible sRGB et Display P3 avec une définition Full HD+ (2400 x 1080 pixels). Vous en voulez encore ? L’écran du OnePlus Nord dispose d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz assurant plus de fluidité dans les animations, transitions et défilements. Je ne le dirai jamais assez : l’essayer c’est l’adopter.

test oneplus nord ecran

© Presse-citron

Au fil des années, les ingénieurs de OnePlus ont appris à dompter la technologie AMOLED, aussi les smartphones de la marque se hissent parmi les références sur ce point. Le Nord hérite donc de ce savoir-faire et arbore un écran parfaitement calibré. Difficile voire impossible de trouver mieux dans ce segment de prix.

Afin de répondre au mieux aux différentes attentes, Oxygen OS intègre des paramètres permettant d’ajuster l’affichage à l’envie. Trois modes sont proposés : Vif (couleurs vives saturées), Naturel (neutre) et Avancé (permet de choisir entre les profils sRGB, Display P3 ou Large gamme de couleurs AMOLED et d’ajuster la température). L’utilisateur pourra aussi basculer entre le mode 90 Hz et 60 Hz, le second présentant l’avantage de consommer moins d’énergie. J’aurais aimé trouver un mode automatique qui ajusterait le taux de rafraîchissement en fonction des contenus affichés. Mais on ne peut pas tout avoir.

test oneplus nord parametres affichage

© Presse-citron

Enfin, la dalle du OnePlus Nord est optimisée pour réduire l’émission de lumières bleues et dispose d’un mode Nuit et d’un mode Lecture pour prendre soin de vos mirettes.

Audio

Les constructeurs ont pour habitude de négliger la partie audio sur les smartphones abordables. OnePlus ne déroge pas à la règle même s’il fait preuve de bonne volonté. Avec son unique haut-parleur délivrant un son monophonique, le OnePlus Nord ne fait pas de miracle. Bien que puissant, l’ensemble manque d’équilibre : les aigus saturent à 50% du volume maximum et les basses sont presque imperceptibles. Seuls les médiums restent maitrisés, un bon point pour les amateurs de vidéos et/ou de jeu.

Il faut enfiler une paire d’écouteurs pour vivre une expérience audio agréable. Visiblement, OnePlus semble peu enclin à satisfaire les amateurs d’accessoires filaires. Si l’absence de jack 3,5 mm ne surprendra personne, l’adapteur jack/USB-C non fourni fait grincer des dents, même pour un smartphone à 399 euros. OnePlus semble assumer ces économies de bout de chandelle, ses modèles haut de gamme ne disposant pas non plus de ce fameux adaptateur.

test oneplus nord recharge

© Presse-citron

Le OnePlus Nord est en revanche bien armé pour accueillir les écouteurs et casques sans fil. Cela tombe bien, le constructeur lance les OnePlus Buds, ses premiers écouteurs true wireless. Le hasard fait bien les choses n’est-ce pas ? Compatible bluetooth 5.1, le Nord prend en charge une flopée de codecs dont l’aptX, l’aptX HD, le AAC et le LDAC qui assurent une écoute en haute définition.

À défaut de proposer un égaliseur complet, Oxygen OS intègre tout de même un Tuner audio Dirac permettant de choisir entre trois modes d’écoute (Dynamique, Film, Musique) optimisant la qualité de son de fort belle manière.

Performances et interface

À l’exception du OnePlus X lancé en 2015, OnePlus a toujours intégré la puce la plus puissante de Qualcomm. Contre toute attente, le Nord doit aussi s’en passer, le constructeur optant pour une puce Snapdragon 765G plutôt que la Snapdragon 865. Cela dit, les différences de performances entre un processeur milieu de gamme et un haut de gamme ne se ressentent plus autant qu’avant dans l’utilisation quotidienne. Le Snapdragon 765G, optimisé pour le gaming, s’impose donc comme le meilleur compromis entre les performances et le prix.

test oneplus nord performances

© Presse-citron

Pour contenir les coûts, OnePlus rogne aussi sur la RAM ( 8 ou 12 Go) et la mémoire Flash (128 ou 256 Go) troquant le LPDDR5 contre du LPDDR4X pour le premier et l’UFS3.0 contre de l’UFS 2.1 pour le second. Le tout est associé à une puce graphique Adreno 620, la 630 étant actuellement la plus performante.

Si les benchmarks sont loin d’égaler ceux obtenus par les configurations plus haut de gamme, je ne l’ai pas vraiment ressenti à l’usage. Les optimisations d’Oxygen OS rendent la navigation fluide, les animations et transitions rapides, à tel point que je n’ai pas vraiment vu de différences avec un OnePlus 8 par exemple. Le Nord n’éprouve aucune difficulté à faire tourner les applications les plus gourmandes en ressources ni à gérer le multitâche.

test oneplus nord benchmarks

© Presse-citron

Si certains modèles milieu de gamme montrent leurs limites en jeu, le Nord relève le défi haut la main. Les jeux 3D les plus en vogue tournent tous avec la configuration graphique la plus élevée. Vous pourrez donc enchaîner les kills sur Call of Duty Mobile ou multiplier les Top 1 sur Fortnite.

Oxygen OS : près de 300 nouvelles optimisations

Je l’expliquais plus haut, Oxygen OS a fait l’objet de près de 300 optimisations afin d’offrir la même expérience « Fast and Smooth » que sur les modèles premiums de la marque. Mission accomplie, le OnePlus Nord est aussi agréable à utiliser que ses frères vendus deux à trois fois plus chers.

Chez OnePlus, optimisation ne rime pas avec compromis. Le Nord embarque bien Android 10 et la version 10.5 d’Oxygen OS regroupant l’intégralité des fonctionnalités des modèles haut de gamme. On retrouve donc une interface légère et fluide assez proche d’une version pure d’Android. Le logiciel de OnePlus brille par la multitude d’options de personnalisation ainsi que ses quelques fonctionnalités pratiques (lancement rapide depuis l’écran de veille, gestes de navigation, Alert slider, etc.).

test oneplus nord interface

© Presse-citron

Avec ce nouveau modèle, le constructeur décide de faire davantage confiance à Google. Aussi le Nord embarque les applications Téléphone et Messages du géant américain en lieu et place de ses applicaitons maison autrefois pré-installées. Le volet Google News est aussi de la partie. Enfin, le constructeur promet un suivi des mises à jour majeures pendant deux ans (trois ans pour les mises à jour de sécurité).

En apportant quelques modifications en profondeur à son OS, OnePlus parvient à proposer une expérience identique sur tous ses modèles. Une bonne nouvelle dans la mesure où Oxygen OS a réussi à s’imposer comme l’une des meilleures versions d’Android (si ce n’est la meilleure) en quelques années à peine.

Autonomie et recharge

Si la puce Snapdragon 765G n’est pas aussi performante que la Snapdragon 865, elle présente l’avantage de consommer moins d’énergie. Associée à une batterie de 4115 mAh et une optimisation logicielle aux petits oignons, elle permet au OnePlus Nord d’afficher une meilleure autonomie que le OnePlus 8, plutôt moyen.

Comptez une journée et demie à deux jours d’utilisation intensive voire un peu plus si vous modérez les usages gourmands en énergie (vidéo, photo, jeu). De très bons résultats qui permettent à OnePlus de retrouver son aura d’antan. En effet, si les premiers modèles du constructeurs brillaient par leur endurance, les appareils plus récents se classaient dans la moyenne du marché. Décidément, ce Nord nous ramène à la belle époque de OnePlus.

test oneplus nord autonomie

© Presse-citron

Pour ne rien gâcher, le OnePlus Nord est livré avec un chargeur Warp Charge 30T (5V/6A) qui a fait ses preuves au fil des ans. Le constructeur tient sa promesse d’une recharge à 70% en 30 minutes (entre 65 et 75% selon les cycles), une prouesse pour un smartphone à ce tarif. Seuls les modèles d’Oppo et Realme (deux marques du même groupe que OnePlus) jouissent d’un système de recharge aussi rapide.

OnePlus aurait pu faire un sans faute s’il n’avait pas fait l’impasse sur la recharge sans fil. Est-ce si surprenant que cela ? Pas vraiment dans la mesure où le constructeur n’a pas intégré cette technologie dans son OnePlus 8 vendu 699 euros. Chez OnePlus, la recharge sans fil est réservée au modèle le plus premium, il faudra s’y faire. Pas de quoi s’offusquer non plus dans la mesure où peu de constructeurs incluent la recharge par induction sur des modèles à ce prix.

Appareil photo

Si les OnePlus 8 et 8 Pro ne manquaient pas d’atouts, ils n’étaient pas suffisamment armés pour affronter leurs concurrents directs sur le terrain de la photographie. Un constat plutôt logique dans la mesure où les acteurs bien installés sur le segment ultra-premium (Samsung, Apple, Huawei) disposent d’un savoir-faire presque ancestral tant ils culminent aux sommets depuis des années.

Avec le Nord, le constructeur s’installe sur un segment milieu de gamme certes ultra-concurrentiel mais dont les attentes en matière de photographie restent moindres. Pour mettre toutes les chances de son côté, OnePlus a donc équipé sa nouvelle star d’une configuration qu’il qualifie lui-même de « haut de gamme ». L’appareil photo du Nord est donc composé des quatre modules suivants :

  • un grand-angle : objectif de 26 mm (f/1,75) ; capteur Sony IMX586 de 48 MP (photosite de 0,8 µm) ; 6 lentilles ; PDAF, OIS et EIS
  • un ultra grand-angle (f/2,25) ; capteur de 8 MP (champ de vision de 119°) ; PDAF, OIS
  • un objectif macro (f/2,4) ; capteur de 2 MP
  • un ToF (f/2,4) ; capteur de 5 MP

D’un point de vue purement matériel, OnePlus livre donc bien un module digne d’un modèle haut de gamme… de fin 2019, le capteur principal de 48 MP étant le même que celui du OnePlus 7T utilisé aussi par le OnePlus 8.

test oneplus nord capteurs photo

© Presse-citron

Néanmoins, utiliser le même matériel ne signifie pas forcément obtenir des clichés identiques, la qualité des photos d’un smartphone dépendant grandement du traitement numérique. Or, chaque changement de processeur rime avec une réécriture complète du code. Autrement dit, OnePlus pourrait très bien se casser les dents avec le même capteur photo qu’un bon photophone.

Respirez un grand coup, les ingénieurs ont fait du bon boulot. Ainsi, le OnePlus Nord est très bon dans de bonnes conditions de lumière. Si les contrastes sont parfois un peu trop marqués et les couleurs légèrement saturées, l’ensemble reste très bon notamment grâce à un excellent piqué.

Parmi les autres atouts de ce module photo, je retiendrai l’ultra grand-angle, lui aussi très bon. Non seulement OnePlus parvient à contenir la distorsion mais il réussit à conserver un rendu global proche des clichés capturés avec le module principal.

Le mode portrait est bien évidemment de la partie. Là encore, les résultats sont satisfaisants. Néanmoins, il n’est pas rare de voir quelques mèches ici et là passer au travers du détourage. Rien de méchant d’autant que le bokeh est bien équilibré.

Finalement, le OnePlus Nord présente trois faiblesses. Deux d’entres elles sont la conséquence d’un choix matériel douteux déjà souligné dans mon test du OnePlus 8. Le constructeur a choisi d’intégrer un objectif macro en lieu et place d’un téléobjectif, arguant que ses utilisateurs le plébiscitent. Soit. En pratique, l’objectif macro n’est que rarement utilisé, en tout cas bien moins qu’un téléobjectif permettant de photographier à de longues distances.

Ici, si le zoom numérique 2x est ici très correct, impossible d’obtenir des clichés de qualité au delà de ce seuil. Cela est d’autant plus regrettable que l’objectif macro du Nord n’est pas particulièrement réussi. S’il permet bien de shooter à courte distance, la vitesse de déclenchement est trop lente pour réussir ses captures à chaque tentative.

D’ailleurs, ce déclenchement tardif se montre particulièrement ennuyeux dans des conditions de basse lumière, dernier point faible de ce Nord. De nuit, il ne fait pas le poids face à un Oppo Find X2 Lite (test à venir) et ce malgré un mode nuit efficace. Dans les faits, ces faiblesses se traduisent par des photographies détériorées par le bruit, des contrastes trop prononcés et des teintes jaunes prédominantes. Rien de catastrophique mais j’en attendais un peu plus au regard des promesses de OnePlus.

À l’avant, OnePlus mise sur un double module photo composé d’un capteur Sony IMX616 de 32 MP (photosite de 0,8 µm) avec objectif grand-angle (f/2,45) et d’un capteur de 8 mégapixels avec objectif ultra grand-angle (f/2,5 ; champ de vision de 105°). Ce combo permet au Nord de se distinguer par sa polyvalence. On peut en effet capturer des selfies, groufies et autres autoportraits. Tous les modes de prises de vue sont satisfaisants, aussi vous pourrez flatter votre égo sans crainte.

Enfin, le Nord distance tous ses concurrents sur le terrain de la vidéo. Capable de filmer en 4K à 30 im/s à l’arrière et en 4K à 60 im/s à l’avant (sans stabilisation), il se distingue par sa très bonne stabilisation et une qualité d’image assez bluffante dans cette tranche de prix. Un mode Ciné permettant de filmer au format 21:9 (comme au cinéma) complète l’ensemble et promet de stimuler votre créativité. Bien plus qu’un simple outil pour enregistrer quelques stories, le OnePlus Nord s’impose définitivement comme une petite caméra d’appoint efficace.

Mon avis

Quel plaisir de retrouver OnePlus dans un costume taillé sur-mesure. Après avoir eu les yeux plus gros que le ventre, le constructeur revient à la raison. Ce changement de cap vers le Nord est une réussite complète. Si le nouveau smartphone de OnePlus n’est pas sans défauts (qualité audio moyenne, pas de certification d’étanchéité, pas de recharge sans fil, photos de nuit perfectibles) il permet à la marque de renouer avec les valeurs qui l’ont mené jusqu’ici. Ainsi, le Nord s’impose comme un smartphone élégant, performant et endurant qui se distingue aussi par son sublime écran et ses talents en photographie. Le tout pour 399 euros, soit le meilleur rapport qualité-prix du marché à l’heure actuelle. C’est cela l’ADN OnePlus. On en redemande.

OnePlus Nord

399€
8.9

Design et écran

9.5/10

Performances

8.5/10

Interface

9.5/10

Autonomie et recharge

9.0/10

Appareil photo

8.0/10

On aime

  • Design élégant et écran sublime
  • Bonne autonomie et recharge très rapide
  • Oxygen OS toujours aussi plaisant
  • Bon appareil photo
  • Excellent rapport qualité-prix

On aime moins

  • Pas de certification d'étanchéité
  • Pas de recharge sans fil
  • Photos de nuit à revoir
  • Son du haut-parleur moyen
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *