Suivez-nous

Mobile

Test du Realme X3 SuperZoom : est-il vraiment aussi Super ?

Après un X50 Pro aux allures de flagship killer et un 6 Pro à l’excellent rapport qualité-prix, Realme revient avec le X3 SuperZoom. Avec ce modèle, le constructeur vise un public jeune à la recherche d’un photophone polyvalent. Découvrez mon test complet.

Il y a

  

le

 
test realme x3 superzoom
© Presse-citron

Depuis le début de l’année, difficile de passer à côté de Realme. Fraîchement débarquée en France, la nouvelle marque du groupe BBK (OnePlus, Oppo, Vivo) se positionne comme un « popularisateur des tendances technologiques ». Comprenez que Realme souhaite proposer les nouveaux standards à des prix défiant toute concurrence.

Pour le moment, sa stratégie fonctionne plutôt bien. Le X50 Pro a su s’imposer comme le flagship killer de début 2020 et le 6 Pro figure parmi les meilleurs rapports qualité-prix du moment.

Avec le X3 SuperZoom, le constructeur cible un public jeune intéressé par la photographie sur smartphone. Realme met les petits plats dans les grands et l’équipe d’un quadruple module photo qui se distingue par la présence d’un objectif périscopique. Disponible jusqu’à maintenant sur des smartphones très haut de gamme, cette technologie permet de shooter à moyenne et longue distance.

Le X3 SuperZoom sera disponible dès le 22 juin en blanc arctique et bleu glacier. En France il ne sera proposé qu’en version 12 Go / 256 Go au prix de 499,90 euros chez Fnac/Darty, LDLC, Rue du Commerce et Cdiscount. À ce prix, le jeu en vaut-il la chandelle ? J’ai testé le Realme X3 SuperZoom pendant plusieurs semaines.

Design et écran

Un bijou. Un gros bijou, mais un bijou quand même. Le X3 SuperZoom m’a conquis dès l’ouverture de la boîte. Sa robe en verre blanc nacré (à première vue banale) se distingue par son aspect à la fois mat et tout en reflets. Si le module photo est positionné de manière assez classique (à la verticale dans le coin supérieur gauche) le petit liseré orange entourant l’objectif périscopique (carré) fait son effet. Le constructeur aurait pu se passer de l’imposante mention « Realme » (sa marque de fabrique) ce qui aurait apporté une touche de minimalisme.

test realme x3 superzoom design

© Presse-citron

À l’avant, l’intégration de l’écran de 6,6 pouces aurait aussi mérité un peu plus d’attention. Si la dalle recouvre 90,5% de la face avant, le menton reste marqué. Dans le coin supérieur gauche, le poinçon en forme de pilule accueille un double capteur. S’il ne dérange pas particulièrement dans l’utilisation quotidienne, il camoufle sur certains jeux quelques éléments graphiques, notamment des menus.

test realme x3 superzoom ecran

© Presse-citron

Pour le reste, Realme ne révolutionne pas le genre. L’USB-C, un haut-parleur et le tiroir double-SIM sont regroupés sur la bordure inférieure. À droite, le bouton d’alimentation renferme un lecteur d’empreintes digitales. À l’opposé, les touches de volume tombent parfaitement sous le doigt, que l’on soit gaucher ou droitier.

Enfin, Realme assure que le X3 SuperZoom est recouvert de « trois couches résistantes à l’eau », mais n’a pas pris la peine de le faire certifier.

S’il est imposant (163,8 x 75,8 x 8,9 mm) et lourd (202 g), le X3 SuperZoom reste un smartphone séduisant et agréable à utiliser. Realme nous prouvait avec le X50 Pro et le 6 Pro qu’il savait faire de jolis smartphones. Dans ce test du X3 SuperZoom, la marque confirme.

Écran : du LCD, mais en 120 Hz

Realme fait le choix de la fluidité sur celui de la qualité d’affichage. Le constructeur opte pour une dalle LCD et non OLED, mais avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Pourquoi pas de l’OLED en 120 Hz ? Pour des questions de coût, bien évidemment.

test realme x3 superzoom ecran lcd

© Presse-citron

La dalle de 6,6 pouces (protégée par une couche de verre Gorilla 5 de Corning) affiche les contenus en Full HD+ (2400 x 1080 pixels) – soit une résolution de 399 pixels par pouce – et saura donc satisfaire les amateurs de multimédia. Cela est d’autant plus vrai que Realme a soigné l’affichage. Les couleurs flattent la rétine, les contrastes sont marqués et l’écran est très lumineux. En ajustant les différents paramètres disponibles (il y en a beaucoup) on peut presque obtenir un résultat comparable à une dalle OLED.

test realme x3 superzoom poincon

© Presse-citron

Realme propose également de choisir entre un taux de rafraîchissement de 60 ou 120 Hz. Je recommande le mode automatique qui adapte la fréquence en fonction de l’utilisation. Je ne reviendrai pas sur les bienfaits du 120 Hz (déjà abordés en long, en large et en travers dans mes derniers tests) et me contenterai de rappeler que l’essayer c’est l’adopter.

En résumé, l’absence de technologie OLED ne porte pas préjudice à ce X3 SuperZoom lors de mon test, et le smartphone est décidément très séduisant.

Performances et interface

Plutôt que d’opter pour un processeur milieu de gamme de dernière génération, Realme mise sur le Snapdragon 855+ de Qualcomm, gravé en 7 nm et cadencé à 2,96 GHz. Un choix judicieux dans la mesure où une puce 5G n’est pas indispensable à l’heure actuelle et où les bonnes performances du S855+ ne sont plus à démontrer. Le constructeur l’accompagne en prime d’une puce graphique Adreno 640, d’un système de refroidissement liquide, de 12 Go de RAM LPDDR4x et de 256 Go de mémoire Flash UFS3.0 + Turbo Write (améliore la vitesse de transfert de fichiers) + HPB (empêche la baisse des performances dans le temps).

test realme x3 superzoom benchmarks

© Presse-citron

Sans surprise, cet arsenal fournit suffisamment de puissance pour supporter tout type d’utilisation. Le X3 SuperZoom se montre particulièrement véloce dans mes tests et bascule aisément d’une application à une autre. Les amateurs de retouche photo, de petits montages vidéo ou encore de jeu y trouveront également leur compte. Mention spéciale au système de refroidissement particulièrement efficace : je n’ai jamais ressenti la moindre hausse de température même après plusieurs sessions de jeux exigeants en ressources.

Realme UI : toujours aussi agréable

Comme les derniers produits du constructeur le X3 SuperZoom embarque Android 10 surplombé de Realme UI. Bien que jeune, l’interface de Realme brille par sa grande maturité. Et pour cause, Realme UI reprend la quasi totalité des caractéristiques de Colors OS, le logiciel développé par Oppo, porte-étendard du groupe BBK.

test realme x3 superzoom logiciel

© Presse-citron

Si vous avez lu mon test de l’Oppo Find X2 Pro, vous savez tout le bien que je pense de Color OS et donc, par ricochet, de Realme UI. La fluidité, la rapidité et l’élégance de la charte graphique en font l’une des versions d’Android les plus séduisantes. En prime, le logiciel regorge de fonctions de personnalisation et de paramètres d’ajustements (audio, affichage, etc.) accessibles en un tour de main.

Enfin, Realme propose deux systèmes de sécurité biométrique : le lecteur d’empreintes particulièrement rapide (Realme annonce un temps de réponse de 0,3 s) et la reconnaissance faciale (2D).

Autonomie et recharge

Avec sa batterie de 4200 mAh, le X3 SuperZoom vous accompagnera une journée et demie sans sourciller pour une utilisation polyvalente. Si vous jouez ou sollicitez l’appareil photo souvent, attendez-vous à passer par la case recharge tous les soirs, ce qui s’est confirmé lors de ce test.

test realme x3 superzoom autonomie

© Presse-citron

Le X3 SuperZoom n’a donc rien d’un marathonien, mais figure tout de même dans le haut du panier. Realme intègre en prime Dart Charge 4.0 (30W), son système de recharge ultra rapide. Le constructeur promet une charge complète en 55 minutes et 70% d’énergie en plus en 30 minutes. Contrat parfaitement rempli durant mes quelques semaines de test du Realme X3 SuperZoom.

test realme x3 superzoom recharge

© Presse-citron

Comme les autres marques du groupes BBK, Realme n’équipe pas son smartphone de la recharge sans fil estimant que cette méthode encore trop lente ne répond pas aux besoins des utilisateurs. Mouais…

Appareil photo

Le communiqué de presse de Realme est clair comme de l’eau de roche : le X3 SuperZoom est « un smartphone de milieu de gamme » qui permet « à un plus grand nombre de jeunes de profiter d’une technologie de pointe ». Pour cela, le constructeur l’équipe d’un quadruple module photo avancé composé de :

  • un grand-angle : 26 mm (f/1,8) ; champ de vision 78,6° ; capteur Samsung GW1 de 64 mpxls (1/1,72’’ ; photosite de 0,8 µm) ; PDAF
  • un objectif périscopique 16-124 mm (f/3,4) ; capteur de 8 mpxls ; PDAF ; stabilisation OIS ; zoom optique 5x
  • un ultra grand-angle : 16 mm (f/2,3) ; champ de vision 129° ; capteur de 8 mpxls (1/4’’ ; photosite de 1,12 µm)
  • un objectif macro (f/2,4) : capteur de 2 mpxls
test realme x3 superzoom appareil photo

© Presse-citron

Cet arsenal photographique permet au X3 SuperZoom de briller par sa grande polyvalence. Lors de ce test du Realme X3 SuperZoom, et dans de bonnes conditions de lumière, les clichés se distinguent par leur très bon piqué, des couleurs justes et de bons contrastes. Le mode portrait est efficace (détourage propre, bokeh naturel) et l’objectif macro plutôt correct. L’ultra grand-angle, lui, est sans doute le moins bon des quatre capteurs : si Realme parvient à contenir la distorsion, la perte de détails saute aux yeux et le bruit est bien trop présent.

Portrait

Jusque-là, le X3 SuperZoom ne se distingue pas particulièrement de ses concurrents. Comme son nom l’indique, son principal atout réside dans sa capacité à shooter à moyenne et longue distance (jusqu’à 100 mètres annonce la marque).

Grâce à son objectif périscopique (technologie inaugurée par Huawei avec le P30 Pro), le X3 SuperZoom peut capturer des photos avec un zoom optique 5x sans perte. Dans les faits, les résultats se révèlent convaincants (bon piqué, niveau de contraste et colorimétrie) même s’ils n’atteignent pas le niveau d’un Oppo Find X2 Pro. N’oublions pas que le X3 SuperZoom coûte deux fois moins cher.

Realme annonce également un zoom hybride 10x, lui aussi très correct, ainsi qu’un zoom numérique 60x qui fait plus office d’argument marketing qu’autre chose tant les clichés manquent de détails. Je tirais les mêmes conclusions sur ce type de zoom dans mes tests de l’Oppo Find X2 Pro et du Huawei P40 Pro. Shooter de belles photos aussi loin avec des optiques de smartphone si petites relève encore de l’impossible aujourd’hui.

De nuit, le X3 SuperZoom ne se distingue par vraiment de la concurrence. Les clichés restent moyens, mais le mode nuit se montre efficace. Toutefois, il reste difficile d’exploiter les photos. Pour améliorer l’expérience, Realme propose quelques fonctionnalités prometteuses comme Super Nightscape 4.0. Pour le coup, ce mode améliore grandement les photos de paysage prises de nuit. Mieux, il permet de distinguer des éléments que l’on ne perçoit pas à l’œil nu. En revanche, le mode étoilé (promettant de capturer les astres) était indisponible sur mon X3 SuperZoom de test. Une mise à jour corrigera sans doute ce point.

À l’avant, Realme opte pour un double capteur photo composé d’un Sony IMX 616 de 32 mégapixels (champ de vision 80,4°) et d’un ultra grand-angle (105°) avec capteur de 8 mégapixels. Sans grande surprise, les selfies sont particulièrement réussis. Si les autoportraits sont eux aussi convaincants, l’ultra grand-angle est encore une fois très moyen. Le bruit dégrade les clichés et la différence de contraste est notable.

Selfies

Côté vidéo, le X3 SuperZoom peut filmer jusqu’en 4K à 60 im/s. Néanmoins, pour exploiter l’ultra grand-angle vous devrez vous contenter de Full HD à 30 im/s.

Mon avis

Après ce test, le Realme X3 SuperZoom tient-il ses promesses ? Globalement oui. Très élégant, il se distingue par son écran LCD 120 Hz très réussi, de bonnes performances, un système de recharge ultra rapide et un appareil photo polyvalent. Enfin, Realme UI s’impose comme l’une des interfaces Android les plus agréables à utiliser.

Néanmoins, le dernier smartphone de Realme n’est pas sans défauts. Son autonomie est moyenne, il ne dispose pas de charge sans fil et n’embarque pas de certification d’étanchéité. Aussi, la qualité photo varie grandement d’un capteur à l’autre ce qui peut parfois se révéler déroutant. Je pense par exemple à l’ultra grand-angle qui aurait mérité un peu plus de soin.

Malgré tout, il serait difficile de ne pas recommander ce X3 SuperZoom vendu 499 euros avec 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Realme souhaitait rendre accessibles aux plus jeunes les meilleures technologies photo du moment. En ce sens, le pari est réussi.

Realme X3 SuperZoom

499.90 €
8.6

Design

8.0/10

Ecran

9.0/10

Performances et interface

9.0/10

Autonomie et recharge

9.0/10

Appareil photo

8.0/10

On aime

  • Design soigné...
  • Ecran LCD 120 Hz réussi
  • Bonnes performances, autonomie et recharge rapide
  • Appareil photo polyvalent
  • Excellent rapport qualité-prix

On aime moins

  • ... mais finitions à revoir
  • Pas de charge sans fil
  • Pas de certification d'étanchéité
  • Ultra grand-angle très moyen
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *