Suivez-nous

Smartphones

Test Samsung Galaxy Note 20 Ultra : vraiment premium ?

Après plus de trois semaines de test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra. Vaut-il ses 1 309€ ? Est-il une réelle amélioration du Note 10+ ? Découvrez notre avis sur le nouveau flagship coréen.

Il y a

  

le

 
Test Samsung Galaxy Note 20 Ultra
© Presse-citron

Comme à chaque fin d’été, Samsung revient avec le nouveau flagship de sa gamme Note, baptisé cette année Samsung Galaxy Note 20 Ultra. Sorti à côté d’un modèle bien moins intéressant (le test du Note 20 arrive après celui-là), il reprend la plupart des forces d’un S20 Ultra qui m’avait beaucoup plu, mais garde aussi certains de ses défauts.

Longtemps reconnu comme le smartphone idéal pour la productivité avec son stylet, Samsung y ajoute un placement opposé, avec une vraie orientation vers le gaming, et l’intégration de Microsoft xCloud. Point sensible, le tarif est en très forte hausse vis-à-vis de son prédédeceseur, le Note 10+, en passant de 1109€ à 1309€.

On est donc en droit de s’attendre à un smartphone parfait sur la plupart des aspects, et si Samsung réussit à remplir le contrat sur certains points, ce n’est pas le cas pour d’autres. Que vaut ce nouveau modèle ? Découvrez mon avis, après 3 semaines d’utilisation du Samsung Galaxy Note 20 Ultra.

Test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra et avis en vidéo

Ce test du Note 20 Ultra a droit à ses vidéos Take it/Leave it. Ce n’est donc pas une, mais deux vidéos que je vous propose pour le Note 20 Ultra, l’une se concentrant sur ses forces, l’autre sur ses faiblesses. Si le concept vous plaît, n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne, et partager votre avis sur ce Note 20 Ultra dans les commentaires. Pour le test complet du Note 20 Ultra, c’est sous les vidéos.

S’abonner à la chaîne

Design & Hardware

Samsung était très attendu pour les caractéristiques techniques de son Note 20 Ultra. Comme pour les S20, la firme a une nouvelle fois choisi un SoC maison, le Exynos 990 pour le marché européen. Couplé à ses 12 Go de RAM, il est impossible à prendre à défaut. Cependant, la puce Exynos est moins puissante que celle choisie sur la version US (Snapdragon 865+), et le Note 20 Ultra est moins rapide que le OnePlus 8 Pro, qui tourne (seulement) grâce à 8 Go de RAM et un Snapdragon 865.

Au quotidien vous ne sentirez aucune différence, ces processeurs étant tout de même puissants. Les jeux énergivores sont fluides, et la navigation ne souffre d’aucun ralentissement. C’est surtout l’autonomie qui paye le choix de la puce, et le Note 20 Ultra a eu tendance à légèrement chauffer dans certaines situations.

Pour le smartphone (non pliant) le plus cher de la gamme actuelle, Samsung propose 256 Go de stockage extensibles grâce au slot microSD. Ce slot peut aussi servir à accueillir une seconde NanoSIM, et le Note 20 Ultra est compatible avec les offres eSIM. Pour compléter sur le réseau, il est compatible 5G, WiFi 6 et Bluetooth 5.

Au niveau audio, il n’embarque pas de port jack, le double haut-parleur est excellent et des écouteurs signés AKG sont livrés dans la boîte de ce Note 20 Ultra. Mais l’atout maître du Note 20 Ultra, c’est son écran.

Écran Samsung Galaxy Note 20 Ultra

L’écran (géant) du Note 20 Ultra

Cette gigantesque dalle AMOLED de 6,9 pouces est ce qui se fait de mieux sur le marché à l’heure actuelle. Les couleurs sont très fidèles, et vous pouvez les ajuster dans les réglages. L’incurvé donne une sensation encore plus premium au Note 20 Ultra, et le taux de rafraîchissement de 120 Hz est présent. Alors que la dalle supporte le QHD+, vous nous pourrez pas le coupler avec le 120 Hz. C’est une limitation logicielle de Samsung pour économiser l’autonomie, mais dommage de ne pas laisser le choix. Vous avez donc le choix entre FHD+ / 120 Hz et QHD+ / 60 Hz.

Sur cette dalle, Samsung propose pour la première fois un taux de rafraîchissement adaptatif. C’est le logiciel qui va donc switcher de lui-même entre les taux de rafraîchissement, selon votre utilisation. Vous naviguez dans les menus, le 120 Hz est activé, vous lisez un article en noir et blanc, il peut tomber à 11 Hz. Vous regardez un film, il change, etc. Là aussi cela permet des économies de batterie. Mention très bien pour la luminosité, le Note 20 Ultra est lisible même en plein soleil.

Si vous aimez les smartphones massifs, ce Note 20 Ultra va vous régaler. Il est aussi très lourd (plus de 200 grammes), et Samsung a pris le soin d’appliquer une texture brossée à la face arrière. D’un part c’est très agréable au toucher, de l’autre ça empêche les traces de doigts, c’est un bon point. Le S Pen change de place (et de couleur), en passant sur le côté gauche, et bénéficiant de la même teinte que le Note 20 Ultra, ce qui n’était pas le cas sur les Note 10. La couleur bronze, que j’ai reçue en prêt pour ce test du Galaxy Note 20 Ultra, est très réussie, et renforce la sensation haut de gamme.

Incurvé Note 20 Ultra

L’incurvé affine (un peu) le smartphone © Presse-citron.net

Je ne suis pas fan du bloc de modules photo à l’arrière. Si visuellement il peut sembler premium, il est dans les faits beaucoup trop épais. Il ajoute une sensation d’épaisseur au Note 20 Ultra, et vous ne pouvez pas utiliser le stylet en posant votre smartphone sur une table, à cause de ce bloc trop déséquilibrant.

Pour conclure cette partie design et hardware, Samsung propose un Note 20 Ultra très convaincant. Le vrai hic, c’est cette puce Exynos, qui rend le Note 20 Ultra moins intéressant que la version US.

OneUI et S Pen, une combinaison réussie

Si vous êtes un habitué de Presse-citron, plus besoin de vous présenter OneUI. La surcouche de Samsung est l’une des plus agréables sous Android, et elle propose un bel équilibre entre simplicité et possibilité de customisations. Il est aussi avant tout pensé pour les grands écrans et, même si ce Note 20 Ultra est massif, il est très simple de naviguer à une seule main.

Ce qui est intéressant ce sont les nouveautés du S Pen. Cette nouvelle version est déjà bien plus réactive, et la latence est bien inférieure à ce que j’avais constaté sur le Note 10+. La sensation d’écriture est bien là, et je retrouve la réactivité que j’aime sur mon iPad Pro. Les « Air Actions », ces mouvements que vous pouvez coupler avec des actions, sont de simples gimmicks marketing. À part pour la prise de photo, et la présentation de slides, je n’y vois pas d’intérêts.

SPen

Latence du S Pen divisée par 4 © Presse-citron

Ma plus grande surprise logicielle a été la nouvelle version de Samsung Notes. Dans mon travail, je reçois régulièrement des PDF à compléter et/ou signer. C’est à chaque fois compliqué d’avoir la bonne application sur le bon appareil. Pendant mon test du Note 20 Ultra, j’ai eu le plaisir de recevoir des mails, ouvrir le PDF avec Samsung Notes, et utiliser le stylet pour le reste. Ce genre de petits ajouts peut faire gagner beaucoup de temps au quotidien.

Photo : un S20 Ultra à une légère exception

Très peu de surprise sur ce Note 20 Ultra pour la partie photo, et ça s’est confirmé pendant mon test. À l’arrière on retrouve trois modules, avec un capteur principal de 108 Mpx, un ultra grand-angle de 12 Mpx et un zoom optique X5 de 12 Mpx. La nouveauté c’est l’arrivée d’un focus laser, qui s’avère très performant comme vous pouvez le voir dans les vidéos.

Samsung fait du Samsung, avec des photos qui proposent des couleurs très vives, qui sont agréables à voir, mais peuvent déplaire aux puristes. Le capteur principal de 108 Mpx fait d’excellents clichés. Par défaut les photos sont de 12 Mpx et utilisent le pixel binning. Cette technique permet de mieux capter la lumière et, sur ce capteur, le Galaxy Note 20 Ultra est un vrai pas en avant par rapport aux Note 10. Les clichés en 108 Mpx sont très bien définis, mais j’ai fait le choix de rester dans le mode 12 Mpx, la différence ne sautant pas aux yeux dans l’utilisation que j’en ai, j’ai préféré gagner en stockage, les clichés 108 Mpx étant très volumineux (comptez 30 Mo par photo environ).

Capteur photo Note 20 Ultra

Le bloc photo © Presse-citron.net

Le capteur grand-angle est aussi excellent, même si la distorsion est présente. Le zoom quant à lui est impressionnant en X5, fonctionne bien en X10 et devient gadget après le X30. C’est une vraie déception que Samsung n’ait pas intégré le zoom x100 (les capteurs sont différents) présent sur le S20 Ultra, mais la gamme S étant dédiée à la photo, la marque veut certainement lui conserver des points différenciants avec ce Note 20 Ultra. Le mode portrait et le capteur avant sont aussi excellents.

Ultra grand-angle

Ultra grand-angle

Capteur principal

Capteur principal

Zoom x5

Zoom x5

Zoom x50

Zoom x50

Le mode nuit est aussi excellent sur le capteur principal, moins sur l’ultra grand-angle. Pendant mes vacances j’avais à disposition ce Note 20 Ultra et le Pixel 4a. Après avoir testé le mode Astrophotographie du Pixel 4a, difficile de ne pas penser qu’on peut attendre mieux du mode nuit sur le Note 20 Ultra, surtout à ce prix là.

Le mode Nuit

Le mode nuit © Presse-citron

Comme sur le S20 Ultra, ce test du Note 20 Ultra pendant plusieurs semaines m’a confirmé tout le bien que je pensais de la partie vidéo chez Samsung. Si le Note 20 Ultra peut filmer en 8K, j’ai utilisé la 4K au quotidien, mais aussi le ralenti et le super ralenti. Sur tous ces points il s’en sort parfaitement bien, et je n’ai pas eu besoin une seule fois de sortir mon A7 III pour prendre des vidéos de vacances.

Pour résumer la partie photo de ce test du Samsung Galaxy Note 20 Ultra, il est l’un des meilleurs du marché, sans en être le roi.

Autonomie du Note 20 Ultra : la douche froide

On arrive sur LE gros point noir de ce test. D’un flagship, j’attends des performances, une expérience solide au niveau logiciel, et de très belles photos. Pour ces trois points, le Note 20 Ultra s’en sort parfaitement. Mais j’attends aussi une autonomie à la hauteur, et ces quelques semaines ont été particulièrement décevantes.

Si mon temps d’écran s’est amélioré au fil des jours, je n’ai jamais tenu plus loin que 21h dans une utilisation classique avec ce Note 20 Ultra. C’est tout simplement l’un des pires smartphones que j’ai eu dans les mains au niveau autonomie dans cette tranche de prix. Ma dernière déception sur ce point, c’était le Pixel 4. Si vous avez une utilisation très peu intensive, il passera la journée, ce qui a déjà été mon cas.

Galaxy Note 20

© Presse-citron

Cette petite autonomie s’explique, selon moi, sur deux choix de Samsung. Le premier, c’est la puce Exynos, qui est moins optimisée que celle de Qualcomm, comme s’était le cas sur le S20 Ultra. La seconde, c’est la taille de la batterie, 4 500 mAh vs 5 000 mAh pour le S20 Ultra. La présence du S Pen doit entraîner une baisse de place.

Quand un smartphone est léger en autonomie, ça peut être compensé par une charge très rapide. Si le Note 20 Ultra est théoriquement compatible avec la charge 45W, c’est un chargeur de 25W qui est fourni dans la boîte. Très léger pour un smartphone vendu, je le rappelle, 1 309€.

Il est bien évidemment compatible charge sans-fil et charge inversée, mais l’autonomie reste un point faible du Note 20 Ultra.

Mon avis sur le Samsung Galaxy Note 20 Ultra

Ce test du Note 20 Ultra est assez frustrant. À l’utilisation, c’est un smartphone superbe. Son écran, le S Pen et OneUI rendent l’expérience excellente au quotidien, la partie photo/vidéo est excellente, mais l’autonomie un vrai frein. Le prix en est aussi un, et, si le stylet n’est pas indispensable pour vous, je vous conseille largement de vous tourner vers un S20+ ou un S20 Ultra qui sont désormais moins chers qu’à leur sortie.

Difficile aussi de trouver des points qui justifient l’écart de prix colossal entre ce Samsung Galaxy Note 20 Ultra, un OnePlus 8 Pro ou un Oppo Find X2 Pro notamment. On connaît la tendance de Samsung à faire rapidement chuter les prix sur ses modèles, et certaines promotions peuvent vite arriver pour faire baisser le prix du Note 20 Ultra. S’il vous intéresse, soyez patients.

Si vous venez d’un Note précédent, il n’y a pas mieux sur ce segment que le Note 20 Ultra. Par rapport à mon test des Note 10 et Note 10+ il y a un an, le Note 20 Ultra est largement meilleur sur chaque point (design, specs, photo, stylet), à l’exception de l’autonomie.

Samsung Galaxy Note20 Ultra

1309 €
7.9

Design

8.5/10

Performances

9.0/10

Photo

9.0/10

Autonomie

6.0/10

Rapport qualité-prix

7.0/10

On aime

  • La qualité de l'écran
  • Le stylet qui s'améliore
  • OneUI
  • La photo

On aime moins

  • Le bloc photo trop épais
  • Exynos vs Snapdragon
  • Une autonomie insuffisante
  • Le prix
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *