Suivez-nous

Réseaux sociaux

TikTok sera bloqué aux USA dès dimanche, la Chine prépare des représailles

Finalement, TikTok et WeChat seront bloqués aux États-Unis. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur dimanche. De son côté, la Chine pourrait également sanctionner des entreprises américaines en représailles.

Il y a

  

le

 

Par

TikTok
© Presse-citron.net

Il y a quelques mois, le gouvernement américain avait annoncé son intention de bannir les applications chinoises TikTok et WeChat des États-Unis, évoquant les risques que ces apps pourraient représenter pour la sécurité nationale. Pour éviter ce bannissement, ByteDance, la société qui propose l’application TikTok, avait cependant la possibilité de céder une partie des activités du réseau social à une entreprise américaine.

Et parmi celles qui souhaitaient racheter TikTok, il y a Microsoft, qui avait déjà annoncé être entré en négociation avec ByteDance en vue de faire l’acquisition de TikTok, dont les activités du réseau social aux États-Unis. Oracle aurait également été intéressé. Mais finalement, aucune acquisition n’a été annoncée et dans un communiqué publié cette semaine, le département américain du commerce annonce le bannissement de TikTok aux États-Unis, à partir du 20 septembre.

« En réponse aux ordres exécutifs du président Trump signés le 6 août 2020, le ministère du Commerce (Commerce) a annoncé aujourd’hui des interdictions sur les transactions relatives aux applications mobiles (applications) WeChat et TikTok pour protéger la sécurité nationale des États-Unis », peut-on lire dans ce communiqué.

« Le Parti communiste chinois (PCC) a démontré les moyens et les motifs d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis. Les interdictions annoncées aujourd’hui, lorsqu’elles sont combinées, protègent les utilisateurs aux États-Unis en supprimant l’accès à ces applications et en réduisant considérablement leur fonctionnalité », lit-on également.

ByteDance a toujours nié les accusations dont il fait l’objet. Mais dans son communiqué, le département du commerce assure que ces applications collectent des quantités importantes de données sur les utilisateurs alors que leurs éditeurs seraient des participants actifs « à la fusion civilo-militaire de la Chine et est soumis à une coopération obligatoire avec les services de renseignement du PCC. » À partir du 20 septembre, il sera interdit de distribuer les applications de WeChat et TikTok sur les boutiques d’apps aux États-Unis.

La Chine a déjà réagi et pourrait également sanctionner des acteurs américains

La réaction de Pékin ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué relayé par The Guardian, l’équivalent du Département du commerce en Chine déclare : « La Chine exhorte les États-Unis à abandonner l’intimidation, à cesser (ses) actions fautives et à maintenir sérieusement des règles et un ordre internationaux justes et transparents. Si les États-Unis insistent pour suivre leur propre chemin, la Chine prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises. »

Il semblerait d’ailleurs que l’Empire du Milieu s’apprête à riposter. Ce weekend, nous apprenons également que Pékin a créé une liste d’entités qui seront sanctionnées par la Chine. Celle-ci va inclure des noms d’entreprises sanctionnées qui feront l’objet de restrictions sur le commerce, les investissements, ainsi que sur les visas des employés. D’après les explications d’un article de Bloomberg, cette liste devrait viser des entreprises qui menacent ou qui peuvent menacer la souveraineté de la Chine, la sécurité nationale ainsi que ses intérêts commerciaux.

Pour le moment, on ne sait pas quelles entreprises seront incluses dans cette liste et Pékin n’évoque pas spécifiquement les entreprises américaines. Cependant, cette nouvelle liste est vue par la presse comme un outil que la Chine pourrait utiliser afin d’élaborer des représailles aux sanctions imposées par les USA contre les entreprises chinoises.

Sinon, on notera que de nombreux acteurs du numérique sont déjà prêts à combler le vide qui sera laissé par TikTok aux États-Unis. Facebook propose déjà un format similaire à celui qui a été popularisé par TikTok (des vidéos courtes, avec de la musique, et qui défilent verticalement) sur son application Instagram. YouTube vient également de dévoiler un concurrent de TikTok sur son application. Mais pour le moment, celui-ci est testé en beta en Inde (où TikTok a aussi été banni à cause des tensions entre la Chine et l’Inde).

Tik Tok
Par : TikTok Pte. Ltd.
4.6 / 5
7,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests