Connect with us
Red top

Applications

Tinder lance une formule payante, avec un prix variant en fonction de l’âge de l’utilisateur

La rencontre premium, à la tête du client.

Il y a

le

Tinder Plus

Tinder a fait pas mal de chemin depuis ses premiers pas, en 2012. Ce qui n’était à l’époque qu’une simple application mobile est devenu une véritable institution, et même un phénomène de société à part entière.

Désormais, les concepteurs de l’application souhaitent aller plus loin et ils viennent ainsi de lever le voile sur une version premium de leur outil, sobrement baptisée Tinder Plus.

La technique magique (et si pratique) du CTRL+Z adaptée à Tinder

Si le concept ne change pas d’un poil, les personnes souscrivant à l’abonnement mis en place auront accès à des fonctions supplémentaires. Ils auront notamment la possibilité de changer d’avis après avoir « jugé » un utilisateur.

Grâce à ce système, ils pourront revenir sur un profil écarté par inadvertance et contacter la personne associée dans la foulée. Vous connaissez le célèbre adage : il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Jusque là, rien d’anormal, mais le meilleur reste évidemment à venir.

> Lire aussi :  Tinder est sur le point de doubler son chiffre d’affaires annuel

Contre toute attente, Tinder n’a pas opté pour une tarification unique et universelle. Le prix de l’abonnement variera en fonction de l’âge de la personne. Si vous résidez aux Etats-Unis et que vous avez moins de 30 ans, vous devrez payer 9,99 dollars par mois. Au dessus, l’abonnement passera à 19,99 dollars par mois.

Il en ira de même au Royaume-Uni, avec quelques nuances cependant. Le seuil passe ainsi à 28 ans. Côté prix, il faudra compter 3,99 livres pour les plus jeunes, et 14,99 livres pour les autres. Les tarifs pour la France n’ont pas encore été dévoilés, mais ils ne devraient pas tarder à tomber.

Pour Rosette Pambakian, porte-parole de la société, cette différence de prix ne pose pas de problème particulier. Le coût de l’abonnement a été défini en fonction de plusieurs facteurs  et l’idée, finalement, c’est de rendre la solution accessible (financièrement parlant) pour les plus jeunes.

> Lire aussi :  Facebook teste ses fonctionnalités de dating pour concurrencer Tinder

Après tout, les gamins d’aujourd’hui seront les clients de demain, pas vrai ?

(Source)

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Sacha

    3 mars 2015 at 21 h 57 min

    *Dans l’ombre, Happn se frotte les mains*

  2. Breton

    19 mai 2015 at 11 h 00 min

    EN même temps ils ont bien raison, plus tu es vieux, plus tu paye car tu as plus de mal à faire des rencontre, tu deviens moche 🙂 COmme vous dites : c’est a la tête du client

  3. Choletais

    26 mars 2018 at 8 h 04 min

    En même temps on peut se dire que plus on est âgé plus on a de pouvoir d’achat, et ce sont les jeunes femmes qui font venir les mecs plus ou moins vieux, ça marche comme en boîte, gratuit avant minuit pour les filles, et les mecs ils raquent!

  4. Armorique

    3 juillet 2018 at 10 h 53 min

    C’est quand même un peu discriminant je trouve. Certes on a plus gros pouvoir d’achat étant plus âgé, mais on pourrait aussi assimiler cela à du jeunisme. Étant plus difficile de trouver l’âme sœur quand on est vieux, ça ne simplifie pas la tâche pour les séniors. Tout le monde a droit à l’amour 🙂

  5. Stéphane

    9 octobre 2018 at 9 h 05 min

    Les discriminations ont lieu partout IRL et maintenant elles rejoignent le net, c’est dommage, apres on peut considérer que les gens plus vieux ont un budget plus conséquent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests