Tinder sera bientôt disponible sur ordinateur

Une version web de Tinder pour que vous puissiez utiliser l’appli partout.

Si vous sentez que vous avez développé une certaine addiction à Tinder, ce n’est sûrement pas ces prochains mois que votre situation va s’améliorer.

Jusqu’à présent, l’application n’était disponible que sur les smartphones. Mais bientôt, elle le sera également sur les ordinateurs, via une nouvelle version web.

Hier, la société a annoncé « Tinder Online » pour permettre à ses utilisateurs de « swiper partout ».

« Pour commencer, rendez-vous sur Tinder.com dans n’importe quel navigateur et vous reconnaîtrez instantanément l’interface. Si vous ne connaissez pas encore Tinder, connectez-vous à l’aide de votre profil Facebook, choisissez vos plus belles photos, écrivez une jolie bio et commencez à parcourir des profils. Dès que vous recevez le fameux message ‘C’est un Match !’, il est temps de passer à la discussion », lit-on dans son billet de blog.

A priori, la version en ligne fonctionnera à peu près de la même manière que celle pour smartphone, contrairement à certaines applications comme Instagram qui réservent des fonctionnalités aux versions mobiles.

Malheureusement, pour le moment, Tinder Online n’est encore disponible que dans 8 pays : l’Argentine, le Brésil, la Colombie, l’Indonésie, l’Italie, le Mexique et la Suède. Il s’agit d’une phase de test, ce qui suggère que la fonctionnalité devrait arriver dans les autres pays plus tard.

Cette version web permettra aux utilisateurs de Tinder de se connecter même au bureau, ou lorsqu’ils n’ont plus de batterie sur leurs smartphones.

Cependant, la société l’a surtout conçue pour les pays émergents. « […] tous les endroits du monde n’ont pas forcément la 4G, justifie un employé de Tinder dans un billet. Certains n’ont pas de forfait de données mobiles tandis que d’autres n’ont pas assez de mémoire sur leur téléphone pour installer Tinder ».

L’approche est un peu différente car généralement, afin de s’adapter aux conditions des pays émergents, les acteurs du web lancent des versions allégées de leurs services, mais toujours sur mobile. C’est ce qu’ont par exemple fait Facebook et Shazam.


Nos dernières vidéos

Répondre

Send this to a friend