Toujours plus de contenus autoproduits sur Netflix

Arrivé en France il y a bientôt quatre ans déjà, Netflix a su conquérir les foules en proposant du contenu sous licence avec des studios à succès comme Marvel ou Universal. Mais depuis quelques années, l’entreprise se concentre sur ses propres productions, et ce n’est pas près de s’arrêter.

 

Netflix

88%. C’est la croissance du nombre de contenus originaux produits par Netflix pour les mettre à disposition de ses utilisateurs. L’intérêt ? S’affranchir des frais que la société doit débourser pour ajouter des blockbusters ou des séries créés par des tiers à son catalogue, à l’instar de Deliveroo qui ouvre ses propres cuisines. Et surtout, la possibilité de fidéliser ses clients en leur proposant du divertissement qui correspond au mieux à leurs centres d’intérêt, car on le sait, c’est l’algorithme de recommandation de Netflix qui l’a fait passer de startup à licorne.

On constate d’ailleurs que la tendance à internaliser la production du contenu se réfléchit aussi dans les programmes qui sont proposés aux cinéphiles. Alors qu’auparavant le site nous présentait des titres relativement connus comme Mad Men ou Suits, on profite désormais d’un bandeau complet en plein écran vantant les séries et longs-métrages de Netflix comme Orange is the new black, Jessica Jones, iBoy ou Tallulah. Et quand on connaît le succès de Stranger Things ou des superhéros du Marvel Cinematic Universe sur la plateforme, il n’y a pas de doute : la stratégie de la firme californienne fonctionne à merveille.

Ainsi, cette année, ce n’est pas moins de 43,1% du contenu disponible qui est directement produit par Netflix. À titre de comparaison, ce chiffre n’atteignait que les 15% en 2016. Et les prochaines sorties annoncées confirment que cela va encore s’accélérer durant les prochains mois, de quoi concurrencer encore des services comme CanalPlay, à deux doigts de jeter l’éponge.

L’été 2018 devrait donc voir arriver plusieurs séries toutes plus prometteuses les unes que les autres. À commencer par Narcos: Mexico, suite des trois premières saisons qui suivent le quotidien des cartels sud-américains et de leur trafic de cocaïne présent dans le monde entier. Et si cela ne vous suffit pas, sachez que vous pouvez vous-même demander à Netflix d’ajouter une oeuvre qui vous tente à son catalogue.

 

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.