Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter a décidé de bannir les publicités à caractère politique

Les publicités politiques sur Twitter, c’est fini.

Il y a

  

le

 

Par

twitter
© Presse-citron

Afin de ne pas s’embourber durant la prochaine élection présidentielle américaine en 2020, Twitter décide de ne plus accepter les publicités à caractère politique. L’annonce a été faite par le patron de la plateforme, Jack Dorsey, sur son compte.

Cette mesure sera détaillée dans un document qui sera publié le 11 novembre, dans lequel Twitter indiquera les exceptions, comme les publicités encourageant les citoyens à aller voter. Puis, celle-ci sera appliquée le 22 novembre, et ne concernera pas seulement les États-Unis, mais tous les autres pays.

« Alors que la publicité sur Internet est incroyablement puissante et très efficace pour les annonceurs commerciaux, ce pouvoir comporte des risques importants pour la politique, où il peut être utilisé pour influencer les votes afin d’affecter la vie de millions de personnes », écrit Jack Dorsey.

Dans sa série de tweets, Dorsey lance indirectement une pique contre Facebook, en écrivant : « Par exemple, il n’est pas crédible pour nous de dire : ‘Nous travaillons fort pour empêcher les gens de jouer avec nos systèmes pour diffuser des informations trompeuses, mais si quelqu’un nous paye pour cibler et forcer les gens à voir leur publicité politique… eh bien… ils peuvent dire ce qu’ils veulent !’ »

Facebook a choisi une autre voie

La position de Facebook par rapport aux publicités à caractère politique est opposée à celle de Twitter. Le numéro un des réseaux sociaux ne permet pas seulement aux politiciens d’utiliser sa plateforme publicitaire pour amplifier des messages ou cibler des personnes, celui-ci peut également tolérer des contenus trompeurs dans ces publicités.

Alors que l’élection n’aura lieu que l’année prochaine, Facebook est déjà au cœur d’une polémique aux USA. Récemment, l’équipe de campagne du démocrate Joe Biden a demandé à Facebook (ainsi qu’à YouTube et Twitter) de supprimer des publicités lancées par l’équipe de Trump qui contiendraient des contenus trompeurs concernant Biden.

En réponse, un représentant de Facebook a déclaré : « Notre approche est fondée sur la conviction fondamentale de Facebook en la liberté d’expression, le respect du processus démocratique et la conviction que, dans les démocraties matures disposant d’une presse libre, le discours politique est déjà le discours le plus examiné. Ainsi, lorsqu’un politicien parle ou fait une annonce, nous ne l’envoyons pas à des vérificateurs de faits tiers. »

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,7 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests