Connect with us

Réseaux sociaux

Twitter : ce qui s’est passé après le passage à 280 caractères

Près d’un an après l’arrivée de la nouvelle limite de 280 caractères sur Twitter, les gens seraient plus polis, utiliseraient moins d’abréviations et se serviraient plus souvent des signes de ponctuation.

Il y a

le

Lorsque Twitter a décidé de doubler la limite de caractères pour un tweet, ce choix a été très critiqué par sa communauté. Bien que l’ancienne limite de 140 caractères faisait partie de l’ADN de la plateforme, celle-ci n’était pas motivée par un raisonnement logique, mais était plutôt le résultat de contraintes techniques.

Quand Twitter a été lancé, la plateforme était utilisée via les SMS. Or, ces messages étaient limités à 160 caractères.

Ainsi, en novembre 2017, la plateforme de microblogging a annoncé le passage de 140 à 280 caractères pour un tweet. Plus tard, l’entreprise a également lancé une fonctionnalité « tweetstorm », qui permet aux utilisateurs de lancer facilement des threads lorsque leurs messages ne peuvent pas être résumés avec un seul tweets.

Un an plus tard

Un an après l’annonce de la nouvelle limite de 280 caractères, que s’est-il passé ? Que de bonnes choses, à en croire des données relayées par notre confrère Engadget et qui proviendraient de Twitter.

> Lire aussi :  Vos messages privés Twitter ont peut-être été envoyés à d'autres personnes

En effet, grâce à la nouvelle limite, les gens seraient plus polis. Dans la langue de William Shakespeare, on aurait observé une augmentation de 54 % de l’utilisation de « please » (« s’il vous plait ») dans les tweets, ainsi qu’une augmentation de 22 % de l’utilisation de « thank you » (« merci »). Cela serait dû au fait que les gens ont désormais de la place pour inclure les formules de politesse.

Autre chose, les gens essaieraient d’écrire correctement. L’utilisation de l’abréviation du langage SMS « gr8 » (comme « Great ») aurait baissé de 36 %. Celle de « b4 » (« comme « Before ») aurait baissé de 13 % et celle de « sry » (« comme Sorry ») aurait baissé de 5 %.

D’autre part, les utilisateurs de Twitter seraient plus enclins à utiliser les signes de ponctuation, dont le point d’interrogation, ce qui encouragerait les réponses aux tweets.

Et si ces résultats concernent l’anglais, un représentant de Twitter aurait assuré à Engadget que le constat est le même pour les autres langues.

> Lire aussi :  Twitter lance un nouveau format : les diffusions audio en direct

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests