Suivez-nous

Internet

Twitter : certains employés auraient pour « habitude » d’espionner les comptes de célébrités

Selon Bloomberg, certains employés de Twitter auraient pour « habitude », depuis plusieurs années, d’espionner les comptes de célébrités…

Il y a

  

le

 
Twitter Trump
© Unsplash / Sara Kurfeß

A la mi-juillet, Twitter était la cible d’une vague de piratages exceptionnelle, les comptes de nombreuses personnalités (Elon Musk, Bill Gates, Jeff Bezos…) ayant été piratés simultanément, pour une vaste arnaque à la crypto-monnaie. Récemment, on apprenait que durant ce même piratage, les hackers avaient pu accéder à la messagerie privée de 36 comptes, sur les 130 attaqués.

Les employés de Twitter férus d’espionnage ?

Toutefois, selon un récent rapport de Bloomberg, cela fait en réalité des années que les employés de Twitter ont pris pour (mauvaise) habitude de fouiller les comptes de certaines célébrités, avec des outils internes. Des outils voués initialement à réinitialiser un compte ou réagir suite à une violation de contenus, mais qui peuvent aussi servir à espionner et/ou pirater un compte, y compris celui de la chanteuse Beyonce.

Twitter

© Unsplash – Yucel Moran

Selon Bloomberg : « Les contrôles étaient si poreux qu’à un moment donné, en 2017 et 2018, certains employés ont fait une sorte de jeu en créant de fausses demandes d’assistance qui leur permettaient de fouiller dans les comptes des célébrités, y compris celui de Beyonce, pour suivre les données personnelles des stars, y compris leur localisation approximative, glanées à partir des adresses IP de leurs appareils… »

Certains employés n’œuvraient pas directement chez Twitter, mais chez Cognizant Technology Solutions, qui collabore toujours avec le réseau social. Plus de 1500 employés ont ainsi la possibilité d’agir librement sur les différents comptes du réseau social, et peuvent avoir accès à diverses informations comme les adresses mail ou encore les numéros de téléphone des utilisateurs.

Selon Bloomberg, cette pratique d’espionnage/piratage est monnaie courante chez Twitter, et même si certains employés ont été licenciés, beaucoup d’entre eux s’adonneraient encore à ce hobby, le tout étant facilité par une certaine inaction de la part de Twitter. Le réseau serait en effet au courant depuis plusieurs années de ce genre de violations de comptes, mais n’aurait pas entrepris la moindre démarche pour y mettre un terme…

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,3 M avis
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Tom

    28 juillet 2020 at 19 h 22 min

    Plus de compte Facebook, plus de compte Instagram, jamais de Tumblr, plus de Tik Tok, de WhatsApp, and Co et bientôt plus de Twitter… alors oui, je ne suis pas une célébrité et n’intéresse assurément pas les employés de Twitter mais rien que par principe…

    La déontologie, c’est du vent. Et si ça s’avère vrai que les grands pontes étaient au courant et son restés inactifs, c’est pire…

    Et dire que j’échange régulièrement avec les employés d’entreprises sur certaines de mes données car ils répondent plus vite via Twitter.

    Bientôt, je repasserai au courrier 😀

  2. Patrick Huet

    29 juillet 2020 at 12 h 06 min

    Twitter « n’aurait pas entrepris la moindre démarche pour y mettre un terme ».
    En revanche, quand il s’agit de répondre aux équipes de l’OMS,ils réagissent tout de suite et suppriment tout compte qui évoquerait quelque chose de différent.

    Sans parler de la censure contre Donald Trump. Là, ils sont rapides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests