Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter ouvre un site qui fait la transparence sur les demandes de censure

Le réseau social Twitter vient d’ouvrir un site sur lequel sont publiées toutes les demandes de censure, retrait ou renseignements émanant des gouvernements, associations ou autres agences de protection des droits d’auteurs.

Il y a

le

La récente affaire relative à la plainte de l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France) suite à la publication de messages antisémites sur Twitter, puis la décision du TGI de Paris, ont projeté une lumière crue sur l’un des côtés peu ragoutants des réseaux sociaux, et l’irresponsabilité de certains de leurs membres.

D’un autre côté, les gouvernements, agences officielles, juristes et autres ayant-droits sont souvent assez prompts à dégainer des demandes de censure auprès des réseaux sociaux. Alors que Google publie depuis trois ans les requêtes de suppressions et demandes de renseignements sur un site dédié, Twitter vient de lancer à son tour son Transparency Report.

twitter rapport censure

Twitter avait déjà publié en juillet 2012 un premier « rapport de transparence » portant sur six mois de données détaillées relatives au nombre de demandes requêtes de divers gouvernements, allant de la simple demande de renseignements sur des personnes à la demande de suppression pure et simple de contenus ou à la plainte en violation de droits d’auteur.

La France dans les cinq premiers demandeurs

Le site nouveau dédié à la transparence est organisé en trois grandes rubriques : Demandes d’informations, Demandes de suppression et Réclamations sur le droit d’auteur, ces trois sections couvrant les quatre trimestres de 2012. Si l’on regarde un peu en détail ces rapports, on  constate que dans la section Demandes d’information, les cinq pays les plus actifs sont les USA (815), le Japon (62), le Brésil (34), le Canada (15) et… la France (12). Il est intéressant de noter que Twitter a donné une suite favorable à seulement 57% des requêtes, le reste étant demeuré lettre morte.

Concernant les demandes de suppression, sur la même période, la France n’en n’a fait qu’une, et elle est connue puisqu’il s’agit de celle de l’UEJF mentionnée en introduction de cet article, à laquelle Twitter a obtempéré.

J’ignore quel est l’impact réel de ces rapports sur les demandeurs, mais on peut espérer qu’ils calment un peu les ardeurs en freinant les velléités de censures en tous genres. A ce titre ils sont de toute façon indispensables.

(source)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Mario

    30 janvier 2013 at 11 h 19 min

    Par rapport à tout le remue-ménage qu’à fait cette news, je trouve qu’il y a très peu de demandes.

  2. Melissa

    31 janvier 2013 at 17 h 48 min

    A mon avis ça aura plus un effet d’autorité qu’autre chose, ça va juste servir à faire peur à certains et à éviter pas mal de messages déplacés. Ce qui est au final une bonne solution =) Quand au fait que peu de requêtes aient abouti, ça ne m’étonne pas du tout : il doit être très difficile de prendre ce genre de décision, sauf si le cas est flagrant.

  3. La Loutre

    31 janvier 2013 at 20 h 10 min

    Je pensais que les chiffres s’envoleraient… En faite c’est assez correct pour un site d’une tel ampleur!

  4. Julie Mazens

    31 janvier 2013 at 22 h 45 min

    C’est une bonne chose !

    Quand on voit les messages homophobes et transphobes de certaines personnes, renforcés par la polémique sur le Mariage pour Tous ! Vivement que twitter respecte la loi française sur la discrimination …

  5. Jean-Baptiste

    31 janvier 2013 at 23 h 51 min

    Y a un truc qui cloche… En mai 2012, pendant les présidentielles, l’équipe de campagne de l’UMP avait fait retirer (officiellement voir article du monde ici http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/20/twitter-l-equipe-de-sarkozy-a-demande-la-desactivation-de-comptes-pour-usurpation_1645633_1471069.html#xtor=AL-32280258) des utilisateurs parodiques de Sarkozy ce qui avait d’ailleurs fait grand bruit. (au moins 5 compte suspendus @_nicolassarkozy, @mafranceforte, @fortefrance, @MrSarkozy ou @SarkozyCaSuffit)

    Or en regardant ce nouveau site Open Data de Twitter sur l’ensemble de 2012 le nombre d’accounts « witheld » est de 0 pour la France ! I call bullshit !

  6. Social media basque

    1 février 2013 at 13 h 34 min

    Un pas de plus vers la transparence, c’est bien.

  7. William @ blog cigare debutant

    1 février 2013 at 22 h 21 min

    La France… Pays des droits de l’hommes, de la liberté de la presse…

  8. aromaets

    3 février 2013 at 21 h 19 min

    Enfin on se retrouve dans un monde transparent.

  9. WIN

    14 février 2013 at 16 h 14 min

    Une très bonne chose. Au moins il réfléchiront à deux fois avant de faire une demande.

  10. Pingback: Le gouvernement veut encadrer plus strictement la liberté d’expression sur le net « Ligue des droits de l'homme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests