Twitter va carburer aux pétrodollars

Le prince Saoudien Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Alsaud vient d’investir 300 millions de dollars dans Twitter via sa compagnie d’investissement Kingdom Holding afin de s’offrir une « position stratégique  » au sein du réseau social d’information en temps réel.

Qui l’eut cru ? Le micro-blogging et l’actualité en temps réel n’intéressent plus seulement une poignée de geeks, de journalistes et de marketeux. Un prince saoudien vient d’ouvrir les cordons de sa bourse pour investir 300 millions de dollars dans Twitter.

twitter dollars

Le prince Saoudien Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz Alsaud vient de prendre quelques parts de Twitter via sa compagnie d’investissement Kingdom Holding afin de s’offrir une « position stratégique  » au sein du réseau social d’information en temps réel, ce qui équivaudrait à environ 3% du capital, valorisant Twitter à quelque 10 milliards de dollars.

Alwaleed, la vingt-sixième fortune mondiale selon Forbes, est également connu pour s’intéresser de près aux médias et au monde high-tech puisqu’il détient aussi 7% de News Corp et 5% d’Apple depuis 1997. Selon GigaOM, il aurait racheté des parts à des investisseurs sortant du tour de table de Twitter et non pas directement auprès de la compagnie.

L’Arabie Saoudite n’étant pas précisément réputée pour son amour infini de la liberté d’expression, j’ai comme l’impression que ce petit choc des cultures risque de valoir au conseil d’administration du réseau social quelques séances un peu tendues, connaissant l’absence quasi-totale de contrôle et de censure sur Twitter. Mais bon, l’argent n’a ni odeur ni opinion, n’est-ce pas ?


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Ce qui est bien marrant dans tout ça c’est qu’on sait pertinemment que le pétrole n’en a plus que pour dix à quinze ans … quant aux réseaux sociaux ! 🙂

  2. Pingback: Un prince saoudient investit 300 millions de dollars dans Twitter | L'emarketing par Let It Read | Scoop.it

  3. Une belle ouverture sur le monde actuel de sa part. C’est aussi bien pensé de se diversifier par l’issue Twitter. Beau jeu ! Ah ces milliardaires…

  4. Petit complément d’information : Alwaleed Bin Talal détient également des parts importantes chez eBay, Motorola ou bien encore AOL.

    Comme tu le dis si bien dans ton billet, j’espère que la censure ne va pas pointer le bout de son nez sur Twitter au vue de la mentalité de certains saoudiens concernant la liberté d’expression (je prie pour qu’il ne fasse pas parti de ceux là).

  5. Pingback: Un prince saoudien investit 300 millions de dollars dans Twitter | Cedric DEBACQ microblogging | Scoop.it

  6. Je sais pas si on peut vraiment dire que ça soit une bonne chose en fait. Investir de l’argent dans du vent comme twitter, aussi bon soit ce service, bof.
    5% d’apple, ça c’est bien joué.

  7. Waoo ! Cee que j’aimerai être le fondateur de twitter avec des news pareil. C’est incroyable les sommes vertigineuses que ces gens sont capables d’investir. Nous sommes vraiment loin de tout ça en France.

  8. Les émirats investissent leurs rentes issues du pétrole, ils sont en pleine période de shopping, suivez mon regard du côté du psg …

Répondre