Twitter va lancer les comptes verifiés et certifiés

Nous avons déjà eu l’occasion de l’évoquer, la création de comptes sur Twitter est tellement simple que n’importe-qui peut faire n’importe-quoi, et notamment créer un compte fake (faux, ou qui usurpe une identité) sans qu’aucune vérification ne soit requise. Parfois c’est drôle, parfois moins, sans parler du cybersquatting, qui consiste à enregistrer plusieurs termes génériques,

Nous avons déjà eu l’occasion de l’évoquer, la création de comptes sur Twitter est tellement simple que n’importe-qui peut faire n’importe-quoi, et notamment créer un compte fake (faux, ou qui usurpe une identité) sans qu’aucune vérification ne soit requise.

Parfois c’est drôle, parfois moins, sans parler du cybersquatting, qui consiste à enregistrer plusieurs termes génériques, voire des noms de marques dans un profil Twitter dans l’espoir de les revendre plus tard à leurs propriétaires légitimes, ou à ceux qui y voient un intérêt d’image.

Suite à une plainte déposée par Tony La Russa, manager d’une équipe de Base-Ball américaine, pour usurpation d’identité sur Twitter, les responsables du site de micro-blogging ont décidé de mettre en place les comptes vérifiés, qui arboreront fièrement un joli badge certifiant leur authenticité.

Comme l’indique Biz Stone sur le blog officiel de Twitter, la tâche est ardue et prendra du temps, et c’est la raison pour laquelle la vérification concernera d’abord uniquement les comptes de personnes ou entreprises connues, car il semblerait que ce soit un travail réalisé par des personnes et non pas un logiciel ou un algorithme.

Une évolution salutaire et probablement indispensable si Twitter veut gagner ses galons de média fiable et renforcer son image et sa progression notamment dans les entreprises, tout en protégeant l’identité numérique de ses membres.


Nos dernières vidéos

17 commentaires

  1. Très bonne initiative mais j’imagine même pas le temps que cela va prendre… A voir comment cela peut s’appliquer à notre échelle.

  2. oui, peut être, mais facebook aussi est truffé de fake. A terme, l’usurpation n’amène pas grand chose à l’usurpateur tant la gageure est énorme.

  3. Avons-nous une esquisse de modèle économique qui se profile avec des comptes « corporate », « business », « premium » ou autre ? En tout cas, c’est une bonne nouvelle qui devrait assainir un minimum, en espérant la procédure de vérification ne soit pas trop laborieuse. Bonne journée à toutes et à tous !

  4. Plus qu’un modèle économique, je pense qu’il faudrait plutôt des normes, ou du moins des recommandations, sur le même principe que les noms de domaine.

    D’ailleurs je pense que vis-à-vis de la loi, créer un compte Twitter ou Facebook avec le nom d’un marque protégée revient au même qu’un cyber-squatting.

    Je ne sais pas s’il y a déjà eu une affaire de ce genre portée devant la justice.

Répondre