Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter va sévir contre la désinformation électorale

Les proclamations de victoire qui sontt jugées prématurées seront étiquetées ou supprimées par le réseau social.

Il y a

  

le

 
Twitter Trump
© Unsplash / Sara Kurfeß

À moins de deux mois d’un vote crucial pour l’Amérique, Twitter veut se montrer à la hauteur de l’enjeu. L’entreprise a annoncé hier de nouvelles règles visant à lutter encore plus efficacement contre la désinformation en période électorale. À compter du 17 septembre, la plateforme va ainsi étiqueter ou supprimer les publications qui s’avéreraient être des tentatives de manipulation, voire d’annonces prématurées des résultats.

Une mesure anti-Trump ?

Dans un billet de blog, le réseau social a précisé les contenus concernés par cette mesure :

  • Les informations fausses ou trompeuses qui sèment la confusion au sujet des lois et règlements d’un processus civique, ou des fonctionnaires et institutions exécutant ces processus civiques.
  • Les allégations contestées qui pourraient miner la confiance dans le processus lui-même, par exemple des informations non vérifiées sur le trucage des élections, la falsification des bulletins de vote, le décompte des votes ou la certification des résultats des élections.
  • Les allégations trompeuses sur les résultats ou le résultat d’un processus civique qui appelle ou pourrait entraîner une interférence avec la mise en œuvre des résultats du processus, par exemple revendiquer la victoire avant que les résultats des élections aient été certifiés, incitant à une conduite illégale pour empêcher un transfert pacifique du pouvoir ou une succession ordonnée.

Cette décision fait suite à l’annonce de Facebook qui a prévenu qu’il étiquetterait les publications des candidats qui déclareraient de manière trop prématurée leur victoire. En fait, il pourrait bien s’agir d’une mesure anti-Trump. Beaucoup craignent en effet que le président américain ne joue les mauvais perdants en proclamant sa victoire avant même le décompte des votes par correspondance qui devraient être très favorables à son adversaire Joe Biden.

Très critiqués pour leur rôle dans l’élection présidentielle ede 2016, les géants du web tentent cette fois d’éviter qu’un tel scénario ne se reproduise.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
17,0 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Edouard Tabary

    12 septembre 2020 at 15 h 27 min

    Traduire: Twitter va renforcer son opinion politique et censurer encore plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests