Suivez-nous

Réseaux sociaux

USA : à deux mois de l’élection présidentielle, Twitter se mobilise contre la désinformation

L’idée est notamment d’éviter les fausses informations sur le processus électoral.

Il y a

  

le

 
Donald Trump Twitter
© Pixabay / GDJ

Cette semaine, Donald Trump a invité les électeurs de Caroline du Nord à voter deux reprises lors de l’élection présidentielle. Une première fois par correspondance et une seconde fois en se rendant dans les bureaux de vote. C’est une nouvelle provocation du président américain qui incite les citoyens de cet état à se livrer à une activité illégale.

Quelques jours plus tôt, Twitter avait justement eu le nez creux en annonçant un nouvel outil visant à lutter contre la désinformation. L’idée du réseau social est surtout de s’attaquer aux fake news à caractère électoral comme celle de Donald Trump. Concrètement, il s’agit d’un nouvel outil de recherche qui s’adresse à tous les utilisateurs américains du site. Lorsqu’une requête concernant la participation au vote sera effectuée, les électeurs seront invités à « en apprendre plus sur les faits ». Ils seront alors orientés vers des comptes et des sites fiables sur le sujet et les informations seront fournies en langue anglaise et espagnole.

Le combat entre Donald Trump et les réseaux sociaux est loin d’être terminé

Pour ce faire, Twitter s’est notamment associé à VoteGov, USAGov et la US Election Assistance Commission, trois organisations qui se chargeront de rappeler les règles élémentaires aux citoyens, et leur donneront des informations pratiques pour leur permettre de prendre part au vote. L’idée est clairement de contrer les tentatives de manipulation qui pourraient être mises en place. On sait notamment que des campagnes avaient été lancées lors de l’élection de 2016 visant à réduire la participation de l’électorat noir, qui vote majoritairement démocrate.

Cette nouvelle action s’inscrit dans les nombreuses initiatives menées par Twitter pour lutter contre les fausses nouvelles. Le réseau social est lancé depuis quelques mois dans une opposition frontale avec Donald Trump. Plusieurs de ses tweets ont été supprimés ou épinglés, ce qui a eu le don d’énerver le président américain. Ce dernier a alors décidé de publier un décret qui vise à modifier l’article 230 du « Communications decency act ». Les réseaux sociaux ne seraient alors plus exonéré de toute responsabilité légale concernant le contenu publié par leurs utilisateurs et n’auraient plus le même degré de liberté dans la modération de leurs propos. Ce texte a depuis été attaqué en justice et le dossier suit son cours.

Twitter n’a toutefois pas l’intention de se laisser intimider et continue de modérer les propos de Donald Trump lorsqu’ils enfreignent son règlement. De son côté, le président américain ne souhaite pas non plus renoncer à ce réseau social qui lui permet de rester au cœur de la campagne électorale.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests