Twitter vous dit maintenant ce que les applications voient de votre profil

Lorsque vous installez une nouvelle application sur votre compte Twitter, ou que vous vous connectez à un service via Twitter Connect, Twitter vous informe maintenant des éléments de votre profil auxquels cette application va accéder dans une fenêtre d’alerte préalable à la connexion listant les fonctions concernées.

Jusqu’à présent, contrairement à ce qui existe déjà de longue date avec Facebook, lorsque l’on installait une applications tiers sur Twitter, on ignorait ce à quoi celle-ci avait accès dans son profil. J’avoue ne jamais m’en être soucié, et il faut que Twitter annonce un changement important déployé ce jour pour que nous en prenions conscience.

Lorsque vous installez une nouvelle application sur votre compte Twitter, ou que vous vous connectez à un service via Twitter Connect, Twitter vous informe maintenant des éléments de votre profil auxquels cette application va accéder dans une fenêtre d’alerte préalable à la connexion listant les fonctions concernées. Dans l’exemple ci-dessus avec Visibli, on voit que l’application sera capable de lire les tweets de votre fil, voir qui vous suivez, mettre à jour votre profil et poster des tweets de votre part (?). Plus gênant, dans certains cas, l’application peut accéder à vos messages privés (DM). La liste indique aussi ce à quoi l’application ne pourra pas accéder.

Twitter indique que les applications qui n’ont « pas besoin » d’accéder à vos messages privés verront ce doit révoqué d’office.

On apprendrait donc par défaut que les applications peuvent accéder à nos messages privés, ce qui parait quand même un peu fort de café car cette partie est censée être totalement confidentielle. D’autre part, à l’image de Facebook, il n’est pas possible de choisir de soi-même quelles sections de son profil sont accessibles par les applications tiers, en cochant/décochant des cases par exemple.

J’ai plutôt tendance à faire confiance à Twitter mais j’espère seulement que ses API ne sont pas aussi intrusives.


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Pingback: Twitter vous dit maintenant ce que les applications voient de votre profil « Le journal de la CFTC des Hôpitaux de Strasbourg

  2. en même temps si des clients twitter comme seesmic ne pouvaient pas traiter les DM, ce serait embêtant 🙂

    Morningtroll

  3. La question ne se pose pas pour des clients Twitter comme Seesmic je pense. On imagine très bien que l’application à accès à tout (ou presque) par contre je ne souhaite pas que n’importe quelle autre application puisse accéder au DM pour un simple outil de comparaison du nombre de followers par exemple. Je sens qu’il va y avoir de restriction dans l’air, tant mieux.
    PS : j’avoue aussi ne m’être jamais préoccupée de cela auparavant.

  4. Bonjour,

    J’ai constaté cela est depuis prend plus de gants lors de la délivrance d’autorisations, car certaines applications peuvent être dangereuses pour la e-reputation !

  5. Su per.
    C pas comme si la langue française distinguait les sexes via moultes indicateurs quoi… btw il y a (au moins) une coquille ds l’article, 3e paragraphe en partant de la fin : ‘doit’ au lieu de ‘droit’.
    Tchô 🙂

Répondre