Suivez-nous

Tech

Uber admet près de 6 000 agressions sexuelles en deux ans aux USA

Uber a révélé que près de 6 000 agressions sexuelles avaient été reportées aux États-Unis pour 19 homicides sur la même période. Des chiffres qui font écho au hashtag #UberCestOver.

Il y a

  

le

 
Super App Uber Paris
© Unsplash / Austin Distel

Pour la première fois, Uber lève le voile sur des chiffres portant sur les violences et les agressions sexuelles subies par les utilisatrices du service de VTC. La firme n’avait révélé aucun chiffre sur le sujet jusqu’ici, mais elle est de plus en plus sous pression de la part de nombreuses associations et de victimes. La société américaine semble donc commencer à mettre fin à la loi du silence et au fait d’étouffer les affaires de ce type, un positionnement qu’elle adopte depuis plusieurs années.

235 viols en 2018 lors de trajets en Uber

Si l’on en croit le rapport d’Uber, près de 6 000 signalements pour agressions sexuelles ont été faits aux USA en deux ans (2017 et 2018). Sur ces 5 981 agressions, 92% des victimes étaient des usagers (principalement des femmes). Un total de 235 viols a été enregistré rien que durant l’année 2018. Sur les deux ans, 19 homicides auraient également eu lieu.

Outre son rapport, Uber a déclaré : « Ces incidents ont été signalés sur 0,00002 % des courses. Bien que rare, chacun de ces rapports représente une personne qui a partagé une expérience très douloureuse. Même un seul signalement serait un signalement de trop ».

Le directeur juridique de la firme, Tony West ajoute : « Cette année, il y a eu chaque jour près de 4 millions de trajets sur Uber aux États-Unis […] La plateforme reflète le monde dans lequel nous opérons, avec ses bons et ses mauvais aspects ».

Nul doute que le rapport d’Uber fait suite à la contestation de plusieurs associations et à la parole de plusieurs victimes, principalement des femmes. Lyft n’est pas hors de cause non plus, si bien qu’une vingtaine de victimes ont déposé plainte pour des agressions sexuelles qui ont eu lieu lors d’un trajet effectué via le service de VTC ce mercredi. Depuis le mois de septembre, 14 plaintes avaient déjà été déposées pour des cas similaires.

En France, ce rapport fait écho au hashtag #UberCestOver qui a été massivement partagé sur les réseaux sociaux la semaine dernière. Principalement sur Twitter, de nombreuses femmes ont raconté leur agression par un chauffeur Uber. Ces témoignages ont également été relayé par le compte Instagram @memespourcoolkidsfeministes, géré par Anna Toumazoff. Cette dernière a également évoqué le sujet dans sa newsletter féministe Les Glorieuses afin d’interpeller Uber et lui demander plus d’implication.

Uber
Par : Uber Technologies
4.2 / 5
7,5 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests