Connect with us

Actualités

Uber travaille sur un brevet pour détecter l’état d’ébriété des passagers

Une demande de brevet laisse entendre qu’Uber travaille actuellement sur un système qui utiliserait l’intelligence artificielle afin de détecter l’état d’ébriété des passagers qui commandent un véhicule.

Il y a

le

Uber espionnage industriel brevet

Le 7 juin 2018, Uber a déposé une demande de brevet auprès de l’United States Patent and Trademark Office (USPTO), l’instance américaine chargée des brevets. Il semblerait que la compagnie souhaite déterminer l’état du passager afin de le prendre en charge comme il se doit. À l’origine de l’information, CNN rapporte avoir repéré le fameux brevet, qui fait état d’un dispositif permettant d’analyser l’état du passager afin de savoir si celui-ci est ivre ou non.

De fait, le système utiliserait plusieurs données, dont l’heure, la localisation, la précision et la vitesse de la saisie des données, le comportement d’interaction avec l’interface, mais aussi la vitesse à laquelle l’utilisateur marche et l’angle avec lequel il tient son mobile. Bien que peu de détails ne soient encore publics, il semblerait que le dispositif se base sur le machine learning, champ d’études de l’intelligence artificielle.

Si ce système venait à être mis en place, il pourrait éviter qu’un passager ivre se retrouve avec d’autres utilisateurs lors d’un trajet partagé. De la même façon, les chauffeurs pourraient être avertis et, pourquoi pas, être payés un peu plus en raison de l’état de l’utilisateur.

> Lire aussi :  Uber va contraindre ses chauffeurs anglais à rouler en électrique

Détecter l’état d’ébriété pour protéger les passagers ?

Comme le rappelle CNN, une centaine de chauffeurs Uber ont été accusés d’avoir agressé, parfois sexuellement, des utilisateurs lors des quatre dernières années. Selon les rapports de police, la majorité des victimes étaient en état d’ébriété. De fait, il serait logique que l’équipe Trust & Safety d’Uber fasse le choix de protéger ses utilisateurs.

Pour rappel, Uber avait été interdit d’exercer à New Delhi en Inde après qu’une passagère ait été violée par un chauffeur de l’entreprise. Outre le fait que l’entreprise ait perdu un gigantesque marché, nul doute que la confiance des utilisateurs a elle aussi été entachée.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests