Uber envisage de travailler main dans la main avec Waymo

Seulement quelques mois après avoir clôturé un procès historique, il semblerait que la compagnie de VTC soit prête à faire un pas vers Waymo. De fait, Uber se verrait prête à proposer les voitures autonomes de Waymo à ses clients.

Waymo voiture

Pour rappel, Google a accusé la société Uber de vol de technologies en février dernier. Un ancien employé de Google du nom de Anthony Levandowski était particulièrement visé par l’accusation. Après avoir quitté son poste chez Waymo, il a monté une startup baptisée Otto et spécialisée dans… Les technologies des véhicules autonomes. L’ex-salarié est alors accusé d’avoir volé environ 14 000 dossiers confidentiels et recruté des anciens salariés appartenant au projet Waymo (baptisé Google Car à l’époque). Là où Uber s’en mêle, c’est quand il décide de racheter la startup Otto en 2016, profitant ainsi des technologies de son rival. Finalement, Uber termine le procès il y a un peu plus d’un mois en cédant 0,34% de son capital à Waymo, soit l’équivalent de 245 millions dollars, et accepte de ne pas intégrer la technologie controversée.

Suite à ces péripéties, nous aurions donc pu facilement supposer que l’entente entre les deux entités n’était pas au beau fixe, mais il semble qu’il n’en soit rien.

Un changement de stratégie ?

Selon le média The Information, la compagnie de VTC serait donc apte à utiliser les voitures autonomes de Waymo lors de courses. Le site web ne donne que peu d’autres informations, si ce n’est qu’un porte-parole de Uber a déclaré « rest[er]  ouverts à toutes les conversations qui font avancer le futur ». L’on peut supposer que cette décision est aussi un changement de stratégie initié par le nouveau patron de Uber, Dara Khosrowshahi. Avant son arrivée, le PDG Travis Kalanick avait largement contribué à la mauvaise réputation de l’entreprise. Outre la culture d’entreprise jugée nocive et sexiste par beaucoup d’employés, Kalanick avait aussi pris la décision de cacher à ses utilisateurs un hack de 57 millions de données pendant un an. De fait, Khosrowshahi doit se démarquer dans ses prises de décisions auprès de ses salariés, mais pas seulement.

Cette nouvelle idée évoquée par Uber doit aussi certainement son origine au fait que la concurrence dans le secteur des véhicules autonomes est rude. Par comparaison, le constructeur Lyft possède pour sa part un partenariat avec Waymo.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies