Uber veut des voitures autonomes Waymo (Google) sur sa plateforme

Uber est disposé à intégrer des voitures autonomes de Waymo (l’ancien Google Car) sur sa plateforme. Il y a encore quelques mois, les deux sociétés étaient devant les tribunaux pour une affaire de vol de propriété intellectuelle.

A défaut d’avoir ses propres voitures autonomes opérationnelles, Uber s’intéresse à celles de Waymo, anciennement Google Car, et qui appartient toujours à Alphabet (la maison-mère de Google).

D’après notre confrère The Next Web, c’est ce qu’a déclaré le patron d’Uber, Dara Khosrowshahi, lors de la Code Conderence. Dara Khosrowshahi a révélé que son entreprise était en discussion avec Waymo pour intégrer les véhicules autonomes de cette société à sa plateforme.

Cette déclaration est intéressante étant donné qu’il y a quelques mois, Uber et Waymo étaient encore quasiment en guerre. Comme Waymo, Uber travaille également sur des voitures autonomes. Et en 2016, la filiale d’Alphabet a attaqué Uber, accusant la plateforme de mise en relation d’avoir volé ses technologies. Il y a trois mois, les deux compagnies ont finalement trouvé un accord.

Uber travaille toujours sur ses propres véhicules autonomes, mais il est prêt à collaborer avec Waymo

Dara Khosrowshahi sous-entend que même si Uber développe toujours ses propres véhicules autonomes, il est également prêt à collaborer avec les sociétés qui auront les technologies les plus avancées. Selon TNW, l’objectif d’Uber est d’avoir des véhicules autonomes sur sa plateforme en 2019.

Waymo teste ses voitures autonomes depuis plusieurs années. Et en février 2018, ces tests ont dépassé les 5 millions de miles, soit plus de 8 millions de kilomètres, sur les voies publiques.

La balle serait désormais dans le camp de Waymo, d’après le patron d’Uber. Pour lui, un tel partenariat serait bénéfique aux deux entreprises étant donné qu’Uber propose la plateforme de mise en relation la plus importante du marché.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.